KISS AND DRIVE en one woman show

0 Participations

Nous assistons lors de ce samedi 29 septembre ensoleillé, dans le cadre du festival Malsameco à la Maison Folie de Mons, aux concerts de Sarina Cohn qui est une artiste non voyante et de Kiss and Drive. Il s’agit d’un très beau festival coorganisé par l’ASBL Passe-Muraille et le Manège de Mons, le Malsaméco est un festival multiculturel ouvert à tous. Depuis 1998, l’ ASBL Passe-Muraille poursuit deux grands objectifs : soit favoriser et améliorer le droit à la citoyenneté de la personne handicapée et favoriser toutes formes d’accessibilité (à l’enseignement, aux bâtiments, à la culture, à l’information…) tant relationnelle qu’architecturale. Pour ce faire, Passe-Muraille souhaite créer le dialogue, favoriser l’échange avec un large public en développant des programmes d’actions culturelles et pédagogiques en Belgique et en France. Le but de l’ASBL Passe-Muraille est d’informer, d’éduquer, de sensibiliser, mais aussi de nuancer les regards sur la personne handicapée et ainsi provoquer la réflexion sur la différence. Très beau festival familial et très convivial. Ce premier festival, très prometteur, a ramené sur les trois sites où il était organisé, soit la salle Abel Dubois, la Maison Folie et l’Écho des Murs, un peu plus de 1300 personnes. Il y avait notamment des concerts, expositions, spectacles, théâtre, ateliers, contes…

Nous passons, à 18h30, à la performance musicale de Kareyce Fotso qui nous a offert de belles mélodies, blues ou plus rythmées, qui soulignent toute l’ampleur de sa voix. Kareyce Fotso nous caresse de sa voix cuivrée, sans artifice, au grain puissant. Ses textes distillent un message humaniste prônant l’unité, la tolérance, et dénoncent notamment les mariages forcés, la déforestation, l’excision… Son blues lancinant l’a déjà propulsée sur de nombreuses scènes internationales et a donné lieu à un premier album “Kwegne” très largement salué par la presse.

À 19h30, c’est le tour de la fanfare Montoise Don Fiasko qui est un collectif de musiciens dont l’originalité reste inclassable, Don Fiasko est une fanfare de douze percussionnistes, chanteurs, souffleurs et inventeurs de bruits en tous genres. Trait d’union improbable (mais diablement dynamite) entre l’esprit des Balkans, la batucada brésilienne, les traditions africaines et des breakbeats électro. Ces déménageurs de son, allumés du borsalino, pratiquent la frime avec humour et la fusion avec créativité. Un cocktail afro-latino-électro-kitsch au groove incandescent, éclectique et contemporain.

Enfin à 21h30, nous entamons, pour la fin de soirée, la prestation de Sarina Cohn qui se passe dans l’Espace des Possibles qui est une très belle salle de concert à l’acoustique très cristalline et pointue. Sarina Cohn est une jeune artiste de 17 ans qui compose ses propres chansons (paroles et musiques) aussi bien en français, en Swahili, en japonais, en anglais qu’en hébreu. Elle s’accompagne elle-même au piano et parfois à la guitare. Âgée de seulement 17 ans, elle a déjà un répertoire particulièrement fourni qui est composé essentiellement de ballades au piano. Sarina a participé au concours Music Live 2010 organisé par les jeunesses musicales. Sa 3e place en finale lui a permis de participer au Festival Imagine organisé en Norvège. Malvoyante de naissance, elle a dernièrement perdu le peu de vue qui lui restait. Plus que jamais, la musique lui permet de s’exprimer et de rentrer en contact avec le public. Seule derrière son piano, elle vous transporte dans un espace multiculturel assez coloré. Sa reprise de “Riverside” d’Agnès Obel fut divine.

Bonne entrée en matière avant le clou de la soirée, soit Kiss and Drive. Kiss and Drive est composé de notre Betta, Elisabetta Spada à la guitare, au ukulélé et à la loop machine, de Raphaël Dodemont (claviériste et multi-instrumentiste, membre notamment de Nathan Follet) et depuis peu par un talentueux petit nouveau soit Daniel Vincke qui joue magistralement de la basse et de la batterie. En 2009, Elisabetta enregistre ses premières compositions folk-pop. En décembre 2010, elle remporte le premier prix du Concours Circuit et le prix du public de la Radio Pure FM. Daniel apporte un réel plus au duo qui est managé par le très efficace Nicolas Renard qui s’occupe également du groupe Puggy.

Le concert débute par “My Mood changes”. Betta est superbement accompagnée au piano et à la voix par Sarina. Il y a présence aussi de Sophie qui traduit les chansons en langage gestuel pour les sourds et muets. Sophie a été magnifique tout le long du concert et une réelle complicité s’est installée entre Elisabetta et Sophie. Pour la seconde chanson, “Don’t Be So Hard”, Betta commence par communiquer sa bonne humeur, prend sa guitare, se trompe et puis reprend son ukulélé fétiche. C’est une très belle chanson. La troisième chanson est “Hurry Up”, Betta reprend sa guitare acoustique qui est le bon instrument et plaisante avec Sophie, Raphaël s’applique à la machine à écrire et puis Betta chante, le public est conquis et frappe énergiquement dans les mains.

Dans le public attentif, une artiste peintre française en fauteuil roulant du nom de Priscille Vincens couche sur papier les émotions ressenties par la musique de Kiss and Drive, ses peintures sont magnifiques.

La chanson suivante est la très belle “Sister”, Raphaël accompagne au piano la belle voix d’Elisabetta. Il est à noter que l’apport de la voix de Daniel aux chœurs apporte un réel plus à cette belle mélodie. Elisabetta plaisante à nouveau avec Sophie et enchaîne “We met”, Raphaël se met derrière son tom basse. Tendresse, auto-dérision, cette nana est irrésistible !

La chanson suivante est la superbe reprise de Kylie Minogue “In Your Eyes”, superbe et pétillante version jazzy-pop. La clown revient au galop, tu es géniale Betta pour commencer : “Let Me Breathe”, la belle voix de Betta fait adorer cette petite merveille musicale. Daniel est à la basse et, en fin de morceau, Betta se met même à la batterie pour terminer. Elisabetta passe ensuite à son hit “She’s Full Of Things”, instant de tendresse pour cette fantastique ballade trip hop. Puis, c’est “Lullaby”, Betta reprend son ukulélé et plaisante avec le public. Tiens, tiens, Raphaël se met à la guitare acoustique, c’est la première fois, il s’y défend pas mal. Elisabetta passe à “Your Dog” et les pom, pom, pom sont repris en chœur par Daniel et le public est ravi. Le set est terminé, mais on sent bien qu’ils ont encore envie de jouer nos gais lurons.

Pour le rappel, notre Zavatta au féminin chante “I Was Dreaming Of Some Sun”, Raphaël se transforme en bel oiseau et siffle comme un pinson, c’est divin. Elisabetta, qui ne renie pas son origine, nous chante une très belle balade italienne : “Buonanotte Fiorellino” de Francesco De Gregori. Elisabetta remercie le public et termine le rappel par une nouvelle chanson “Making Out For Dummies”. Betta, fais-nous très vite un nouveau CD.

Kiss and Drive est en tournée. Allez la voir, vous allez passer un très bon moment.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :