Alter Bridge et Halestorm : une soirée métal de grand millésime

0 Participations


Le 110 du boulevard Anspach avait mis ce soir les petits plats dans les grands en invitant le groupe américain Halestorm en première partie de Alter Bridge. Cela allait être une fameuse soirée métal dont seule l’Ancienne Belgique a le secret. Le concert est sold out depuis un certain temps. Même en arrivant comme d’habitude une heure à l’avance, je me retrouve dans une longue file qui se termine au milieu de la rue des Pierres, face au ticketshop de l’A.B. Halestorm est un groupe de hard/rock alternatif américain fondé en 1997 en Pennsylvanie. Il est actuellement signé chez Atlantic Records et a sorti son premier album en avril 2009. Arejay et Lzzy, qui sont frère et soeur, forment Halestorm en 1997, alors qu’ils n’avaient que respectivement 10 et 13 ans. Dans ce premier line-up, leur père occupait le poste de bassiste avant que Josh Smith ne rejoigne le groupe. Joe Hottinger atterrit en tant que guitariste dans le groupe qui devient le quatuor talentueux qu’il est à ce jour. Halestorm décrocha un contrat chez Atlantic Records le 28 juin 2005. Un E.P. live, “One And Done”, sort cette année-là. L’E.P., qui comportait une version live de “It’s Not You”, n’est actuellement plus édité. À la suite de ce disque, ils entamèrent une tournée à travers les États-Unis de janvier à mars 2006 sur le Sno-Core Tour avec Seether, Shinedown, et Flyleaf.

Leur premier véritable album “Halestorm” sort le 28 avril 2009. James Michael aida d’ailleurs à écrire une chanson : “What Were You Expecting”. La chanson “I Get Off” fut le premier single de l’album. Il se retrouva sur de nombreuses radios américaines. Le second single : “It’s Not You” et son clip sortirent en novembre 2009, il fut extrêmement bien accueilli dans le milieu radiophonique et sur Youtube. Du 15 novembre au 13 décembre 2010, le groupe participe au célèbre festival de métal Taste Of Chaos Tour en Europe aux côtés de Papa Roach, Disturbed et Buckcherry. C’est donc lors de cette tournée que je les découvris en première partie de Papa Roach. Leur prestation fut alors très relevée et mit littéralement le feu à Forest National. Le second album “The Strange Case Off” est sorti en 2012 et c’est ce dernier qu’ils vont défendre brillamment en première partie de Alter Bridge ce soir.


Le groupe arrive sur scène et dès l’entrée met déjà la pression avec cet extrait du dernier album “Love Bites (So Do I)”. C’est carré, rock et puissant. On passe ensuite à un second extrait de l’album “The Strange Case Off” avec “Mz. Hyde”. Lzzy avec sa voix très haute perchée met littéralement le feu. Son frère Arejay est un véritable démon derrière ses fûts, on dirait qu’il manipule les baguettes depuis le berceau. Ces deux-là savent mettre l’ambiance. On passe ensuite au premier album avec “It’s Not You”, cette chanson n’est pas non plus dénuée d’intérêt. Avec les solos de guitare, je commence à avoir de sérieux tremblement dans les jambes et l’envie de danser et de jumper me prend, mais je suis assis au balcon. Ce n’est pas grave, papy fera comme s’il était aux barrières. La fosse devient bouillante et cela commence à jumper un peu partout avec “Freack Like Me”. Attendez-moi les jeunes, j’arrive. On continue avec “Rock Show”, la montée en puissance est réelle et graduelle, mais que cela fait du bien cette musique venue des States.

Pour “Breaking/Familiar Taste Of Poison”, Lzzy se met au piano, la douceur peut être présente également. Une invitation pressante à aller sur le dancefloor, pas possible mon voisin d’ailleurs très sympathique est barbu et chevelu. Avec Halestorm qui est un groupe taillé pour les foules et les scènes prestigieuses, la claque musicale peut être double et ils vous la donnent avec un bonheur certain. “Drum Solo + Slave To The Grind”, le solo de batterie est épique, on dirait que Arejay est né pour jouer de la batterie. C’est un moment très fort du concert, la foule est déchainée et hystérique. Une très bonne reprise de Judas Priest avec ce “Dissident Agressor” exécuté de mains de maître par les artistes. “I Get Off” arrive ensuite, encore un extrait du premier album qui vous donne les boules. Ce groupe est vraiment doué et il a quand même joué plus de 50 minutes un métal super mélodique et de grand cru. Alter Bridge a eu du flair, car Halestorm va parfaitement remplir son contrat : mettre l’Ancienne Belgique sur les genoux. On terminera cette brillante prestation par deux perles du dernier album : “Here’s To Us” et “I Miss The Misery”.

Un petit changement de matériel, les Marshall sont amenés sur scène, un second grand moment va se passer ce soir, la prestation d’Alter Bridge. Alter Bridge est un groupe de rock américain formé en 2004 à Orlando, en Floride. Il est composé de trois anciens membres de Creed : Mark Tremonti à la guitare, Brian Marshall à la basse et Scott Phillips à la batterie. Au chant, c’est Myles Kennedy (ex-Mayfield Four) qui tient le micro, dans un style plus proche de Chris Cornell que de Scott Stapp. Le groupe tire son nom d’un pont existant réellement à Détroit, au Michigan, près d’un endroit où Mark Tremonti a habité dans son enfance : Mark vivait à Alter Road, rue se terminant par l’Alter Bridge. Ce pont donnant accès sur les quartiers mal famés et dangereux de la ville, on recommandait à tous les enfants du coin de ne pas le traverser. C’est ainsi qu’ils voyaient l’autre côté de ce pont comme l’inconnu. Tremonti explique que ce nom symbolise pour le groupe le fait d’aller vers l’inconnu, de commencer quelque chose de nouveau. Il a à son actif quatre albums studio : “One Day Remains” (2004), “Blackbird” (2007), “AB 3” (2010) et “Fortress” (2013). Ils ont également deux live : “Live From Amsterdam” (2009) et “Live At Wembley” (2012).


Alter Bridge arrive tout sourire, le terrain a été bien préparé par Halestorm. On démarre en puissance avec “Addicted To Pain” et ses lignes de guitares très épurées. Marshall donne un petit coup de main puisqu’il est présent sur scène. La voix de Myles est bien rodée par la tournée qui se termine avec Slash. On commence en force avec le dernier opus “Fortress”. Un petit extrait de l’album “Blackbird” va suivre avec “White Knuckles”. On continue dans la même vague avec un nouvel extrait de cet opus qu’on peut dire abouti avec “Come To Life”. La communion voix puissante, guitare et basse fait des ravages dans les premiers rangs. Même moi toujours placé au balcon, je ne reste pas insensible à cette profusion de sons qui n’agressent pas les tympans. Bon, la sauce est bien prise, on en veut encore et on en redemande donc. On continue avec un nouvel extrait de cet excellent album avec “Before Tomorrow Comes”. On passe au dernier opus “Fortress” avec un premier extrait et une première mondiale en live de “Bleed It Dry”, ce n’est pas mal du tout et ça claque sec. Un retour à l’album “Blackbird” avec “Brand New Start”, Alter Bridge insiste en appuyant sur le clou, mais après tout ils ont raison, car c’est un excellent album. On passe au très beau “Cry Of Achilles”, nouvel extrait du p’tit der, on exulte, car au point de vue de la guitare, c’est assez pointu.

Ensuite, voici un extrait du troisième opus “AB 3” : “Ghost Of Days Gone By”. Retour vers l’album fétiche “Blackbird” et le groupe entame “Ties That Bind” où tout fan de Whitesnake, Led Zeppelin ou Joe Satrriani ne peut rester insensible à ces sons de guitare très purs. Je pense que mon voisin de gauche ne dira pas le contraire. Un nouveau morceau “Waters Rising”, un plus ancien “Broken Wings”, le groupe revisite très intelligemment sa carrière. On poursuit avec “Metalingus”, encore sorti du premier opus “One Day Remains” sorti en 2004. Encore “Blackbird” extrait de l’album du même nom pour ensuite passer à un très grand moment, en acoustique s’il vous plait, avec Myles au chant et à la guitare sèche, accompagné de Lzzy gainée de cuir, c’est encore une belle plante qui chante rudement bien. Ils vont nous charmer avec “Watch Over You”. Il reste deux chansons pour terminer le concert : “Calm The Fire” et “Rise Today”. Le show est terminé, mais il va comme toujours y avoir un rappel avec “Slip To The Void”, “Isolation” et “Open Your Eyes”. Le public en redemande, mais le concert qui a duré plus de deux heures dépasse l’heure fatidique. Il se terminera donc en douceur. C’est la première fois que je voyais Alter Bridge. Que ce fût bon une soirée comme cela, j’en veux encore, car à l’Ancienne Belgique, c’est un vrai plaisir de venir se régaler pour la qualité du son.

Les autres photos de

Halestorm
|
Alter Bridge

Photos © 2013 Hugues Timmermans

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :