DR VOY – Apocalyptic bombs

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Cela fait toujours plaisir d’avoir des nouvelles de Dr Voy, et cela est d’autant plus facile et rassurant que ce groupe de La Louvière sort ses albums avec une régularité d’horlogerie suisse. Donc, après les dynamiques albums « Time runs away«  (2007), « Kill the angel«  (2009), « That’s all fake«  (2012) et « Crazy«  (2015), voici le petit frère, un “Apocalyptic bombs » qui ne va pas décevoir non plus.

Les faux frères Voy (Jeff Voy, guitare et chant; Vince Voy, guitare et chœurs; Rod Voy, basse et Reg Voy, batterie) sont retournés dans leurs campements pour se ressourcer, interroger la matière rock ‘n’roll en sacrifiant quelques poulets ou en ouvrant le réservoir de vieilles Harley-Davidson pour y découvrir le secret de cette musique magique, toujours prête à renaître entre les mains de ceux qui savent l’aimer et la vénérer.

Il semble que ces cérémonies vaudous soient encore parvenues à transposer sur le quatuor l’âme des vieux maîtres, de Chuck Berry à Bon Scott ou de Johnny Cash à Jeffrey Lee Pierce. Sans parler d’un Jimi Hendrix revenu du royaume d’Hadès ou d’un John Cippolina réveillé au fond de son tombeau, pour le petit côté psychédélique qui hante ce nouvel album.

C’est en effet bien équipés de munitions rock, hard rock, sudistes, psychédéliques, blues lourd et même un peu soul ou country que les pilotes du bombardier Dr Voy vont balancer leurs projectiles. On se prend du gros calibre (“Stars light », qui ouvre l’album, “Rally car », “Bullshit »), des rafales de balles traceuses laissant des fumées psychédéliques dans le ciel (“In vain », “Johnny is not a singer, he’s a fighter ») ou du gaz pas vraiment soporifique mais au contraire énervant (“Better days », “Apocalyptic »).

Le groupe en est maintenant arrivé à une aisance d’écriture et à une maîtrise instrumentale qui leur permettent d’affiner les propos, de tanner le cuir de la bête rock avec style et précision, de penser un rock ‘n’roll chaloupé, impressionnant par sa force tranquille et capable de soulever de la puissance avec une relative économie de moyens. Bref, il suffit que les gars de Dr Voy soulèvent simplement un sourcil pour que l’on sente toute la tension du rock se mettre en branle. Ce n’est pas donné à tout le monde.

Dr Voy fera un concert de lancement de son nouvel album le 13 octobre prochain au club du Stock, dans son fief de La Louvière. Vérifiez vos pneus et vos freins avant d’y aller.

Pays: BE
Vice Prod
Sortie: 2018/09/10

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!