Les leaders en solo

0 Participations

Il s’agit peut-être d’une mode mais force est de constater que l’année 2014 aura été particulièrement fertile en projets d’artistes quittant (parfois contraints et forcés) leur groupe principal pour se consacrer à une carrière solo. Petit tour d’horizon des principaux incriminés… Depuis le début de l’année, Damon Albarn (Blur), Jimi Goodwin (Doves), Hamilton Leithauser et Peter Matthew Bauer (The Walkmen) y ont tous été de leur premier album en solitaire avec des succès divers mais un sentiment de liberté artistique en guise de point commun, même s’il est souvent difficile pour un chanteur de s’affirmer en dehors du groupe qui l’a généralement fait connaître.

On peut également parler de Gruff Rhys, la voix de Super Furry Animals et de Neon Neon, qui en est à son quatrième essai et qui a décidé d’innover en proposant, au travers d’“American Interior”, un concept racontant les aventures d’un de ses aïeuls explorateur dans le Nouveau Monde. Une aventure déclinée sur disque, mais également dans un film, un livre et une application. On aura l’occasion d’en reparler lors de la venue du bonhomme à l’Ancienne Belgique le 16 octobre prochain.

Mais d’autres surprises sont encore à venir d’ici la fin de l’année. A commencer par Karen O, la chanteuse des Yeah Yeah Yeahs qui publiera “Crush Songs” le 8 septembre. S’il s’agit officiellement de sa première plaque, on n’oubliera pas ses nombreuses collaborations au fil des ans avec des artistes aussi divers que les Flaming Lips, les Swans ou David Lynch.

Kele Okereke, le leader de Bloc Party, annonce quant à lui son deuxième opus solo après avoir fait récemment danser les festivaliers derrière les platines des Lokerse Feesten. “Trick” sortira le 13 octobre et enterrera sans doute pour un bon bout de temps son groupe d’origine qui avait déjà annoncé un hiatus une première fois en 2009.

La semaine suivante, c’est Thurston Moore, la tête pensante masculine des défunts Sonic Youth, qui sera à l’honneur avec “The Best Day”, un disque enregistré avec des membres de My Bloody Valentine et de Chrome Hoof ainsi que Steve Shelley, le batteur de son ancien groupe. Son concert récent au Pukkelpop a démontré qu’il tenait encore la forme.

Dans un autre registre, c’est Gerard Way, le leader névrosé des ex-My Chemical Romance qui a annoncé son intention de revenir avec du matériel solo et qui fera ses grands débuts sur scène ce week-end aux festivals de Reading et de Leeds. Il a toutefois déjà prévenu qu’il ne puiserait pas dans son back catalogue.

Mais il y a également les deuxièmes albums de Julian Casablancas (The Strokes) et de Christopher Owens (ex-Girls) qui égaieront la rentrée. Cette liste est évidemment loin d’être exhaustive vu que tout bouge finalement assez vite dans le monde trépident de la musique indépendante…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :