No Compromise Metal Fest : David & Christine ou la passion du Métal véritable

0 Participations


Le No Compromise Metal Fest se tiendra le 5 octobre prochain à la Taverne du Théâtre de La Louvière. Le festival accueillera, dès 13h, dix formations Heavy, Speed, Thrash, et Black Métal, belges et internationales pour une journée festive entièrement consacrée au Métal Véritable. David et Christine, qui ont organisé l’évènement afin de fêter leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, ont gentiment accepté de répondre à nos questions. Rencontre sympathique un couple de passionnés. Music in Belgium : En général, lorsqu’un couple fête ses 25 ans de mariage, il le fait dans le cercle restreint de la famille. Christine et toi avez décidé de faire les choses différemment et d’inviter tous ceux qui le désirent à participer à la fiesta qui commémore ce quart de siècle de vie commune. Une seule condition pour être admis : avoir un penchant prononcé pour le métal underground de qualité. Considérez-vous les fans de métal comme votre véritable famille ?

David : C’est très simple, lorsque mes parents sont décédés de façon tragique, le reste de ma famille a éclaté. Et, pour notre anniversaire, je ne voyais pas vraiment l’intérêt qu’il peut y avoir à réunir des gens qui ne se voient plus depuis des lustres. Mais nous voulions fêter cela malgré tout. Au début nous pensions organiser un simple concert avec trois ou quatre groupes. Et puis, nous avons voulu remettre les pendules à l’heure par rapport à ce que les gens pensent généralement du métal en Wallonie. Je veux souligner qu’il y a une soi-disant scène Métal ici. Mais elle est rongée, voir même gangrénée à 80% par le Néo, le Deathcore, le Mathcore et autre Metalcore. Du coup, nous avons voulu organiser quelque chose qui montre qu’il n’y a pas que des couillons par chez nous, mais qu’il y a aussi une poignée d’irréductibles pour qui le métal n’est pas seulement une musique, mais bien un véritable mode de vie !

Christine : C’est vrai aussi que nous considérons certain potes métalleux comme faisant partie de notre famille.

MiB : Comment vous est venue l’idée d’organiser ce festival ? Est-ce un exercice auquel vous êtes habitués ? Avez-vous déjà organisé d’autres concerts ?

Christine : Nous n’avions jamais organisé de concerts, mais je ne te cache pas que nous aimerions beaucoup renouveler cette aventure chaque année.

David : Nous avons été pris par le désir de faire de plus en plus et de mieux en mieux. Et le résultat est là : un fest de Métal traditionnel avec pas moins de dix groupes !

MiB : Je n’ai jamais eu l’occasion de venir assister à un concert à la Taverne du Théâtre de La Louvière et, en préparant cette interview, je me rends compte qu’il s’y passe pas mal de choses (Brutal Truth, par exemple y jouera le 19 septembre). Est-ce que les concerts métal attirent beaucoup de monde dans la région ? Combien de personnes la salle peut-elle accueillir ?

David : Malheureusement, il n’y a pas grand monde qui se déplace. Sauf pour des évènements occasionnels tel que ce concert de Brutal Truth. Le métal (et là, je parle du vrai métal bien sûr) fut quelque chose de sacré dans les années 80. Les gens se déplaçaient en nombre vers Bruxelles, les Flandres ou même ailleurs. Le tape trading était une coutume. Dans certains cafés, on entendait du métal…. Bref, tout ceci n’existe plus à présent, mais apparemment le No Compromise Metal Fest risque d’attirer beaucoup de gens qui viendront de partout en Belgique et même de France, de Hollande, d’Allemagne et d’Espagne. Nous verrons si nous arrivons à changer la donne !

Christine : La capacité de la salle est de plus ou moins de 200-250 personnes, mais faudra pas s’étonner si l’on est serrés les uns contre les autres. Si nous continuons, nous devrions passer à une infrastructure plus grande.

MiB : L’entrée du No Compromise Metal Fest est gratuite. Etant donné la qualité des groupes qui sont à l’affiche, je suppose que Christine et toi allez devoir y aller de votre poche. Je suppose aussi que vous espérez minimiser les frais en vous rattrapant sur la vente de boissons (ou pas ?). A ton avis, quel serait le nombre de spectateurs (assoiffés) idéal pour que le Fest ne pèse pas trop sur votre budget familial ?

David : Cela peut sembler dingue, mais au départ nous ne nous inquiétons pas trop au sujet de l’affluence. De toute façon, les absents ont toujours tort (Rires). Ce Fest a été créé, avant tout, pour nous faire plaisir et donc nous payons tout nous-mêmes. Les bénéfices des boissons et de la nourriture seront reversés au boss de la taverne. Celles et ceux qui le désirent pourront faire un geste par l’intermédiaire de la boite à donations qui sera installée sur le bar. Mais à part cela, nous n’aurons aucun profit !

MiB : Nous avons interviewé il y a peu de temps l’excellent groupe Speed/Thrash flamand Evil Invaders qui sera présent à La Louvière le 5 octobre. Le chanteur du groupe nous avait avoué avoir été un peu déçu par le public francophone qui ne s’était pas vraiment déplacé en masse lors de son unique prestation du en Wallonie à l’occasion du ‘Iron Fist Festival’ de Liège. Penses tu que le public Louviérois sera capable de redorer le blason de la Wallonie ?

David : Tout ce que je sais c’est que du monde, il y en aura et que parmi eux il y aura de vrais Metal Maniacs. Je suis certain aussi que l’ambiance sera bonne. Nos bons potes Louvièrois seront présents et je sais que la pseudo scène dont je parlais plus haut restera à la maison et c’est tant mieux !

Christine : Je ne pense pas que cela soit un problème typiquement Wallon. Il faudrait que les gens se rassemblent de nouveau, comme c’était le cas dans le passé. Il est impossible de relancer quelque chose si tout le monde se contente de rester dans son coin.

MiB : La formation Black/Trash Evil Shepherd qui était annoncée sur la première version de l’affiche semble avoir déclaré forfait. Elle a été remplacée par le très jeune groupe Thrash anversois Hammerhead. Pourrais-tu nous expliquer les raisons de ce changement ?

David : Lorsque Jonah (chant), qui est devenu un pote par la force des choses, m’a annoncé qu’ils mettaient le groupe en stand-by, ce fut une énorme déception, tant du côté humain que pour le groupe en lui-même. Il faut savoir qu’Evil Shepherd a été le tout premier groupe à nous faire confiance et à nous donner son accord avec beaucoup d’enthousiasme. En hommage à ce très bon groupe nous n’avons pas voulu laisser un vide et nous avons fait appel à Hammerhead.

MiB : L’affiche du No Compromise Metal Fest nous balade du Black Métal au Speed et du Thrash au Heavy Traditionnel avec des groupes qui vienne de Belgique, bien sûr, mais aussi de France et d’Allemagne. Est-ce que cette affiche correspond à vos goûts musicaux à toi et à Christine ?

David : Oui bien sûr, le No Compromise Metal Fest n’est pas (et ne sera jamais) un fest basé sur la spéculation financière. C’est une histoire de partage entre vrais passionnés et si nous continuons, tu peux être certain que jamais nous ne ferons jouer des groupes qui nous débectent !

MiB : Le festival démarre en tout début d’après midi pour se terminer tard dans la soirée. A un moment ou un autre, tu auras affaire à une horde d’affamés. Avez-vous prévu des ‘stands’ de restauration ou bien devrons nous apporter nos tartines ? Tu m’as confié que tu étais végétarien. Sera-t-il possible d’acheter de la nourriture conforme à tes convictions gastronomiques pendant le fest ?

David : Nous en avons discuté avec Sandro, le boss de la taverne et nous lui avons demandé de proposer quelque chose afin que les gens puissent se nourrir sur place au lieu d’aller dans le centre. Il y aura un stand barbecue, ainsi que des sandwiches au fromage ou au jambon et peut être autre chose, mais pour cela, nous devons encore voir car il faut gérer au mieux l’espace disponible.

Christine : Pour les prochaines éditions, nous allons essayer de proposer plus de choix ainsi que des produits végétariens. Je pense quand même apporter quelques burgers végétariens en guise d’alternative au barbecue.

MiB : Quelques questions pratiques : Le parking est-il aisé aux alentours de la Taverne du Théâtre ? A quelle heure jouera le premier groupe ? Vers quelle heure terminera le dernier ?

David : Le parking est un casse-tête. Il y a des rues aux alentours et un parking payant à l’arrière de la taverne mais c’est celui du Delhaize. Nous avons essayé de demander à la commune mais ils ne veulent rien entendre lorsqu’il s’agit de Métal. Mais il ne faut surtout pas avoir peur car La Louvière n’est pas grande et la taverne est bien située.

Le premier groupe doit impérativement commencer à 13h00 et Attic doit terminer à minuit car les concerts doivent arrêter à cette heure-là, c’est une obligation de la commune (et oui, encore eux).

Christine : Il ne faut pas oublier l’After jusque 3h du matin (voir plus..) !

MiB : Qu’avez-vous envie de dire pour convaincre celles et ceux qui hésiteraient encore à faire le déplacement jusqu’à La Louvière ?

David : Tout simplement que si les gens bougent et viennent réellement soutenir le vrai Métal lors de cette journée qui s’annonce explosive, alors il se peut que le No Compromise Fest devienne un événement récurrent. Nous avons déjà de super groupes de prévus pour 2014 !

Christine : Bougez-vous un point c’est tout ! Ça va valoir le détour.

MiB : Une question que tu aurais aimé que je te pose et que j’ai oublié ?

David : Oui ; est ce que tu baise ? Non je rigole. (NDR : Ah bon ? Déçu alors) Je te remercie pour l’intérêt que tu portes à notre Fest. Cela nous va droit au cœur !

Christine : Merci pour l’interview et le support.

MiB : Avec Plaisir !

Si, comme Christine et David, vous êtes passionnés de métal véritable, vous savez déjà ce qui vous vous aurez à faire le samedi 5 octobre 2013 : Levez vous à une heure raisonnable, tapez les coordonnées de la Taverne du Théâtre sur votre GPS (23, Place Communale à 7100 La Louvière) et venez vous éclater, entre amis à la première édition du
No Compromise Metal Fest”
!

Pour rappel, voici la liste des groupes à l’affiche :


Attic
(Satanic Heavy Metal, Allemagne)

Evil Invaders
(Speed/Thrash Métal, Belgique)

Excruciate 666
(Black Metal, France)

Bliksem
(Thrash Metal, Belgique)

Horacle
(Heavy/Speed Metal, Belgique)

Hammerhead
(Thrash Metal, Belgique)

Surpuissance
(Heavy Metal, France)

Slaughter Messiah
(Black/Thrash Metal, Belgique)

Fading Bliss
(Gothic/Doom Metal, Belgique)

Spermafrost
(Black’n’Roll, Belgique)

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :