Monster Magnet : une grande démonstration de professionnalisme et de rock’n’roll

0 Participations


Après une A.B. époustouflante l’année passée et un concert de haut vol aux Lokerse Feesten, Dave Wyndorf, le fringant papy du stoner rock, avait envoyé les autres stars vieillissantes Alice Cooper et Deep Purple à la maison de retraite dorée et luxueuse du rock and roll. Lui pas besoin de déambulateur (une tribune quoi), sa guitare lui suffit. Il faut dire que ses quatre aides soignantes l’accompagnent bien pour une soirée de haut vol. La salle est en mode box, mais bien remplie malgré tout. La soirée très rock’n’roll va débuter par un quatuor japonais du nom très évocateur de Church Of Misery. Les textes sombres des Japonais de Church Of Misery racontent des histoires de tueurs en série et de meurtres de masse et baignent dans une mare de doom metal mêlé de psychédélisme. Une sorte de métal kamikaze. Ils sont là pour défendre leur cinquième opus au nom très évocateur de “Thy Kingdom Scum”, paru chez Metal Blade. Les pantalons patte d’éléphant sont de sorties sur scène. Le premier morceau calé dans l’oreille, le reste est calqué sur ce titre et ceux-ci se ressembleront tous. Le chanteur, on n’entend pas et ne sait pas en quelle langue il chante. L’ambiance est lourde et noire avec les sons d’une basse désaccordée. Le quatuor est formé de Hideki Fukasawa (machines et synthétiseurs), de Tatsu Mikami à la basse, de Junji Narita à la batterie et de Kensuke Suto à la guitare. Ils n’ont pas été allaités au lait de chèvre dans leur biberon, mais avec du lait de Black Sabbath. Le set a duré en tout et pour tout 45 minutes.

Il y a quand même des points positifs : l’ambiance rock’n’roll, la gestuelle du chanteur, le son brut et massif et surtout le bassiste qui joue à la distorsion, désaccordé et à la pédale Wah Wah, lui c’est la star et il est à suivre.

Le groupe à passer en vedette sont les Américains de Monster Magnet, un peu des papys dans le genre stoner rock, mais quand même très professionnel. Monster Magnet est composé de Dave Wyndorf à la voix, machines et guitare désaccordée, de Garrett Sweeny et de Phil Caivano aux guitares, de Bob Pantella à la batterie et de Chris Kosnik à la basse. Monster Magnet est un combo de rock américain qui représente au début du vingt et unième siècle une fusion de l’héritage musical de plusieurs groupes célèbres des années 1970 comme Black Sabbath, Hawkwind,The Stooges, MC5, Grand Funk Railroad et Velvet Underground. Leur musique qui prend ses racines dans les années 1970 est ainsi une synthèse de heavy metal, de space rock et de rock psychédélique et elle est généralement rattachée au mouvement stoner rock.

Ils nous interprètent pendant 60 minutes l’intégralité de leur nouvel opus, “Last Patrol”. Dans l’ordre chronologique : “I Live Behind The Clouds”, “Last Patrol”, “Three Kingfishers”, “Paradise”, “Hallelujah”, “Mindless Ones”, “The Duke Of Supernature”, “End Of Time” et “Stay Tuned”. Le nouvel album fait 57 minutes moins les deux plages en bonus, il y a donc une quinzaine de minutes pour allonger les plages et faire quelques solos et improvisations. Pour les fans qui, comme moi, n’avaient pas encore acquis l’album, on découvre donc. Les chansons débutent en général en douceur pour s’accélérer et revenir au bon grunge et stoner rock comme le groupe sait si bien le faire. C’est le neuvième album et le groupe est en pleine maturité.“Last Patrol”, “Paradise” et “Hallelujah” me plaisent bien. Quelques minutes d’interruption et puis on a droit, pour le rappel, à quatre chansons plus anciennes et plus dures : “Twin Earth” qui est extrait de l’album “Superjudge” sorti en 1993, “Look To Your Orb For The Warning” qui est extrait de l’album “Dopes To Infinity” sorti en 1995, la plage éponyme “Dopes To Infinity” pour terminer par “Space Lord” extrait de l’album “Powertrip” sorti en 1998. Après ces quatre succès, tous les fans s’y retrouvent et la fosse est en liesse. On peut dire que 600 personnes ont passés un très bon moment, les artistes aussi, je pense.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :