Charlotte Gainsbourg et Connan Mockasin : Saturday Night Whisper

0 Participations


Découverte ce samedi 19 mai au Cirque Royal. Charlotte Gainsbourg et Connan Mockasin, auteur d’un des meilleurs albums de 2011, s’y dévoilent en toute simplicité.

Mais pourquoi donc doit-on se farcir des groupes insipides en première partie d’autres plus connus ? Joy as a Toy veut bien nous faire sourire en disant entre deux morceaux s’inspirer d’histoire de zombies, sa musique n’a pas grand intérêt.

Il faudra une bonne demi-heure pour faire le changement de set. On remarque à notre grand étonnement que Charlotte ne fait pas le plein ce soir. Peut-être la concurrence d’autres concerts au Botanique ce soir même ?
Dans quelques minutes, la chanteuse se lancera dans Stage Whisper, la tournée qu’elle a conçue avec le musicien néo-zélandais Connan Mockasin, auteur de “Forever Dolphin Love”, un des meilleurs albums de 2011. Les deux artistes se sont rencontrés il y a un peu plus d’un an, à la demande de Charlotte.


21h, montée sur scène. Le riff électro de “Terrible Angels” retentit. Très réussie, la set-list mélange titres extraits de “Charlotte for Ever”, “IRM”, et une étonnante reprise du “Ashes to Ashes” de Bowie. Charlotte passe à la batterie sur “It’s Choade My Dear”, un des titres de Connan. Sur “Heaven Can Wait”, chantée en duo, leurs timbres délicats se fondent à merveille. Les costumes et la scène font très Orange Mécanique : uniformes blancs, chapeaux noirs et bottines sombres conçus par Nicolas Ghesquière, le directeur artistique de Balenciaga.


Il y a aussi des titres composés par Serge Gainsbourg pour le premier album de sa fille “Charlotte For Ever” : “Ouverture Eclair”, “Don’t Forget to Forget Me”, “Pour ce que tu n’étais pas”. Les jeux de mots du vieux Serge donnent au duo une couleur inédite, son écriture électro-funk n’a pas pris une ride, et son esprit plane sur la salle. On se sent alors vraiment transporté… Quand les lumières se rallument après un peu moins d’une heure et demie de concert, on est doublement comblé par la qualité des titres de Connan Mockasin (l’accélération sur “Forever Dolphin Love”, il l’avait déjà fait au Botanique il y a quelques mois) et Charlotte, “fille de” mais néanmoins figure emblématique du cinéma et de la scène musicale française que l’on suit depuis notre adolescence.

Les autres photos de

Charlotte Gainsbourg & Connan Mockasin
|
Joy As A Toy

Photos © 2012 Bernard Hulet

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :