WARKINGS – Reborn

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Napalm Records nous transmet un dossier de presse bien mystérieux annonçant le CD d’un nouveau groupe baptisé Warkings dont le premier clip vidéo avait déjà piqué notre curiosité (voir plus loin).

Commençons par planter le décor. Passer l’éternité au royaume des dieux est l’honneur ultime récompensant les guerriers qui ont fait preuve de bravoure et de courage. C’est Odin lui-même qui choisit les guerriers méritant l’insigne honneur de franchir les portes de son palais. C’est ainsi qu’eut lieu la rencontre improbable entre quatre héros de guerre: un tribun romain, un guerrier nordique sauvage, un croisé à la détermination inflexible et un Spartiate maître accompli dans l’art de tuer. Réunis sous le nom de Warkings, ils ont pour religion des mélodies du métal le plus pur et déversent sur l’humanité les récits de leurs batailles et de leurs faits d’armes!

Le premier album de ce quatuor pas comme les autres est intitulé « Reborn » et s’inscrit dans la plus pure tradition de légendes comme Helloween, Gamma Ray et Manowar, avec la participation de Mr. Debauchery sur le titre « Sparta ». Au menu, des hymnes guerriers épiques comme « Never Surrender » et « Gladiator » qui résonnent jusqu’aux portes du Valhalla.

Très peu d’informations ont filtré sur l’identité du vocaliste et des trois instrumentistes qui l’accompagnent. Les seuls éléments dont on dispose sur le quatuor sont les suivants: le Tribun au chant, le Croisé à la guitare, le Viking à la basse et le Spartiate aux fûts. Une écoute attentive et un examen image par image des vidéoclips permet cependant de lever un coin du voile…

Pour découvrir l’univers de Warkings, voici la première vidéo mise en ligne par le label. Il s’agit du morceau « Gladiator » :

Une seconde vidéo vient d’être mise en ligne, « Hephaistos » (un de mes préférés de l’album):

L’album au ton très guerrier propose une série de neuf morceaux de (power) métal vigoureux, construits sur des rythmes moyens à rapides. La voix et les chœurs renforcent le côté « hymne métallique », les compositions sont parfaitement servies par une guitare aux riffs accrocheurs et soutenues par une section rythmique (basse- batterie) très à la hauteur.

L’ensemble est plaisant à écouter et, cerise sur le gâteau, les références à l’antiquité grécoromaine ne sont évidemment pas faites pour déplaire à l’ancien élève de latin-grec et au passionné de mythologie et d’histoire que je suis.

Une belle découverte qui mérite que l’on s’y intéresse. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de (tenter de) percer à jour l’identité des protagonistes car Warkings sera de passage au Biebob en support d’Amaranthe le 1er février 2019. D’ici là, n’hésitez pas à vous mettre cette excellente petite galette dans l’oreille, histoire de revivre quelques grandes batailles épiques contées par un Homère recyclé dans la poésie métallique.

Liste des morceaux:

  1. Give ’em War
  2. Never Surrender
  3. Hephaistos
  4. Gladiator
  5. Holy Storm
  6. Battle Cry
  7. Fire Falling Down
  8. Sparta
  9. The Last Battle

Pays: AT
Napalm Records
Sortie: 2018/11/16

Laisser un commentaire