Georges Thorogood And The Destroyers – Rock Party à l’AB

0 Participations


J’aime le blues, mais je ne suis pas vraiment un expert en la matière. Pour moi, Georges Thorogood, c’était avant tout l’interprète de “Bad to the bone”, sur la BO du film Terminator II. Souvenez-vous, Schwarzenegger sort d’un bar après avoir “emprunté” la tenue en cuir d’un strip-teaseur. Il chausse une paire de lunettes avant d’enfourcher une moto et là, commence l’incroyable riff de “Bad To The Bone. Je sais, résumer les 35 ans de carrière du bonhomme à cette chanson, aussi bonne soit-elle, c’est un peu léger. Alors, accompagné de mon fidèle ami photographe Bernie (qui n’en connaît pas beaucoup plus que moi au sujet de Georges Thorogood mais qui, en bon punk qu’il est, frémit à l’idée de shooter un groupe qui s’appelle The Destroyers), je franchis, en ce dimanche 17 mai 2009, les portes d’une Ancienne Belgique complètement sold-out, bien décidé à combler cet énorme trou dans ma culture musicale.

La salle est comble du parterre aux balcons. C’est probablement un gage de qualité. Sur scène les roadies s’affairent à installer le matériel. ‘Il ne serait pas un peu maniaque, le Georges’ me balance Bernard en pointant son doigt vers un roadie qui passe tranquillement l’aspirateur sur scène tandis que la sono nous crache un extrait du dernier AC/DC.


20h50, le ménage est fait, les lumières s’éteignent. Le kit de batterie est éclairé par un spot violet du plus bel effet. Je suis manifestement l’un des seuls à ne pas connaître la chanson qui sert d’intro au concert car elle est reprise en chœur par toute la salle. 21h pile. Un orage éclate sur l’écran géant qui sert de backdrop. Georges et les Destructeurs entrent en scène. L’accueil réservé au rocker de 57 ans est plus que chaleureux. Thorogood envahit l’avant de la scène tandis que ses musiciens se tiennent en retrait. ‘Hello Sweeties’ hurle le chanteur avant d’entamer l’excellent boogie rock : “Rock Party”. Le ton de la soirée est donné : Rock’n’Roll et Fiesta.

Si vous croyez que le blues c’est triste et ennuyeux, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Avec Georges, le blues, c’est franchement une bonne partie de rigolade. Thorogood est un showman né. Imaginez un mec ayant un visage à mi-chemin entre Jerry Lewis et Mick Jager et ayant le bagout de Dee Snider, le chanteur de Twisted Sister. Le tout, bien emballé, dans une belle chemise en imitation croco.
Thorogood n’est pas seulement un chanteur, c’est aussi un comédien et un guitariste hors pair. A l’arrière les Destroyers ne sont pas en reste. Le Tandem Jeff Simon (Batterie) et Billy Blough (Basse) forme une section rythmique impitoyable. Ce dernier à une “gueule” impressionnante. Il semble fâché et se calme en martyrisant les cordes de sa basse. Jim Suhler, le guitariste rythmique épaule parfaitement Thorogood et y va même, plus souvent qu’à son tour, de son petit solo. Le dernier membre des Destroyers, et non le moindre, c’est Buddy Leach. Très chic dans son costume noir, cet incroyable saxophoniste apporte une touche tout à fait originale au blues rock des Destroyers. Thorogood est incontestablement le leader de cette petite troupe, mais il sait mettre ses musiciens en avant en les congratulant à chaque solo.


En plus ou moins une heure trente, le gang enchaine une série incroyable de hits : “The Fixer”, “I Drink Alone”, “Bad To The Bone” (sur lequel Thorogood semble possédé par sa musique), “Move Over Little Dog”, “You Talk Too Much”, mais aussi de reprises : “Who do you love” (un titre de Bo Diddley qui sent bon les bas fonds des bouges du Missisipi), “One Bourbon, One Scotch one Beer” de John Lee Hooker ou encore “Howling For My Baby” de Willie Dixon.

Avec une Ancienne Belgique sold out depuis des semaines, Thorogood aurait pu se contenter de faire le minimum syndical, pourtant, il se donne à fond du début à la fin du concert. Son incroyable talent de showman, son sens de l’humour irrésistible et surtout son excellente musique ont transformé cette soirée en un très grand moment de rock’n’roll et une leçon de blues inoubliable.

Les autres photos de

George Thorogood And The Destroyers

Photos © 2009 Bernard Hulet

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :