No Compromise Metal Fest 2 : l’interview découverte d’Erazor

0 Participations


La date fatidique du six septembre approche à grand pas et la ville de La Louvière se prépare à subir les assauts d’une horde paisible d’amateurs de musique sauvage. Rencontre avec Black Demon, hurleur et porte parole du furieux Erazor. MiB : Pouvez-vous présenter Erazor aux lecteurs de Music In Belgium ?


Erazor : Eh bien, nous sommes Erazor et nous sommes originaires d’Allemagne de l’ouest, du district de la Ruhr, plus précisément. Le groupe a été formé en 2005 pas trois maniaques fans de Thrash Metal Old School, dans la tradition de groupes tels que Sodom, Darkness ou Minotaur. Au fil des années, le line-up et le style ont évolué.

MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Erazor : Nous appelons cela du Black Thrash Métal. Je pense que c’est clair et qu’il n’y a pas grand-chose d’autre à dire.

MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Erazor ?

Erazor : Fredi, le dernier membre fondateur, était (et est toujours) influencé par des groupes tels que Destruction, Sodom, Kreator, etc. Sodom et Kreator sont originaires de la même région que nous. Il voulait que le nom du groupe évoque la destruction. Nous pensons qu’il est parvenu à ses fins et que le nom du groupe est assez unique !

MiB : Quelles sont vos influences principales ?

Erazor : Il est plutôt difficile de citer des influences parce que nous ne sommes des copieurs. Beaucoup de gens ont pensé que nous étions influencés par Dissection lorsque nous avons publié notre premier album. Je pense qu’ils ont un peu raison. Mais la vérité, c’est que notre son est le résultat de la combinaison des influences de cinq musiciens ayant des racines différentes.

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Erazor n’aurait pas vraiment été la même ?


Erazor : Comme je l’ai dit plus haut, nous avons tous des racines différentes. Il serait difficile de te citer des groupes qui ont été importants pour Erazor. Mais je peux te citer l’album le plus important de chaque membre du groupe.

  1. Iron Maiden : “Seventh Son Of A Seventh Son”
  2. Metallica : “Kill ‘em All”
  3. Kreator : “Pleasure To Kill”
  4. Minotaur : “Power Of Darkness”
  5. Hypocrisy : “Penetralia”

MiB : Le No Compromise Metal Fest est un festival dédié au Métal Underground. Vous considérez-vous comme un groupe underground? Si oui, pensez-vous que le métal doit absolument rester une musique underground ?

Erazor : Notre musique est underground. Nous jouons dans des concerts/festivals underground. Notre label est underground. Donc, oui, nous sommes un groupe underground ! Mais nous n’attachons pas beaucoup d’importance au fait que le Métal soit underground ou pas. Le choix d’être underground ou pas revient aux groupes eux-mêmes. Mais, si tu veux mon avis, le genre (Heavy) Métal n’a plus grand-chose d’underground !

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Erazor : Pour moi, notre show au Party San Open Air l’année dernière est la meilleure chose qui soit arrivée au groupe. Nous avons fait la fête tout le weekend et nous sommes entrés en scène le dernier jour. C’était parfait !

MiB : Quels sont vos projets pour le futur ?


Erazor : Nous travaillons actuellement sur les titres de notre second album. Notre line-up est enfin solide. Nous entrerons sans doute en studio cette année ou peut-être l’année prochaine.

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au No Compromise Metal Fest ?

Erazor : Ce sera notre troisième concert en Belgique. Les deux derniers concerts que nous avons donné chez vous étaient fantastiques et donc, nous n’attendons rien de plus spécial que des filles, des boissons et de la bonne musique. Nous savons que les organisateurs sont des fans purs et durs de Métal Old School. Je suis certain qu’ils vont nous organiser une excellente soirée. J’espère seulement qu’ils ne nous serviront pas de la quiche en guise de catering (rires).

MiB : Pour terminer : y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oublié ?

Erazor : Pas vraiment. Merci.

Tous les détails concernant la prestation de Erazor sont disponibles sur le
site officiel
du No Compromise Metal Fest.

Erazor sur la toile :
Facebook

Retrouvez ici nos interviews découvertes de
Triumphant
(Autriche),
Witch Trail
(Belgique),
Burstin’ Out
(Allemagne),
Sepulchral Voices
(Belgique),
Sanctuaire
(France),
Stahlsarg
(Angleterre),
Crystal Viper
(Pologne),
Diabolic Night
(Allemagne),
Hürlement
(France),
Elvenstorm
(France) et
Bulldozing Bastard
(Allemagne).

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :