Nuits du Bota 2014 : la sélection de Music in Belgium (part 1)

0 Participations

Il règne une certaine effervescence au Botanique ces jours-ci. Normal, dans moins d’une semaine débuteront les célèbres Nuits annuelles. Entre le montage du Chapiteau, l’assemblage des échoppes, l’impression des tickets boissons et la disposition des garnitures de circonstance, il est temps de partager les bons plans de Music in Belgium. Si les impatients se rendront déjà au Witloof Bar le 12 mai pour y applaudir The Neighbourhood avant que l’endroit ne soit transformé en centre névralgique pour le staff, les choses sérieuses débuteront le vendredi 16 avec quelques incontournables. A commencer par BRNS dont le concert à la Rotonde a été l’un des premiers à afficher complet. Il faut dire que leur prestation l’an dernier à l’Orangerie avait été particulièrement intense et comme leur premier album (“Patine”) est annoncé pour le 25 août, on devrait en découvrir quelques extraits en avant-première.

Un peu plus loin, dans le Chapiteau, Cascadeur signera son grand retour juste après que Cats On Trees, tout auréolés d’un succès aussi fulgurant qu’inattendu, permettront au plus grand nombre de venir voir le phénomène en action (la Rotonde était bien trop petite pour eux en février dernier). Mentionnons également ce jour-là la création de Catherine Graindorge, violoniste de talent (Monsoon, Nox, Détroit,…) et d’Hugo Race sous le nom Long Distance Operators au Grand Salon de Concert.

Le lendemain (samedi 17), le choix sera cornélien, même si les styles proposés seront radicalement opposés. Encore que, Cat Power en solo au Cirque Royal et le prometteur George Ezra (en solo également mais au Grand Salon) auraient peut-être mérité de partager la même scène. En revanche, la psyché déjantée de Jagwar Ma (Chapiteau) et le rock garage de White Denim (Orangerie) feront sans doute de l’ombre à Arc Iris, le nouveau projet de Jocie Adams, l’ex-chanteur de The Low Anthem (Rotonde).

Le dimanche 18 permettra aux courageux coureurs des 20 kilomètres de Bruxelles de venir reposer leurs jambes. Enfin, s’ils choisissent la Rotonde et la folk sud-américaine colorée de Juana Molina. Car We Have Band (Orangerie) ne sont pas du genre à laisser les spectateurs de marbre. L’affiche du Chapiteau, quant à elle, apparaît tout simplement comme immanquable. Mac DeMarco, qui est en train de récolter d’excellentes critiques avec son récent troisième album (“Salad Days”) et les prolifiques Cloud Nothings ne feront pas dans la dentelle. Les locaux de Mountain Bike auront d’ailleurs la difficile tâche d’ouvrir pour eux.

Habituellement jour de relâche, le lundi verra cette année les festivités se poursuivre, avec notamment une curiosité. Si vous voulez en effet savoir à quoi ressemble du post punk joué par trois Japonaises, rendez-vous à la Rotonde pour ZZZ’s. Juste avant elles, les Liégeois de Frank Shinobi viendront dignement représenter le label Honest House.

Le lendemain (mardi 20 mai) verra le retour d’un rock contestataire à travers The Julie Ruin, le dernier projet en date de Kathleen Hanna (Bikini Kill, Le Tigre), qui n’a pas sa langue en poche lorsqu’il s’agit de défendre la gent féminine. Les membres de Traams ont intérêt à bien se tenir, surtout que la chanteuse d’Hospitality les tiendra à l’œil. À la Rotonde, c’est Arthur Beatrice (un groupe anglais, pas un chanteur français) qui joueront des extraits de leur premier album, alors qu’Emily Loizeau revisitera son répertoire en acoustique au Grand Salon.

Le mercredi 21 mai sera marqué par la Nuit Belge qui prendra possession de l’ensemble des salles du complexe. Outre les Vismets (qui étaient déjà là l’an dernier), pointons les excellents Madensuyu (ils joueront à la Rotonde, il faudra donc ne pas traîner dans les couloirs si vous voulez avoir de la place) et My Little Cheap Dictaphone dont le dernier album, “The Smoke Behind The Sound”, est l’un des plus réussis de ce début d’année. N’oublions pas non plus les typiques Experimental Tropic Blues Band dans leur show “The Belgians” qui avait déjà fait fureur à Dour l’an dernier.

À suivre…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :