The Magical Candies, sous le feu de nos questions

0 Participations


The Magical Candies naît en 2011 dans la région de Binche, autour du chanteur et guitariste Mathias Bouyer, de son jeune frère de 11 ans Hugo à la batterie et aux choeurs. Le troisième du trio est le jeune Thomas Giacometti qui officie à la basse. On peut dire que ces trois jeunes sont doués. Le plus fascinant est de voir Hugo à la batterie, ses baguettes ne le quittent plus depuis la sortie du berceau. Ce petit bout d’homme a une sacrée personnalité et un caractère bien trempé. C’est véritablement lui, le centre d’intérêt du groupe. L’interview se passera dans le cadre idyllique d’une petite guinguette du nom de Le Bois Joli, située le long de la Sambre pendant le festival des Barges de Scène-Sur-Sambre.

Music in Belgium : Faites-nous une petite présentation du groupe The Magical Candies.

The Magical Candies représenté par Mathias : Je jouais dans mon propre groupe que j’ai quitté et mon frère Hugo jouait de la batterie. Je me suis dit pourquoi ne pas faire un groupe avec lui. On a joué quelques fois ensemble et cela marchait bien. On a donc décidé d’engager Thomas comme bassiste, je le connaissais déjà, il était dans ma classe. On a commencé en tant que groupe de reprises des Beatles. On a joué au Beatles Day de Mons et dans différentes conventions Beatles et, au fur et à mesure, on a commencé à composer nos propres chansons et c’est comme cela que c’est parti.

Music in Belgium : Quels sont vos influences ?

Mathias : C’est Blur, Nirvana, Oasis. Moi, je suis personnellement fan de brit pop, aussi des Beatles. Nous avons aussi des influences heavy métal. Enfin, c’est très vaste nos influences.

Music in Belgium : Votre participation au Beatles Day de Mons, c’est important pour vous ?

Mathias : On y joue chaque année et c’est donc devenu une habitude. C’est là que j’ai fait mes premiers concerts et c’est important pour moi d’y jouer. C’est un réel plaisir d’y être chaque année.

Music in Belgium : Vous êtes en train d’exploser, on commence à vous entendre un peu partout.

Mathias : Exploser, je ne dirais pas, mais on fait notre petit bout de chemin.

Music in Belgium : Y a-t-il un opus en préparation ?

Mathias : On a une démo disponible sur internet via notre page facebook. On attend les opportunités pour éventuellement enregistrer un E.P.

Music in Belgium : Hugo, au berceau, tu jouais déjà de la batterie ? C’est fou le talent que tu as !

Hugo : Au berceau, non, mais au départ j’ai commencé comme tambourineur et je suivais les sociétés de gilles. J’ai commencé à trois ans.

Music in Belgium : Votre parcours vous amènes tout doucement vers le haut, qu’en pensez-vous ?

Mathias : Moi je pense qu’on verra bien. Il y a tellement de groupes qui ne demandent que cela. Il faut rester les pieds sur terre et surtout ne pas se prendre la grosse tête, on s’amuse. Il ne faut surtout pas oublier qu’il y a les études à côté et après on verra.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :