L’affiche du DOUR FESTIVAL 2013 prend forme

0 Participations

Événement incontournable dans le paysage musical estival belge, le Dour Festival fête cette année sa vingt-cinquième édition qui se déroulera du jeudi 18 au dimanche 21 juillet sur la plaine de la machine à feu. Et, à cette occasion, les organisateurs entendent bien marquer le coup… Ils ont d’ailleurs lâché une première bombe fin du mois de janvier en annonçant la venue des Smashing Pumpkins en clôture du week-end. La bande à Billy Corgan promet de plus un show visuel qui vaudra le détour, concocté par un certain Sean Evans, dont le C.V. mentionne notamment le spectacle “The Wall” de Roger Waters.

Ceci dit, il serait stupide de se cantonner à un seul nom, aussi ronflant soit-il. Car, c’est désormais une tradition, l’affiche ratisse large dans les styles, à condition de coller à la philosophie du festival. Son slogan n’est-il pas “5 days of love & alternative music”. Le cinquième jour fait référence au célèbre camping qui ouvre ses portes dès le mercredi en fin d’après-midi. Et pour ceux qui préfèrent un peu plus de calme, les Festihuts (genre de chalet en bois équipé pour 4 personnes) est la solution toute trouvée.

Mais retour à l’affiche avec du côté rock indépendant une personnalité qui a marqué l’histoire de Dour à travers ses nombreux projets. Mike Patton se devait de souffler les vingt-cinq bougies du festival et il le fera avec son supergroupe Tomahawk. Mais Mark Lanegan méritera aussi que l’on s’attarde sur son set, lui qui a aussi bien enchanté le Marquee au Pukkelpop que le Cirque Royal l’an dernier.

Les autres groupes qui risquent de faire chavirer la plaine sont les infatigables Vaccines, les revenants Yeah Yeah Yeahs, les rescapés de la vague new rave (Klaxons) et les solides BRNS qui viendront sans aucun doute confirmer leur excellente prestation de l’édition 2012. Mais la folk de Devendra Banhart et la pop indépendante de Darwin Deez ne devraient pas décevoir non plus.

Dour ne serait pas Dour sans sa légendaire scène hardcore que les amateurs vénèrent et que les photographes apprécient tout particulièrement. Au programme, parmi tant d’autres : les légendaires Converge, les sauvages de Hatebreed, les bien nommés Terror, les moins extrêmes Funeral For A Friend et les colorés (dans les influences en tout cas) Skindred. Sans oublier les habitués Mass Hysteria.

Du côté des autres scènes, signalons la venue de deux légendes du rap : IAM et le Wu-Tang Clan ainsi que la création d’une nouvelle scène (la Boombox), qui fera la part belle à des styles aussi divers que le hip-hop, la dub, la trip-hop et l’electro-swing (sic). S’y succèderont notamment Simian Mobile Disco, Fritz Kalkbrenner (le frère de l’autre), Roni Size et Carl Craig. Nous n’hésiterons pas non plus à aller jeter une oreille à Petite Noir, dont le récent concert au Stuk de Leuven s’est retrouvé complet en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire.

Toutefois, l’affiche n’a pas encore été dévoilée entièrement, des confirmations arrivant sur base quasi quotidienne. Nous ne manquerons bien évidemment pas de vous en tenir informés. En attendant, toutes les informations se retrouvent sur le site Internet du festival.

Tout ceci (et plus encore) pour un prix défiant toute concurrence qui est, de plus, le même qu’en 2012 (100 EUR pour le Pass sans camping, 117 EUR avec). Que souhaiter de plus, si ce n’est une météo clémente pour éviter de voir la plaine se transformer en champ de boue…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :