Pas de jours sombres pour STREAM OF PASSION à Eindhoven…

0 Participations


…ce 1er juillet 2011 lors de la tournée de promotion de leur dernier album « Darker days ». C’est le troisième concert pour Stream Of Passion depuis la parution de leur dernier opus, et celui-ci a lieu dans la salle « Effenaar » à Eindhoven, plus précisément dans la plus petite des deux salles que comprend le complexe. Ouverture des portes à 20h, début du concert à 20h30 avec Nemesea, groupe hollandais de gothic rock avec une chanteuse, genre dont les Pays-Bas sont un des plus grands pourvoyeurs au monde, sinon le plus grand. Avec 2 albums studios et un live à leur actif, Nemesea a de la matière pour assurer le support act du headliner et livre une prestation de quelque 40 minutes durant laquelle la chanteuse Manda et ses 4 compères joueront un rock sous influence Within Temptation. Leur concert sera assez monocorde, sans trop de relief, les compositions semblent être construites sur le même moule, pas assez fortes pour s’imposer sans les connaître préalablement, et ceci même si les musiciens et la chanteuse assurent honorablement.

Vers 21h45 débute le set de Stream Of Passion, avec une intro instrumentale bien mordante, puis l’arrivée de Marcela Bovio pour entamer « Lost », le titre d’ouverture de « Darker days », le tout avec force fumigènes… Trop de fumigènes et trop de fumée en fait, le concert s’arrête alors net, la fumée ayant déclenché les alarmes incendie et coupé les alimentations électriques ! Le set reprendra 2 ou 3 minutes plus tard, sans plus s’interrompre sur près de 2 heures.


Stream of Passion attaque alors avec les quatre premiers titres de « Darker days », joués dans le même ordre : « Lost », « Reborn », « Collide » et le splendide « Scarlet mark », tous quatre s’imposant sans problème auprès du public, portant la marque de fabrique du groupe, à savoir puissance, breaks, passages calmes portés par la voix magnifique de Marcela Bovio, richesse instrumentale subtile, avec une couleur arabisante pour le dernier titre, un des meilleurs de « Darker days ». Les deux guitaristes Stephan Schultz et Eric Hazebroeck enrichissent leurs partitions, particulièrement sur les titres du dernier album, en adoptant de plus en plus un jeu différent pour chacun d’eux mais évidemment complémentaire, préférant éviter de jouer les mêmes accords. Succède alors « In the end », de leur album précédent, à la mélodie forte et déjà un classique de leur répertoire, qui fait monter la tension dans le public.

Le son est excellent, puissant, le bassiste Johan Van Stratum, seul membre fondateur restant du groupe avec Marcela Bovio, occupe l’espace de la scène en bondissant, évoluant d’un côté à l’autre, tout en assurant les parties de basse avec brio et un style relativement personnel. Quant à Marcela, elle est toujours aussi impressionnante de classe, de technique, de feeling, de personnalité. Survolant le set sans une seule faute (et c’est rare, sinon rarissime), elle démontre qu’elle reste une des meilleures chanteuses actuelles, à un niveau sensiblement supérieur à celui de bien de ses consoeurs, sa voix balayant avec une facilité confondante le spectre sonore allant d’un extrême heavy à l’autre plus calme et doux. Elle y ajoute une présence scénique charismatique évidente, communiquant avec le public, lui expliquant qu’elle a trouvé un truc pas cher pour poser l’archet de son violon, plongeant ses yeux dans le regard des spectateurs, sous le charme de cette petite bombe mexicaine.


Et Marcela peut alors concentrer sur elle l’attention de tous quand arrive le moment de « Spark », nouveau titre chanté par la belle uniquement accompagnée par le piano de Jeffrey Revet, en retrait sur scène mais dont les interventions sont omniprésentes, fines, variées et brillantes, comme le confirme ce superbe duo. Suivent alors d’autres morceaux de leur dernier album et du précédent, « The Flame within ». L’interaction entre le groupe et l’audience fonctionne très bien, la salle est comble, les musiciens s’amusent, les nouvelles compositions de « Darker days » passent très bien, le groupe en jouera 10, ce qui démontre leur volonté d’installer le Stream Of Passion post-Lucassen et de s’imposer comme un groupe créatif, qui ne regarde pas ni ne vit sur son passé « Ayréonien », aussi bon a-t-il été, ne proposant d’ailleurs ce soir qu’un seul titre de l’album « Embrace the Storm » datant de cette période, « Haunted ». Le show est plus heavy qu’avant, et pourtant les arrangements musicaux n’ont jamais été si riches et si denses, plus subtils aussi. Quelques titres forts de « The Flame within » et le cover de Radiohead, « Street Spirit », dans leur version musclée et très réussie. Stream of Passion termine son set avec « The world is ours », dernier morceau du dernier disque, belle déclaration d’un groupe en pleine maturité, au line up maintenant stable et brillamment mené sous la houlette du duo Marcela et Johan.

Un rappel incluant deux titres de « The Flame within » clôt un set puissant, scéniquement et musicalement intense, donné par des musiciens d’un niveau supérieur (les guitaristes s’amusent sur des 7 et 8 cordes !) dont on sent maintenant la totale homogénéité et l’osmose complète. Je regretterai juste le jeu de lumières, vraiment pas extraordinaire, et l’absence de chœurs, en songeant à la paire des soeurs Marcela et Diana Bovio du Stream Of Passion 1re mouture qui y était littéralement dévastatrice, se fait cruellement sentir depuis. Aujourd’hui, Stream Of Passion ne propose plus de choeurs sinon quelques uns samplés et c’est dommage.

Cela mis à part, ce fut donc une fois de plus un excellent concert de Stream of Passion, qui remettra ça en Belgique prochainement, le 13 août au Rommelrock à Eisden et le 23 octobre au Metal Female Voice IX à Wieze. Ne les ratez pas, vous verrez un groupe qui mérite une notoriété bien plus grande que la sienne actuellement et qui pratique un métal gothique personnel et de qualité.

Marcela Bovio et Johan van Stratum nous ont par ailleurs accordé une interview, que vous trouverez bientôt dans MiB.

Liste des morceaux :

  1. Intro
  2. Lost (« Darker days »)
  3. Reborn (« Darker days »)
  4. Collide (« Darker days »)
  5. Scarlet mark (« Darker days »)
  6. In The end (« The flame within »)
  7. Spark (« Darker days »)
  8. Our cause (« Darker days »)
  9. My leader (« The flame within »)
  10. Broken (« Darker days »)
  11. Games we play (« The flame within »)
  12. The mirror (« Darker days »)
  13. Darker days (« Darker days »)
  14. The Hunt (bonus track « Darker days »)
  15. Street Spirit (cover Radiohead)
  16. Haunted (« Embrace the storm »)
  17. The world is ours (« Darker days »)
  18. Rappel : When you hurt me the most (« The flame within »)
  19. Rappel : The endless night (« The flame within »)

Les autres photos de
Stream Of Passion

Photos © 2011 Hugues Timmermans

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :