Merrell Fankhauser sur les traces de Jimi Hendrix à Hawaii

0 Participations

Merrell Fankhauser, génial musicien de la scène psychédélique américaine des années 60-70, vit depuis plusieurs années à Honolulu. Ce vénérable hippie a récemment diversifié ses activités en ajoutant à ses qualités de musicien celles de réalisateur de documentaire, en l’occurrence “Rainbow bridge revisited”. Ce documentaire est disponible en DVD, distribué par le label Gonzo Multimedia. “Rainbow bridge” rappelle immanquablement Jimi Hendrix, puisque l’un de ses derniers concerts à Hawaii en 1970 a fait l’objet d’un film du même nom paru en 1972. “Rainbow brigde” est également un des premiers albums posthumes de Jimi, sorti quelques mois après sa mort en 1971. Merrell Fankhauser s’est donc mis en tête de réveiller la mémoire de ce passage de Jimi Hendrix sur l’île de Maui en cette fin juillet 1970, pour un concert entré dans l’Histoire. En fait, à l’époque, cette prestation avait été assez chaotique, peu de gens s’étant pointés sur les lieux pour ce concert gratuit, à la prise de son handicapée par un très fort vent. Mais quoi qu’il en soit, ce concert a été intégré dans un film plus large, typiquement dans l’esprit de l’époque, avec conversations de hippies sur le new age, l’astronomie et la méditation transcendantale.

Quarante ans plus tard, le documentaire de Merrell Fankhauser reprend les mêmes formules, avec des interviews des gens qui figuraient dans le film de 1972. Les jeunes surfeurs blonds de 1970 sont devenus de paisibles papys nostalgiques qui nous parlent de tout : leurs rencontres avec Hendrix, les joies du surf, les OVNI, le continent de Mu (supposément la version Pacifique de l’Atlantide) ou la communication de l’esprit humain avec les étoiles. De nombreuses images de surfeurs en pleine action éloignent peu à peu le spectateur du sujet, à savoir Hendrix à Hawaii en 1970.

On est en plein retour vers les joyeuses années babacool fleurant bon le patchouli, le haschisch et toutes les illusions d’une jeunesse finalement rattrapée par les dures réalités du monde moderne. Loin d’être un modèle en matière de qualité d’image, de cadrage ou de cohérence du raisonnement, ce “Rainbow bridge revisited” plaira essentiellement aux amateurs de Merrell Fankhauser, aux nostalgiques du Peace and Love et également aux passionnés de surf (parce que du surf, il y en a, certainement plus que Jimi Hendrix).

Le DVD du documentaire est accompagné d’un CD reprenant la bande-son, où on retrouve de nombreuses chansons de Merrell Fankhauser à diverses époques de sa carrière, ainsi qu’une reprise instrumentale d’“All along the watchtower”, écrit par Dylan et popularisé par Hendrix. Ceux qui sont moins tentés par les images pourraient alors trouver le réconfort dans la musique du CD, estampillée Merrell Fankhauser et donc d’une évidente qualité.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :