Michael SCHENKER en grande forme au Spirit

0 Participations

Michael Schenker Group investissait le Spirit, bondé pour l’occasion, ce 13 septembre, au lendemain de son show au Raismes Festival. Pas de première partie prévue, mais un Spirit déjà archi complet vers 18h45, pour un show qui débute vers 19h05.

MSG attaque avec « Ride on my way », un extrait de son dernier album, et d’emblée on remarque un Schenker mince, qui a retrouvé la forme tant sur le plan physique que sur le plan musical, ses précédentes tournées ayant été sujettes à de nombreuses critiques sévères, avec, entre autres, une apparition décevante au Graspop en 2006.

Ce dimanche soir, c’est le retour du MSG, presque dans sa forme originelle, puisque Gary Barden au chant et Chris Glen à la basse sont de retour. S’ajoutent deux nouvelles recrues, Wayne Findlay, en remplacement de Paul Raymond toujours dans UFO, et Pete Holmes qui succède honorablement à Cozy Powell. MSG va jouer un set principalement tiré de ses deux premiers albums, avec des classiques tels que « Cry for the nations », « Let sleeping dogs lie », « Armed and ready », « Attack of the mad axeman », « Into the arena », « On and on ». Schenker joue impeccablement et nous livre un jeu empreint de ce style particulier qu’il a si bien développé et qui fait sa marque de fabrique, à savoir une bonne technique, magnifiée par une inspiration mélodique et lyrique supérieure. Les soli de « Cry for the Nations » ou le thème de « Into the Arena » sont imparables, tout comme les riffs de « Let sleeping dogs lie » et de « Attack of the mad axeman ».

En terme de présence scénique par contre, Schenker ne brille pas et l’on a droit à un guitariste statique, calant sa Flying V entre ses cuisses et regardant son manche presque sempiternellement. Rien à voir avec son frère Rudolf, qui officie dans Scorpions et qui assure scéniquement sans failles. Pourtant ce soir, Michael était de bonne humeur, puisqu’il a même laissé durant un moment les spectateurs des premiers rangs gratouiller les cordes de sa guitare.

Gary Barden a perdu un peu de sa voix et assure, sans plus, avec un jeu de scène plus ou moins inspiré de celui de Klaus Meine, mais cela en reste un pâle copie. Mention spéciale pour la paire Chris Glen, qui a boursouflé depuis 29 ans, et Wayne Findlay, ces deux-là s’amusaient sur scène en toute complicité et Glen coordonnait un peu l’ensemble, allant jusqu’à rappeler Schenker à l’ordre pour participer au salut final. Pete Holmes à la batterie assure brillamment et Schenker peut se reposer tranquillement sur ses musiciens pour exécuter ses parties de guitare jouissives. Mais il est clair que MSG n’est pas un groupe, mais LE groupe de Michael Schenker, à son service. Il est le boss, les quatre autres ses employés.

MSG termine son set après 1 heure quart, ce qui est peu et pingre. Deux rappels, le premier avec le très chouette et léger « Dance Lady Gipsy » issu de l’album acoustique Schenker Barden, et l’excellent classique de UFO « Rock Bottom », qui ravit encore autant nos sensations auditives, 35 ans après sa création ! Et enfin pour clore ce set d’une heure trente au total, « Doctor doctor », classique d’entre les classiques qui mettra éternellement tout le monde d’accord.

Schenker s’éclipse immédiatement, entouré de deux membres de la sécurité. Pas de meet & greet sympa, comme le font habituellement des groupes tels que Threshold ou Overhead. Schenker est un grand guitariste, mais toujours un iceberg sur le plan du contact avec son public, bien méritant sur ce point là.

Un bon concert donc, sans réelles surprises, ni bonnes ni mauvaises.

Line up:

  • Michael Schenker – guitare
  • Gary Barden – chant
  • Wayne Findlay – guitare et claviers
  • Pete Holmes – batterie
  • Chris Glen – basse

Set list:

  1. Ride On My Way
  2. Cry For The Nations
  3. Let Sleeping Dogs Lie
  4. Armed & Ready
  5. Ready To Rock
  6. I Want You
  7. Night To Remember
  8. Into The Arena
  9. Lost Horizons
  10. Rock My Nights Away
  11. On And On
  12. Attack Of The Mad Axeman
  13. Dance Lady Gypsy (1er rappel)
  14. Rock Bottom (UFO cover)
  15. Doctor Doctor (UFO cover) (2e rappel)

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :