MDS – The Last Chance

23 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation française ayant déjà derrière elle 4 albums depuis 2001, MDS (Monnaie de Singe) suit son parcours musical depuis près de 20 ans avec aujourd’hui la sortie cette année du cinquième volet de ses aventures, la suite d’une évolution importante amorcée depuis l’arrivée de deux nouveaux protagonistes respectivement en 2009 et 2014 engendrant une nouvelle fusion des influences et goûts des musiciens. Une nouvelle coloration musicale qui manifestement a taché si je puis dire le contenu sonore du précédent opus sorti en 2015 et le présent précieux qui nous intéresse aujourd’hui, une galette où le groupe a souhaité nous parler d’écologie et donc forcément de sauvegarde de notre “belle » planète avec comme base de travail une aventure qui nous embarque à la découverte d’un endroit hospitalier dans l’espace !

Côté line-up ce dernier s’articule aujourd’hui autour du chant d’Anne-Gaëlle Rumin-Montil (2014), des claviers de Philippe Chavaroche (2009) et de quatre membres plus anciens parmi lesquelles on compte Serge Combettes (basse), Eric Farges (batterie) et Christophe Laporte ainsi que Jean-Philippe Moncanis pour les guitares. Un rock-progressif encré dans notre siècle, voilà donc ce que devrais nous proposer l’équipe en place avec tout d’abord un rock mystérieux qui évolue vers des sonorités proches d’un Porcupine Tree ou d’un Riverside avec ici, un chant féminin qui se fait assuré lorsque la musique prend en intensité. Un chant qui monte en puissance au même titre que les chœurs pour asseoir des passages plus denses, faisant contrepoids à des moments plus posés et atmosphériques. En fait une dimension prenante reste omniprésente tout au long de la première composition pour booster la force du chant et de la musique puis, le son de l’orgue et de la guitare offrent alors une rampe de lancement à un chant électronique, prouvant bien que la formation s’est tournée vers un progressif moderne voir futuriste, une production de type “Live » renforçant aussi un captage plutôt direct pour l’auditeur. Moderne et direct sont donc bel et bien les mots qui résument le début de cet album, montrant aussi une certaine fraîcheur mais aussi une continuité par rapport au travail des groupes cités plus hauts.

La dimension atmosphérique reste ici un fil conducteur au même titre que la volonté de choisir des sons résolument modernes, avec un travail remarquable des synthés et au niveau des programmations offrant un rock prenant mais aussi varié puisque, MDS reprend aussi quelques fois des archétypes sonores du passé et donc de l’époque vintage. Notons encore de nombreuses ambiances mystérieuses qui souvent ouvrent les morceaux de l’opus maintenant cette vision futuriste du rock, pour une musique à la fois mystérieuse et alternative ! Et toujours ce chant assuré et franc qui ne manque point d’assurance que du contraire, il fait partie intégrante de la recette musicale du groupe.

Et toujours ces sons modernes et futuristes qui finalement collent à merveille avec la démarche musicale et aussi le contexte des chansons, proposant en fait un concept-album tourné vers un sujet bien de circonstance coloré par une musique moderne qui je l’espère, est tournée vers une sorte d’optimisme. MDS nous vient ici en 2018 avec un opus quelque part avant-gardiste et peut-être prémonitoire alors plutôt que de se larmoyer sur notre sort, faisons en sorte de changer un peu les choses…en écoutant par exemple ce bel album !

MDS Présentation de l’album

MDS « IAM »

Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2018/03/24

Laisser un commentaire