ArticlesConcerts

Amarok et Plus 33 ‘Chez Paulette’ : une magnifique soirée !

0 Shares

Une fois de plus les chevilles ouvrières du collectif Arpegia et l’équipe de Chez Paulette ont mis les petits plats dans les grands c’est le cas de le dire puisqu’à chaque fois, l’ensemble des protagonistes y compris les musiciens partagent le repas du soir mais, c’est aussi le cas ce soir pour la facette musicale de cette bien belle soirée du 18 novembre ! Avoir d’une part le privilège d’enfin découvrir ce fameux groupe polonais Amarok qui d’après les dires et les on-dit proposerait quelque chose d’unique et d’autre part d’avoir pour la première fois le projet Plus 33 (porté par Didier Grillot) en ‘Live’ d’autant plus que ce dernier était au départ un concept studio, alors avoir les deux sur la même soirée…c’est top ! Voilà une véritable aubaine pour votre serviteur d’autant plus que j’avais eu l’occasion à l’époque de chroniquer le premier album du projet Plus 33 mais finalement, je reconnais bien là les choix judicieux de l’équipe d’Arpegia qui, a toujours le nez fin pour nous dégoter une affiche de qualité !

Sur ce passons donc au set de la première formation portée comme je l’ai dit plus haut par Didier Grillot (avec qui j’ai discuté longuement avant le concert…une belle rencontre d’ailleurs) avec en son sein et pour le second opus et cette toute première prestation scénique, la présence d’une part de deux musiciens (Stéphane Bonacci et Didier Strub) ayant travaillés avec Cock Robin excusez du peu et d’autre part, du guitariste Philippe Rau du projet Out5ide avec aussi ce soir Coralie Vuillemin aux claviers et au chant. Un chouette line-up je dois dire qui aura effectivement proposé un set de grande qualité, proposant un rock-fusion instrumental où cependant, deux beaux vocaux s’y sont immiscés mettant en valeur la voix de Coralie. Bien sûr Didier reste le maître d’œuvre du projet et, il nous gratifie de très beaux passages au piano et aux divers claviers (synthés, orgue) mais le reste de l’équipe n’est pas en reste d’ailleurs, on sent rapidement un grand professionnalisme de la part d’un Stéphane magistral à la basse et d’un Didier Strub en véritable métronome dans son jeu. Si Coralie épaule parfaitement Didier dans le travail aux claviers, Philippe parachève le travail pour offrir un rock fouillé et complexe. D’un point de vue purement musical le set traverse et amalgame littéralement les courants musicaux, allant du rock-progressif au néo-classique sans oublier le funk et forcément le rock-fusion le tout joué avec précision et efficacité, avec à la fois des morceaux enjoués et rythmés (merci à Stéphane pour ses jolis exercices à la basse) mais également des moments plus posés où le piano fait merveille. Voilà une bien belle entrée en matière qui m’aura permis, de pouvoir apprécier à la fois le travail studio à travers une chronique que je suis justement en train d’écrire et la prestation en ‘Live ‘ de ce chouette concept, découvrir les deux facettes d’un même projet…c’est toujours enrichissant…merci Monsieur Didier Grillot !

Line-up :
Didier Grillot (piano, claviers)
Philippe Rau (guitares)
Stéphane Bonacci (basse)
Didier Strub (batterie)
Coralie Vuillemin (claviers et chant)

https://plus33.bandcamp.com/album/i-want

Tout le monde m’avait dit d’aller écouter la musique et voir un concert du groupe polonais Amarok car manifestement, celui-ci semble être un phénomène voire un électron libre dans la galaxie du rock-progressif, offrant à son public un concept musical particulier et hautement personnel ! C’est donc chose faite et je vous l’avoue, je ne le regrette vraiment pas car effectivement, la formation polonaise est unique en son genre et propose quelque chose d’autre…quelque chose de nouveau…de frais et rythmé qui pourrait configurer le progressif du futur ? Ce qui frappe aux yeux c’est l’imposant matériel présent sur scène avec d’une part, tout le dispositif de Komel pour produire les moult programmations électroniques et soundscapes ou pour jouer de la basse et du violon d’autre part, l’imposant matériel de Michal comprenant guitares…claviers…harmonium indien…thérémine sans oublier, toutes les percussions de Marta le batteur Konrad ayant quant à lui un instrument plus traditionnel si je puis dire. Donc pour résumer beaucoup d’instruments divers pour je suppose, construire une musique riche d’influences et riche techniquement avec effectivement à la clé, une musique étonnante et détonante pleine de rythme où, un tempo électro s’associe à la guitare et aux percussions, pour découler sur une composition à la fois colorée et entraînante.

Le public est immédiatement embarqué dans l’univers du groupe, porté par un rock-progressif aux relents modernes mais aussi atmosphériques où, le tempo reste un élément important pour finalement pousser les gens à bouger et force est de constater que çà marche mais ne nous arrêtons pas là car, il y a aussi cette multitude d’effets sonores que Komel et Michal utilisent pour sublimer le violon ou la guitare ici, les soundscapes sont omniprésents et me rappellent le travail d’un certain Steven Wilson (Porcupine Tree, No Man). Côté percussions Marta jongle littéralement épaulée ici de manière très efficace par le jeu précis du batteur Konrad, ces deux derniers participant activement au rythme d’ensemble qui règne sur scène et qui, finit par construire une musique addictive et hypnotique…au bon sens du terme. Au-delà de ces nombreux moments très cadencés, Michal nous offre aussi des passages plus posés au piano et aux synthés car soyons clair, la formation polonaise sait aussi bien nous offrir un moment suspendu et léger, qu’une envolée rythmique entraînant tout le monde.

Amarok a su élaborer une musique qui lui est propre basée sur une architecture complexe où, le rock-atmosphérique s’accorde aux tempos de l’électrorock tout en se colorant d’un travail plus traditionnel faisant appel à des instruments plus ancestraux avec en finalité, un rock riche et quelque part unique ! N’ayons pas peur des mots (en tout cas pas moi), c’était fabuleux à en avoir des étoiles plein les oreilles ! Et on a pu avoir en ‘Live’ une nouvelle composition…d’un futur album !

Line-up :
Michal Wojtas (chant, guitares, synthés, piano, harmonium, thérémine, soundscapes)
Marta Wojtas (chant, gong, djembe, percussions…)
Komel Poplawski (basse, violon, synthés, soundscapes)
Konrad Zielinski (batterie)

https://www.facebook.com/amarokofficial

Un grand merci aux courageux chevaliers d’Arpegia et merci à l’équipe de Chez Paulette pour l’accueil !

Laisser un commentaire

Music In Belgium