Nuits du Bota 2014 : la sélection de Music in Belgium (part 2)

0 Participations

Dernière ligne droite pour les préparatifs des Nuits du Bota édition 2014 qui débuteront pour de bon vendredi prochain, le 16 mai. Voici la seconde partie de nos recommandations, synthèse d’une affiche aussi éclectique qu’alléchante… Le jeudi 22, l’Orangerie captera particulièrement notre attention avec une triple affiche qui s’annonce décoiffante. Aux côtés de Royal Blood qui ont excellente presse malgré une discographie limitée (ils se sont formés l’an dernier et n’ont sorti que des singles jusqu’à présent), on retrouvera The Amazing Snakeheads, des écossais à la guitare lourde et Solids, des canadiens au nom révélateur. Dans un style plus rêveur, l’intimité de la Rotonde conviendra à merveille à Blaudzun alors que le Grand Salon de Concert permettra à Tom The Lion de laisser s’exprimer sa voix feutrée.

Le lendemain, un concert éclipsera tous les autres. Notre Arno national souffle en effet ses 65 bougies cette année et fêtera l’événement sous le Chapiteau. Mais ne venez surtout pas lui parler de retraite, profitez plutôt des surprises qu’il nous réserve pour l’occasion. Un peu plus loin, les singuliers DAAU présenteront à la Rotonde leurs compositions aussi complexes que la signification des initiales de leur nom et Orval Carlos Siberius fera office de curiosité au Grand Salon.

Jamais à court d’idées pour amuser la galerie, Wayne Coyne et ses Flaming Lips viendront répandre leur rock psyché coloré au Cirque Royal le samedi 24, un an après la sortie de “The Terror”, leur treizième album. Ce sont les excellents et bien trop discrets Young Knives qui assureront le support de la soirée dans un registre plus carré mais tout aussi efficace.

Le dimanche 25 ne rimera pas seulement avec élections. Il s’agira aussi de l’une des soirées les plus intéressantes des Nuits avec notamment le prodige islandais Ásgeir qui jouera sous le Chapiteau. Il se murmure qu’un dixième de la population de son pays natal possède son premier album. Et lorsque l’on sait que John Grant y a mis son grain de sel, le résultat vaut immanquablement le détour. Sharon Van Etten, qui s’est notamment fait la main en support de The National à l’époque, viendra présenter son imminent nouvel album au Grand Salon, un endroit qui ne fera qu’accentuer son univers délicat.

Mais ce n’est pas tout car la Rotonde accueillera plus que vraisemblablement le dernier concert de The War On Drugs dans une petite salle. Le groupe emmené par Adam Granduciel a sorti, avec “Lost In The Dream”, un magnifique troisième album qui va lui ouvrir les portes de la gloire. Complet depuis des lustres, il s’agira à n’en point douter d’un moment privilégié. Que ceux qui n’ont pas de ticket se consolent, une date à l’Ancienne Belgique le 2 novembre vient d’être annoncée.

Le 26 mai clôturera les festivités à l’Orangerie avec Joseph Arthur qui rendra un hommage appuyé à Lou Reed. Nul ne doute que le cachet mélancolique dont il est coutumier permettra de redécouvrir certaines compositions du maître disparu en octobre dernier. Il sera judicieusement introduit par Marc Huyghens et son projet Joy dont le deuxième album très attendu a été récemment enregistré à Bristol avec un certain John Parish.

Vous le voyez, il ne sera pas question de s’ennuyer cette année encore. Et pour ceux qui n’en ont toujours pas assez, deux dates sont également prévues à Mons le 24 mai au Manège (MLCD, Vismets,…) et le 28 à l’Alhambra (Oscar & The Wolf et Joy). Que vous dire de plus ? Ah oui, bonnes Nuits !

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :