Beverly Jo Scott fête ses 56 printemps !

0 Participations

Quel tempérament cette sacrée bonne femme, qui vient aujourd’hui fêter dignement son anniversaire en compagnie de son ami Francis Géron, sur les planches de ce bon vieux 66 ! Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas à un concert de progressif que je me rends, mais bien pour voir cette diablesse belgo-américaine, et ce, en compagnie de ma fille qui la suit depuis longtemps à travers une émission bien connue diffusée sur la RTBF. Une manière comme une autre de lui faire découvrir, une autre facette de cette incontournable artiste ! Née le 15 mai 1959 à Deer Park en Alabama, B J Scott débarque en Belgique en 1981 avec derrière elle, un lourd passé semer d’embûches. D’ailleurs, on ressent souvent dans ses chansons et sa façon d’être, beaucoup de sensibilité malgré son exubérance légendaire. Baignée depuis son plus jeune âge dans le blues, la country et le gospel, elle jongle sur scène dans tous les registres musicaux, avec une aisance déconcertante. Un sacré bout de bonne femme qui avait fêté son précédent anniversaire en Alabama, avec notre Francis National, pour finalement lui renvoyer l’ascenseur en ce vendredi 15 mai 2015.

Sold Out pour B J bien sûr avec dès notre arrivée vers 20h10, une salle déjà bien remplie. Jouant un peu des coudes pour nous faufiler à l’étage, nous trouvons ma fille et moi deux chaises hautes encore libres. Parfaitement installés, nous ne pouvons que constater que la salle se remplit à grande vitesse, pour un show qui finit par débuter vers 21h20. D’entrée de jeu, B J Scott met tout le monde à l’aise avec son célèbre franc-parler mi- anglais et mi- français où, elle excelle pour le plus grand bonheur du public. Ne manquant jamais d’humour, notre frontwoman plaisante sur le fait qu’elle a oublié la set-list, l’ordre des chansons étant souvent changé selon les concerts donnés. D’entrée de jeu aussi, l’assistance entonne un Joyeux Anniversaire à une artiste, qui est restée jeune dans son cœur certainement grâce à son éternel optimisme.

Mais venons-en à la musique avec un set en deux parties où, folk-rock, country, rock’n’roll et blues-rock se complémentent dans une ambiance bon enfant. Si notre artiste nous offre plusieurs compositions personnelles, elle se fait plaisir comme toujours, à interpréter de grands standards de la musique avec entre-autres, des reprises de Jimi Hendrix ou de BB King (décédé ce 14 mai). Pour l’aider dans sa tache et comme à chaque fois, B J Scott fait partager la fête à de nombreux invités parmi lesquelles Fred Lani (Fred & The Healers), qui seconde avec panache le guitariste attitré dans les reprises de blues comme celle du célèbre guitariste de Seattle.

Emission ‘The Voice’ oblige, l’artiste belgo-américaine invite également deux de ses finalistes des saisons 2014 et 2015. Carmen Araujo Santamaria et Suzy Magnien vont donc accompagner notre show-girl sur plusieurs morceaux, et ce, bien loin des strasses et dans une ambiance plutôt rock’n’roll. Notons enfin la présence de Milla Brune (Miss Camille) en tant que choriste attitrée, qui aura montré tout son talent à travers une voix de toute beauté. Comme pour ‘The Voice’, les voix féminines seront effectivement bien mises à l’honneur ce soir.

Notons encore quelques points forts comme cette interprétation de ce putain de Brel avec “Quand on a que l’amour” chanté par B J Scott et Carmen mais aussi lors du second rappel où, B J Scott seule sur scène et en acoustique, interprète “Comme un petit coquelicot, mon âme” de Mouloudji. Un vrai moment de sensibilité qui va sceller comme il se doit, cette chouette soirée d’anniversaire. Notons encore une superbe interprétation d’“Imagine” de John Lennon où, B J et Carmen nous ont titillé les entrailles et enfin, rappelons ce premier rappel où tous les protagonistes sont venus sur scène, pour un dernier assaut de rock’n’roll ! Loin de tout ce qui entoure ces émissions de Télé-Réalité mais aussi du stress lié à la compétition, notre artiste nous livre ici une performance scénique sans chichi et empli de spontanéité. Je n’ai pas dit que Beverly ne se lâchait pas sur les plateaux de TV, ce qui est d’ailleurs impossible pour elle, mais je souhaitais simplement souligner la différence de contexte.

Si je vous ai parlé des diverses performances vocales, n’oublions pas les quatre musiciens qui accompagnent notre vedette, et qui ont assuré avec panache tout au long de ce divertissant concert. Le public parfaitement rassasié, n’aura pu que constater l’immense talent et l’immense gentillesse d’une artiste qui fait partie du paysage rock de notre pays. Chacun espérant bien sûr son retour au Spirit l’année prochaine, chacun pourra toujours suivre ses aventures tout au long de sa tournée s’échelonnant de juillet à novembre, passant évidemment par les Francofolies de Spa. Bonne continuation à vous B J Scott, encore bonne anniversaire et vive le rock’n’roll !

Pour suivre son actualité :

B J Scott (Facebook)

B J Scott

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :