Le GRASPOP fait encore parler de lui

0 Participations

Après Slipknot, Ozzy Osbourne, Scorpions et Judas Priest, les organisateurs du Graspop Metal Meeting annoncent encore de nouveaux noms pour leur 16e édition. D’abord quelques noms incontournables qu’il n’est plus besoin de présenter : Epica, Sepultura, Iced Earth, Soilwork, Amorphis, Arch Enemy, Moonspell et Volbeat.

Ensuite, il y aura les Anglais d’Electric Wizard, une grande légende du doom metal. Avec des classiques du genre comme Dopethrone, ils ont acquis en un rien de temps un statut culte grâce à un mélange lourd de doom, de stoner et de sludge, qui, lentement mais sûrement, agit comme un véritable rouleau compresseur qui renverse tout sur son passage. Electric Wizard est peut-être le groupe le plus heavy à se produire au Graspop Metal Meeting ! Leur passion pour les films d’horreur, l’occultisme et le cannabis transparaît dans leurs textes, ce qui sied parfaitement au son ultrasombre, mais en même temps voilé, du groupe.

Certaines personnes sont en avance sur leur temps. En 1981, Chris Goss fit ses premiers pas avec Masters Of Reality, un groupe de stoner rock avant la lettre qu’il baptisa du même nom que le 33 tours de Black Sabbath. À peine 7 ans plus tard, en 1988, leur premier album, intitulé “Master Of Reality”, était dans les bacs. D’autres albums suivirent et permirent au groupe de compter encore plus de fans. Entre-temps, Goss s’était également fait connaître en aidant notamment Josh Homme, tout d’abord avec Kyuss, puis avec Queens Of The Stone Age. Après quelques ennuis de santé en 2005, sa vie ne tint plus qu’à un fil pendant un moment, Goss s’est battu et, pas plus tard que l’année dernière, Masters Of Reality a refait parler de lui avec “Pine/Cross Dover”. Un must pour les fins gourmets du GMM.

Angel Witch montera également pour la première fois sur la scène mythique du GMM. Ces légendes de la NWOBHM ont surtout fait fureur dans les années 80 avec leur album éponyme Angel Witch et ont ensuite connu une longue série de changements dans leur line-up : le chanteur Kevin Heybourne est le seul membre restant de la formation originale. Depuis, les spécialistes londoniens du heavy metal sont revenus aux affaires et profiteront de leur passage au GMM pour faire honneur à leur très bonne réputation en live.

Michael Amott ne va pas avoir le temps de souffler au cours du festival, car, outre Arch Enemy, Spiritual Beggars, son autre projet, sera également présent. Les Mendiants changent toutefois radicalement de cap en proposant un mélange entraînant de hard rock des années septante et de stoner trépidant. Du rétro moderne donc, mais qui ne donne en aucun cas l’impression de dater d’un autre temps ! Ces gars-là sont de vrais bêtes sur scène et savent parfaitement faire le lien entre les jeunes et les moins jeunes. On vous garantit en tout cas que personne ne pourra rester en place une fois que Spiritual Beggars aura commencé son set.

Quelques noms encore. Les Norvégiens de Kvelertak et les Américains de The Black Dahlia Murder se produiront également pour la première fois au Graspop Metal Meeting.

Le Graspop Metal Meeting se déroulera du 24 au 26 juin 2011 à Dessel. La prévente a commencé ce mercredi 8 décembre via le site graspop.be.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :