L’AB Bota 2014 en mode rock’n’roll

0 Participations

Ce 26 février 2014, c’est le premier jour des classiques AB Bota. Comme chaque année depuis 2007 déjà, les deux salles prestigieuses (Botanique et A.B.) de la capitale s’associent pour un festival réunissant en deux jours les valeurs sûres et montantes de notre rock national. Ce n’est pas la grande foule cette année, mais la soirée sera intense. Les deux salles de l’Ancienne Belgique sont occupées : le Club et la grande salle en mode Box. Le premier groupe qui débute au Club est le quintette de Youko. Youko est composé de Kristof Deneijs (chant et guitare), Karen Willems (batterie – Zita Swoon/Inwolves), Jasper Maekelberg (guitare – Faces On TV / producteur pour entre autres Mintzkov) et Thomas Mortier (basse). Ils ont deux albums à leur actif : “For Times When Ears Are Sore” et “As If We Were Dancing”. Le troisième sort en avril 2014. Ils nous viennent de Gand. Il n’y a pas beaucoup de monde pour écouter leur prestation, mais cela va venir petit à petit. Je peux vous dire que le chanteur a une voix assez particulière, il pourrait chanter à l’opéra, mais c’est avant tout du bon rock que le groupe pratique ici. Je pense les avoir déjà vus en première partie de Jaimie Woon à l’A.B. et cela m’avait plu. Une belle prestation pour un début de festival qui me paraît assez prometteur.

À 19h40, je me dirige vers la grande salle en mode Box où le groupe King Dalton joue. Il est formé de Pieter et Jonas De Meester, accompagné de Jorunn Bauweraerts (Lais/Prima Donkey) et Tomas De Smet (Zita Swoon/Think Of One/Broken Circle Breakdown Band). C’est assez plaisant à découvrir, encore un bon groupe qui nous vient du nord du pays dont les musiciens sont assez connus. Leur musique que je découvre donne du baume au coeur. Elle est assez festive.

À 20h30 débute, au Club, la prestation du chanteur de Dan San : Thomas Médard. Il nous présente son projet solo The Feather. Thomas vient de sortir son premier CD “Invisible”. Il est accompagné de Maxime Lhussier à la guitare, son pote de chez Dan San. Il y a également un autre membre de Dan San qui officie avec Thomas, un batteur et une claviériste à la voix sublime. J’attendais avec impatience de voir ce projet de Thomas, qu’il a fait tout seul, en concert. C’est beaucoup plus énergique que sur CD. Son projet tient tout à fait la route en live. Le seul regret est que Thomas n’a pas joué ma préférée qu’est “Sighs”.

On passe ensuite à une prestation très attendue dans la grande salle en mode Box, celle du groupe Vismets. C’est un peu la tête d’affiche et le retour en guerre de nos cinq Bruxellois explosifs. Ils sont là pour nous présenter des extraits de leur nouvel album “Abracadabra” qui va bientôt sortir. Ils vont également jouer des chansons bien connues de leur premier album “Gürü Voodoo”. C’est rock’n’roll, carré et le public assez nombreux apprécie. Normal, c’est un véritable retour en force pour ce groupe qui nous promet bien des sensations cet été en festival. Je trouvais néanmoins que le son était un peu trop fort.

Le dernier groupe à passer au Club sont les Bruxellois de Robbing Millions. Les cinq haricots sauteurs sont là pour nous présenter leur premier E.P. “Ages and Sun”. Ils ont déjà fait quelques belles premières parties : Babyshambles et Girls In Hawaii. Cela saute de partout, le chanteur est une vraie bête de scène et le set est assez dansant. On m’avait dit qu’ils avaient mis le feu en première des Girls. Je peux confirmer, ils l’ont fait également en première partie de Pete Doherty et ses Babyshambles. J’y étais et ils avaient même sauvé ma soirée.

Voilà, la soirée s’achève, une soirée agréablement passée avec des artistes de qualité, comme seule la programmation de l’Ancienne Belgique sait le faire et un public de connaisseurs attentifs à la qualité de prestation de tous les artistes présents.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :