BOSCHER, Xavier – Eternity

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Un nouveau retour du compositeur/guitariste niçois Xavier Boscher qui revient une nouvelle fois nous enchanter je suppose, de son excellent rock-progressif souvent teinté métal et surtout toujours instrumental avec d’entrée de jeu, une guitare aérienne et fluide qui rappelle encore une fois le travail des grandes formations néo-progressives actuelles. Une première composition où domine évidemment l’instrument de prédilection de l’artiste français, une guitare très mélodique qui vous emporte loin dans les cieux ! Ce premier morceau se terminant par le départ de la guitare, les claviers reprenant la mélodie du morceau sur un ton plus atmosphérique jusqu’à l’apaisement total du son. S’ensuit une intro plutôt symphonique qui ouvre un rock-progressif évoluant crescendo vers un nouveau passage soliste de la guitare, qui montre une nouvelle fois les grandes capacités techniques du musicien avec ici, un morceau fouillé bourré d’idées et qui se termine par un second solo de guitare.

Des bruits d’enfants lancent alors cette foutue guitare et l’orchestration qui l’accompagne avec toujours en point de mire, de proposer un rock mélodique et agréable à écouter grâce par exemple l’alternance d’ambiances au sein d’une même composition ou alors, l’introduction d’une guitare acoustique qui offre un passage plus posé mais la guitare électrique n’est jamais bien loin rassurons les amateurs. Et c’est effectivement la guitare et la mélodie qui dominent jusqu’à présent, « Nativity » en est d’ailleurs un bel exemple avec un morceau fluide où les deux guitares acoustique et électriques construisent deux tempos distincts qui se marient parfaitement sans engendrer de cassure mais plutôt, une douce transition qui renforce l’aspect mélodique du contenu de cet album instrumental. Bien sûr le compositeur n’oublie pas d’utiliser par exemple les synthés pour construire ses atmosphères afin d’introduire au mieux la six cordes, qui chante encore et encore un discours des plus mélodiques. « Reborn » reprend alors le thème de « Nativity » mais l’artiste traite le contenu musical d’une autre manière, sans guitare acoustique mais plutôt un piano qui sert alors d’adjoint à la guitare électrique ici plus appuyée par une section rythmique plus poussive.

Si « Intimate » constitue le morceau le plus posé comme une sorte de complainte lancinante et atmosphérique, qui apaise fortement l’auditeur grâce à un travail fait tout en finesse, « Nuages » apporte plutôt une coloration bluesy avec ici le retour de cette belle guitare qui enchante depuis le début de l’opus. Un album qui se termine par la plage titulaire sorte d’apothéose avec, un morceau plus enjoué et plus fort où batterie et guitare partent dans les tours pour mieux couvrir l’espace sonore tout en gardant jusqu’au bout la volonté de mettre en avant l’aspect mélodique et bien sûr la guitare. Les amateurs de néo-prog mélodique et de beaux passages à la guitare seront ici de la fête sans aucun doute. Voilà du beau travail fait par un homme plein de ressource !

Xavier Boscher Le Facebook

Xavier Boscher « Eternity »

Xavier Boscher « Amatory »

Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2018/10/19

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!