Ne dites plus Beth Jeans Houghton mais Du Blonde

0 Participations

Il y a ceux qui changent de nom par contrainte légale (The Verve / Verve, Hinds / Deers), par facilité (The Voyeurs / Charlie Boyer & The Voyeurs) ou pour brouiller les pistes (Paul Banks / Julian Plenti). Plus rares sont qui le font pour une question d’état d’esprit ou de style musical désuet à leurs yeux. C’est pourtant la démarche qu’a entreprise Beth Jeans Houghton qui s’est rebaptisée Du Blonde. Malgré le succès critique de son premier album “Yours Truly, Cellophane Nose” en 2012, cette transformation ne s’apparente aucunement à un suicide commercial. Elle est au contraire le fruit d’une réflexion aboutie suite à une sérieuse remise en question incluant notamment sa rupture sentimentale avec Anthony Kiedis (Red Hot Chili Peppers).

Dans la foulée, elle a sabordé les sessions d’enregistrement de “The Boat”, un album qui aurait dû être le second sous son ancien nom. Et, tant qu’à faire table rase du passé, elle a dissout The Hooves Of Destiny, le groupe qui l’accompagnait depuis huit ans.

C’est donc une artiste new look qui vient de sortir “Welcome Back To Milk” chez Mute. Plus brut, à la manière d’une Courtney Love de la bonne époque ou d’une Brody Dalle avec des pointes d’Anna Calvi, il respire la forme et le nouvel état d’esprit d’une chanteuse tout à fait libérée de ses vieux démons. Il suffit d’ailleurs de jeter un œil à la pochette où on la voit poser à moitié nue, tout juste vêtue d’une fourrure aux endroits stratégiques.

Produit par Jim Sclavunos, membre des Bad Seeds et de Grinderman, il comprend notamment “Mind Is On My Mind” un surprenant duo avec Samuel T Herring, le chanteur de Future Islands, ainsi qu’une demi-douzaine de hits potentiels (“Black Flag”, “Chips To Go”, “Hard To Please”,…). Quelque chose nous dit qu’elle ne sera pas oubliée lors des référendums de fin d’année…

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :