WAITING FOR + XCESS au Moz’art Harmonie de Frameries

0 Participations

Voilà donc enfin des nouvelles fraiches de ce jeune combo liégeois, qui s’est destiné à poursuivre la voie du métal-fusion ou du néo-métal selon les puristes. Première étape je l’espère d’un long périple scénique où, le groupe devrait montrer tout son savoir-faire en Live ! Sachez que depuis le concert de ‘release’ à Liège, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de ce si sympathique groupe. A l’image des nombreuses chroniques présentées sur leur Facebook, Waiting For a su continuer à bosser et à prendre des contacts fructueux. Avant d’en venir au vif de notre article, ce concert en terre montoise, parlons un peu de ce qui s’est passé depuis novembre de l’année dernière. Beaucoup de courriers sont partis un peu partout en Europe, beaucoup de mails ont été envoyés, beaucoup de coups de téléphone ont été donnés, afin de faire connaître le groupe à travers le petit monde du métal. Les français ont été les premiers à répondre, avec à la clé deux chroniques élogieuses. Par la suite, le groupe a pris la décision de se faire épauler par un vrai professionnel en la personne de Mike Coene, important promoteur hollandais. De cette collaboration qui ne fait que commencer, sont venues plusieurs chroniques de Flandres. Notons aussi un récent passage en radio chez Discover’s Rock, ainsi qu’une étonnante chronique venue d’Argentine ! Rappelons enfin la belle évolution des compteurs ‘You tube’ avec 4721 vues pour “Waiting for” et 1692 vues pour “Why”. De quoi être encourageant pour la suite des opérations !

Passons maintenant à la partie concert avec tout d’abord des préparatifs établis au départ de nombreuses répétitions (j’ai assisté à certaines) au cours desquelles, le groupe a peaufiné son jeu et sa mise en place. Répétitions qui ont également permis de travailler trois nouvelles compositions et de parfaire les arrangements musicaux. Sinon emballage du matos dès le jeudi 28 au soir, et ce, pour pouvoir prendre en toute tranquillité la route vers Frameries ce samedi 30 en fin d’après-midi, lieu sacré où le groupe va donc en découdre devant un public qu’il na jamais vu. Bien sûr certains fans de la première heure, auront fait le déplacement afin de suivre les aventures de nos quatre compères.

Arrivé sur place vers 20 heures, notre petite équipe fait connaissance avec les lieux et les membres du groupe XCESS originaire de Mons. Pour ce qui est du café-concert, Pierre le maitre des lieux m’explique qu’il essaye de promouvoir son établissement par le biais de concerts, car les faubourgs de Mons sont souvent oubliés au détriment de la grande ville ! Belle démarche de sa part pour un personnage au demeurant sympathique et qui a su offrir aux deux groupes un accueil, une aide, et surtout un mixage son de belle facture !

Parlons quelques instants du groupe qui ouvre la soirée sur le coup de 21 heures avec un set énergique où, s’entrecroisent du rock-alternatif, du rock’n’roll et souvent du grunge. En effet et à l’image du chanteur Ben qui s’époumone à tous vents et qui agite son corps dans tous les sens, la musique et le chant me rappellent la démarche d’un Pearl Jam et surtout celle d’un Nirvana. Un petit coté Alice In Chains me semble aussi présent au sein de compositions où, le guitariste démarre plutôt sur un ton mélodique, puis se déchaine par la suite. Pour la petite histoire (anecdote), sachez que le guitariste Alex va casser une corde à la sortie du premier morceau, ce qui n’enlèvera rien à sa belle prestation. Côté section rythmique, Mike (basse) et Arno (batterie) assurent un fond sonore des plus efficaces. Donc une première partie des plus attrayantes offerte par un jeune groupe du cru qui vient d’ailleurs de terminer son album. Pour plus d’infos, suivez le sur :

XCESS

Démontage et montage se faisant, Waiting For s’assure donc des derniers préparatifs, résolvant finalement le petit souci des séquences électro du PC de Phil. Puis comme à Liège, c’est directement le déluge de décibels avec un métal-fusion brute et puissant où, tous les protagonistes sont à fond dans leur sujet. Une première vague de compositions fusent avec “I’m Cursed”, “Last”, “No hell” ou “This”Dan comme à son habitude, pousse le public à s’avancer et à frapper dans les mains. Comme à chaque fois, le groupe construit un véritable mur de son où, Juan et Didj font parler la poudre à coups de grosse-caisse ou de cordes de basse. Juan montre à nouveau toute son expérience (j’ai pas dit qu’il était vieux !) qu’en à Didj, voilà un homme qui sait faire parler son instrument. Cette basse que l’on oublie trop souvent et qui peut dans des mains expertes, offrir un tempo d’enfer ! Si Dan tient toujours sa place de frontnman, Phil arrache littéralement les dents et les oreilles des spectateurs présents parmi lesquelles, on trouve des irréductibles gentes dames venues de Tournai.

Nouvelle salve atomique avec “Why”, “Let me go” et “Me mylself and I”, qui continuent le travail de destruction auditive, puis viennent alors trois nouvelles compositions que les fans ne connaissent pas encore. “I’m lost”, “Remember this day” et “You feel alone” sont ici joués pour la première fois en Live, avec un travail plus fouillé où, Dan module plus sa voix passant du mélodique au guttural. Pour ce qui est du guitariste, Phil profite de ce moment pour utiliser sa nouvelle gratte dont les accords de cordes sont différemment calibrés. N’oublions pas non plus les intros électro qui permettent à chaque fois, de laisser respirer le public entre deux coups de buttoir. Une belle initiative qui permet à la musique du groupe, d’apporter un souffle nouveau. Le résultat reste toujours percutant avec effectivement, un chant plus mélodique qui supporte toujours un métal-fusion qui arrache !

Derniers assauts en vue avec pour finir le bien nommé “Waiting for” et “We can fuck the rules”, qui clôturent ce puissant set où le groupe liégeois a su donner de sa personne, au sein d’un véritable déluge sonique ! Concert que le chanteur Dan dédie à son frère récemment disparu, un très beau geste salué par le public. Il reste bien sûr encore du travail et quelques ‘pains’ à corriger, mais l’essentiel est de s’être donné à fond pour le public présent. Remercions comme il se doit notre hôte de la soirée et souhaitons-lui bonne continuation.

Pour le Moz’art Harmonie :

Le Moz’art Harmonie

Pour Waiting For :

Waiting For

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :