En attendant le PPM Fest 2013 : l’interview découverte de SEVEN KINGDOMS

0 Participations


Cette année, comme l’année dernière, Music In Belgium soutiendra le PPM Fest en proposant une série d’interviews découvertes des artistes invités à la Grande Fiesta Montoise du Métal. Le principe de l’interview découverte est simple : dix questions standards, identiques pour chaque groupe. Seven Kingdoms sera la toute première formation américaine à traverser l’Atlantique pour participer au PPM Fest. C’est donc elle que nous avons choisi pour lancer la machine. Le guitariste Camden Cruz a gentiment accepté de se prêter au jeu.

Music in Belgium : Pouvez-vous présenter Seven Kingdoms aux lecteurs de Music In Belgium ?

Seven Kingdoms : Absolument ! Nous sommes un groupe Power Métal originaire des États-Unis. Nous existons depuis 2007 et nous sommes basés à Deland en Floride. Nous avons connu tous les aléas typiques de la vie d’une formation ‘underground’. Des musiciens ont fait un bout de chemin avec nous et sont partis voir ailleurs si l’herbe était plus verte. Nous avons fait de nombreux concerts locaux et, finalement, nous avons autoproduit notre premier album (“Brothers Of The Night”) en 2007. En 2009, nous avons signé un deal de management avec Intromental Worldwide. Ceci nous a permis d’obtenir un contrat discographique avec Nightmare Records pour notre second opus (“Seven Kingdoms”). C’est sur cet album qu’apparait pour la première fois notre chanteuse Sabrina Valentine. Peu de temps après, nous avons joué au ProgPower USA et nous avons été choisis pour assurer la première partie des légendaires Blind Guardian sur toute leur tournée Nord Américaine, et, de ce fait, de jouer devant des milliers de fans de métal américains et canadiens. Nous avons aussi pris part à la tournée du festival itinérant Uniting The Powers Of Metal en compagnie de quelques autres formations Power Métal montantes comme Artizan, Creation’s End et Widow. L’année 2011 a été couronnée par la signature de contrats de promotion avec Engl (Amplification) et Warwick (Basses/Amplis). Nous avons enregistré notre troisième album (“The Fire Is Mine”) en mai 2012 au célèbre Morrisound Studio en compagnie du producteur légendaire Jim Morris (Iced Earth, Obituary, Jag Panzer). Nightmare Records a renouvelé notre contrat et publié “The Fire Is Mine” en octobre 2012.


MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Seven Kingdoms : Nous sommes tous des fans ‘purs et durs’ de power métal. C’est le genre qui nous attire le plus. Nous aimons en écouter, en composer et en jouer sur scène. En fait, nous adorons prendre certains éléments de nos groupes préférés et les triturer avec un regard neuf. Nous avons une vocaliste qui ne sonne pas du tout comme une chanteuse d’opéra, ce qui, je crois, nous différencie un peu des autres. Je pense aussi que nous faisons des tonnes de choses démentes au niveau des guitares. Nous essayons aussi de rendre chacun de nos titres aussi entrainant et inoubliable que doit l’être toute bonne chanson de power métal !

MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Seven Kingdoms ?

Seven Kingdoms : C’est Bryan (NDR : Edwards), notre ancien vocaliste, qui a eu cette idée. Il était venu avec un tas de propositions mais nous avons tout de suite accroché à ‘Seven Kingdoms’.

MiB : Quelles sont vos influences principales ?

Seven Kingdoms : Nous apprécions vraiment Blind Guardian, Helloween, Stratovarius, Hammerfall, Iced Earth et la plupart des groupes power/prog. Nous aimons aussi le métal extrême, le death mélodique, le death, le grind, le black… le thrash aussi. Nous aimons tout le métal, à vrai dire. Nous trouvons des éléments à appliquer à notre musique dans chaque style. Si ça accroche nos oreilles, nous nous en inspirons (rires). Le tout c’est d’arriver à le transcrire en version ‘power métal’.

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Seven Kingdoms n’aurait pas vraiment été la même ?

Seven Kingdoms :

  1. Blind Guardian : “A Night At The Opera”
  2. Iced Earth : “Something Wicked This Way Comes”
  3. Stratovarius : “Infinity”
  4. Helloween : La trilogie “Keepers Of The Seven Keys”
  5. Hammerfall : “Legacy Of Kings”


MiB : Quelles sont les cinq formations les plus représentatives de la scène à laquelle vous appartenez ?

Seven Kingdoms : Tu sais, la scène power métal aux États-Unis est loin d’être aussi active qu’en Europe. Iced Earth est, évidemment, l’un des groupes power/thrash les plus représentatifs. Je dirais aussi que Symphony X s’exporte bien, Kamelot aussi probablement. Mais du côté des groupes moins établis ou des ‘nouveaux arrivants’ comme nous, il ne se passe pas vraiment grand-chose. Theocracy est un groupe plutôt actif, comme Widow, Holy Grail et White Wizzard. Si on parle du Nord de l’Amérique en général, on peut ajouter Borealis. Ils viennent du Canada, mais ils sont vraiment très bons. Ce qui est triste, c’est que beaucoup de tournées consacrées au power métal ne passent pas par la Floride.

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Seven Kingdoms : Je dirais que notre meilleur souvenir est la tournée en support de Blind Guardian. C’était l’un des moments clés de notre carrière… et de nos vies en général. Tourner avec des légendes ! Il y a tant de choses que nous avons apprises et expérimentées sur cette tournée. Nous espérons sincèrement que notre prochaine tournée avec Stratovarius sera aussi fructueuse car ce groupe est l’une de nos influences principales.

MiB : Quels sont vos projets pour le futur ?

Seven Kingdoms : Début 2013, nous avons quelques shows programmés en support de Doro et de Queensrÿche. Ensuite, nous nous envolerons vers l’Europe pour rejoindre la tournée de Stratovarius et Amaranthe en mars/avril. Après cela, notre seule date confirmée est le Rock Harvest Music Festival de Baltimore où nous serons co-headliners le jeudi soir. Nous espérons aussi pouvoir organiser une tournée nord-américaine ou rejoindre une autre tournée américaine importante. J’espère que les Européens désireront nous revoir après la tournée de mars/avril. Nous sommes très excités à l’idée de jouer au PPM Fest. Pour Sabrina, notre vocaliste, ce sera un retour. Elle a assisté au Metal Female Voices Fest cette année et elle nous a affirmé que la Belgique était absolument phénoménale ! Et puis, selon mes critères personnels, l’affiche du PPM Fest de cette année est vraiment sans pareille ! Je suis vraiment triste de ne pas pouvoir assister aux concerts d’Helloween et Gamma Ray qui auront lieu le lendemain de notre prestation, car nous avons un show avec Stratovarius ce jour-là.

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au PPM Fest ?

Seven Kingdoms : Eh bien, nous allons donner tout ce que nous pouvons sur scène cette année. Nous nous sommes fait faire un très joli backdrop spécialement pour la tournée et le festival, et il a vraiment de la gueule. Nous aurons aussi notre équipement normal grâce à ENGL et WARWICK. C’est réconfortant de pouvoir utiliser le matériel auquel on est habitués et ils nous rendent les choses vraiment faciles pour ces concerts à l’étranger. C’est aussi génial que le festival ait lieu un peu plus tard dans la tournée. Nous sommes un groupe qui a besoin de deux ou trois concerts avant d’être au top et nous serons vraiment à fond et prêts à en découdre lorsque nous arriverons au festival ! J’espère que la foule arrivera de bonne heure pour assister à notre concert parce que je crois que nous sommes programmés assez tôt ce jour-là. J’espère que tout le monde sera prêt à prendre du bon temps. Nous aurons un merchandising exclusif pour la tournée européenne et notre nouveau CD “The Fire Is Mine” sera aussi disponible. Nous sommes très excités par toutes ces choses !

MiB : Pour terminer : y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oubliée ?

Seven Kingdoms : Je ne pense pas man ! Si tes lecteurs veulent avoir d’autres informations sur le groupe, ils peuvent tout trouver sur notre
site officiel
. Je te remercie pour cette interview et… Europe, nous voici !

Sauf changement de dernière minute, nous pourrons découvrir Seven Kingdoms sur la scène du PPM Fest le samedi 13 avril 2013.

Tous les détails sont sur le
site officiel
du PPM Fest.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :