En attendant le PPM Fest 2013 : l’interview découverte de CIRCUS MAXIMUS

0 Participations


Le dimanche 14 avril 2013, Circus Maximus débarquera des froides contrées de Norvège pour présenter “Nine”, son dernier opus, au public du PPM Fest. Après les présentations d’usage, Truls Haugen, le batteur du groupe, nous explique de quelle manière il compte faire rougir les fesses du public montois ! MiB : Pouvez-vous présenter Circus Maximus aux lecteurs de Music In Belgium ?

Circus Maximus : Nous sommes un groupe métal originaire d’Oslo en Norvège. Nous avons publié trois albums : “1st Chapter” en 2005, “Isolate” en 2007 et notre petit dernier “Nine” en 2012. Circus Maximus est constitué de Michael Eriksen au chant, Lasse Finbråten aux claviers, Glen Møllen à la basse, Mats Haugen à la guitare et moi-même, Truls Haugen, à la batterie.


MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Circus Maximus : Eh bien, j’aime dire seulement ‘Métal’, parce que c’est facile (rires). Mais je suppose que nous sommes un groupe métal progressif, mais nous nous focalisons beaucoup plus sur les mélodies que sur la ‘branlette’… (rires).

MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Circus Maximus ?

Circus Maximus : Au milieu des nineties, mon frère Mats (guitares) et moi avions l’habitude de jouer à un jeu appelé ‘Ripper’. À un certain niveau du jeu, il fallait entrer le mot de passe ‘Circus Maximus’ pour pouvoir continuer et je me rappelle avoir dit à Mats que ce serait un chouette nom pour un groupe. Quelques années plus tard, nous l’avons fait. Pour nous, cela n’a absolument rien à voir avec le Circo Massimo de Rome. Mais je suppose que dans le jeu, cela devait avoir un rapport quelconque (rires).

MiB : Quelles sont vos influences principales ?

Circus Maximus : Nous avons un bon mélange d’influences dans ce groupe. Mike aime les des trucs des années quatre-vingt comme Def Leppard et Richard Marx, Lasse est un amoureux de Toto, Glen adore Pantera et Stone Sour, Mats est un passionné de guitare instrumentale et de tout ce qui va de Muse à Opeth. Quant à moi, j’écoute des choses heavy et étranges comme Meshuggah, Strapping Young Lad et Faith No More. Et ce ne sont que quelques-unes de nos influences.

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Circus Maximus n’aurait pas vraiment été la même ?

Circus Maximus : Je ne peux évidemment répondre que pour moi-même. Donc voici :

  1. Metallica : “Master Of Puppets”
  2. Dream Theater : “Awake”
  3. Symphony X : “The Divine Wings Of Tragedy”
  4. Faith No More : “King For A Day, Fool For A Lifetime”
  5. Muse : “Absolution”

Une fois de plus, ce ne sont que quelques exemples. Si je devais ajouter les albums qui ont influencé les autres membres du groupe, la liste comprendrait probablement vingt albums supplémentaires.


MiB : Quelles sont les cinq formations les plus représentatives de la scène à laquelle vous appartenez ?

Circus Maximus : Pendant un certain temps, cela n’a été que Pagan’s Mind et nous-mêmes. Mais depuis quelques années, il y a quelques groupes ayant la même approche de la musique que nous qui sont apparus. Je pense notamment à Leprous, Withem et Rendezvous Point. Ces derniers sont très jeunes et très talentueux !

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Circus Maximus : Je pense que nous n’avons, pour ainsi dire, que de bons souvenirs. Je pense que la chose la plus cool que nous ayons faite était de jouer devant 15.000 Japonais au Loud Park Festival avec des groupes comme In Flames, Slayer et Helloween. Ce fut définitivement l’un des moments forts de notre carrière. Les mauvais souvenirs sont sans doute liés aux voyages ennuyeux et à ces temps d’attentes interminables dans les aéroports. Je ne m’y habituerai jamais !

MiB : Quels sont vos projets pour le futur ?

Circus Maximus : Espérons que nous pourrons tourner et jouer dans beaucoup d’endroits.

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au PPM Fest ?

Circus Maximus : Nous allons botter le cul des gens. Du ‘bottage’ de cul total ! Nous ne serons satisfaits que lorsque toute la foule aura les fesses rouges. Ai-je mentionné que nous sommes de sérieux botteurs de cul ? (rires)

MiB : Pour terminer : y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oubliée ?

Circus Maximus : Tu as oublié de me demander la couleur de mes sous-vêtements. C’est con, maintenant, tu ne le sauras jamais !

Sauf changement de dernière minute, nous pourrons découvrir Circus Maximus sur la scène du PPM Fest le dimanche 14 avril 2013.

Tous les détails sont sur le
site officiel
du PPM Fest.

Retrouvez ici nos interviews découvertes de
Seven Kingdoms (USA)
,
Myrath (Tunisie)
,
Empyrios (Italie)
,
Fire Force (Belgique)
,
Amaranthe (Suède)
,
Vital Breath (France)
,
Manticora (Danemark)
,
Rotting Christ (Grèce)
,
Nightmare (France)
,
Infernal Tenebra (Croatie)
,
DGM (Italie)
,
Tank (Angleterre)
et
Max Pie (Belgique)
.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :