En attendant le PPM Fest 2014 : l’interview découverte de Triosphere

0 Participations


Pour clore 2013 en beauté, nous vous proposons de passer la dernière interview découverte de l’année 2013 en compagnie de la très sympathique Ida Haukland, chanteuse et bassiste de la formation norvégienne Triosphere ! Music in Belgium : Pouvez-vous présenter Triosphere aux lecteurs de Music In Belgium ?


Triosphere : Triosphere est un groupe Heavy Métal norvégien bosseur et plein de promesses qui a publié son premier album “Onwards” en 2006. Le second opus, intitulé “The Road Less Travelled” est sorti en 2010. Notre troisième disque sortira mondialement au cours des premiers mois de 2014. Ce que nous aimons par dessus tout, c’est de jouer live ! Nous essayons de prendre la route le plus souvent possible et nous faisons de notre mieux pour satisfaire notre audience ! Nous avons donné des centaines de concerts et nous nous sommes produits dans de grands festivals comme le Wacken Open Air et le Metal Female Voices Fest. Depuis 2006, nous avons tourné chaque année avec des groupes aussi géniaux que W.A.S.P., Arch Enemy , Sonata Artica, Kamelot et Crimson Glory. Nous avons déjà joué quatre fois en Belgique ; deux fois à Anvers, une fois à Wieze et une autre à Genk. Et nous sommes impatients de revenir chez vous pour le PPM Fest !

MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Triosphere : Nous appelons notre musique du Métal Mélodique Moderne. On nous a souvent étiquetés de différentes manières : Power, Prog, Thrash Métal. C’est pourquoi nous aimons à penser que notre musique satisfait une grande variété de préférences (rires) !

MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Triosphere ?

Triosphere : Pour nous, ‘Triosphere’ est le nom de la sphère créative dans laquelle nous nous trouvons lorsque nous créons de la musique. L’endroit du cœur où l’on ressent les mélodies qui prennent forme et les histoires qui demandent à être racontées. Nous y faisons aussi référence au concept du ‘troisième œil’, cette ‘porte’ qui mène aux royaumes intérieurs et aux espaces de la conscience supérieure.

MiB : Quelles sont vos influences principales ?

Triosphere : Nos influences principales sont vraiment diverses. Cela va du Prog Seventies au Black Métal des années 90. Le Classic Hard Rock est plutôt important pour Marius et moi. T.O. est plus un mec qui aime le progressif. Quant à Ørjan… eh bien, il écoute beaucoup de choses différentes et étranges (rires). Mais Mayhem a incontestablement été un groupe important pour lui !

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Triosphere n’aurait pas vraiment été la même ?


Triosphere :

  1. Seigmen : “Total”
  2. Gunnar Andreas Berg : “Supernatural”
  3. TNT : “Intuition”
  4. Whitesnake : “1987”
  5. Crimson Glory : “Transcendence”

MiB : Quelles sont les cinq formations les plus représentatives de la scène à laquelle vous appartenez ?

Triosphere : Héhé… question difficile, parce qu’honnêtement, je ne pense pas que appartenions à une scène métallique particulière. Mais pour essayer de répondre à ta question, je dirais que nous avons été très bien accueillis par le public d’Arch Enemy, Sonata Arctica, W.A.S.P., Dio et Nightwish, donc, je suppose que ces cinq noms constituent ma réponse (rires) !

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Triosphere : C’est sur qu’il y a de nombreux défis et beaucoup de frustrations lorsque tu travailles et que tu tournes avec un groupe qui a un niveau sérieux. Cependant, les bon moments et les bons souvenirs sont les seuls que tu conserves, au final. Le meilleur (jusqu’ici) était notre prestation au Wacken Open Air en 2011. J’en rêvais depuis 2001, lorsque j’y étais allée pour la première fois (dans le public) et que j’avais été soufflée par les prestations de Children Of Bodom, Angra, Doro, etc. Lorsque je suis monté sur scène avec mon propre groupe, en 2011 et que j’ai vu le public qui s’agglomérait devant nous et qui nous saluait, les mains en l’air, comme je l’avais fait dix ans plus tôt, c’était presque irréel (rires). Le public était époustouflant et les gens qui étaient derrière la scène étaient géniaux ! Nous avons passé l’un des meilleurs moments de notre carrière sur cette scène !

MiB : Quels sont vos projets pour le futur ?


Triosphere : En 2014, nous allons publier notre troisième album et tourner pour en faire la promotion. Nous allons faire de notre mieux pour toucher le plus de gens possible de manière à ce que nous puissions jouer dans de nombreux festivals et dans de nombreux pays !

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au PPM Fest ?

Triosphere : Eh bien, aussi longtemps que nous ferons de notre mieux sur scène, nous espérons avoir un public aussi génial que celui que nous avons eu lors de nos quatre visites précédentes en Belgique. Nous espérons aussi passer du bon temps sur scène et dans le public en regardant/écoutant des groupes fantastiques et, bien sur, nous espérons rencontrer nos amis dans le public et parmi les musiciens présents (rires).

MiB : Pour terminer : y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oubliée ?

Triosphere : Cette question est absolument géniale (rires) ! Mais, ici et maintenant, je pense que nous avons parlé des choses les plus importantes, donc je voudrais seulement te remercier pour cette interview. Merci de nous aider à diffuser le nom de Triosphere ! Nous attendons avec impatience de pouvoir venir au PPM Fest en avril et nous espérons que tous ceux qui seront présents prendront le temps de venir nous voir lorsque nous entrerons en scène !

Meilleurs Vœux pour un ‘Rockin’ Christmas et une Bonne Année 2014 de notre part à tous dans Triosphere !

Tous les détails concernant la date et l’heure précise de la prestation de Triosphere seront bientôt disponibles sur le
site officiel
du PPM Fest.
Retrouvez ici nos interviews découvertes de
Persefone
(Andorre),
Grenouer
(Russie),
Monument
(Angleterre),
Ravenscry
(Italie),
Furyon
(Angleterre),
Sunburst
(Grèce),
Borealis
(Canada),
Epysode
(International),
In Extremo
(Allemagne) et
Royal Hunt
(Danemark).

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :