Sirius Plan : le talent, le groove et l’esprit rock !

0 Participations


Ayant eu l’occasion de voir une première fois le trio Sirius Plan lors de l’édition 2013 du Ciney Tempo Rock (en avant-programme de Texas), je n’ai pas hésité un seul instant quand j’ai appris que les charmantes rockeuses faisaient halte le temps d’un soir à la ferme du Biéreau le 20 mai dernier.

La soirée commence par une première partie assurée par Milla Brune. Mélangeant les genres (pop, soul, urbain et jazz), Milla (de son vrai nom Camille De Bruyne) nous fait découvrir son univers musical intimiste, presque introspectif. Des compositions légères sans jamais être fluettes, dans un style dépouillé mais jamais simpliste. L’artiste s’accompagne au clavier et est entourée d’un guitariste (Alexis Arakis) et d’un batteur (Colin De Bruyne, qui n’est autre que son frère et le directeur artistique du groupe). La plupart des morceaux de la setlist sont extraits des deux EP du groupe («Nevermind» et «The Other Woman»). Parmi les plus marquants de cette prestation, je pointerais «Struggling», «The Other Woman» et la superbe reprise de «It’s Probably Me» (cover de Sting/Eric Clapton).


Après cette plaisante première partie, il est temps d’en revenir à Sirius Plan. Depuis Ciney en 2013, ces dames ne sont pas restées inactives, bien au contraire. Après avoir sorti un premier EP sobrement intitulé «Sirius Plan» et fait de multiples apparitions en radio et en télévision, Claire Joseph, Skye et Gaelle Mievis ont aussi beaucoup tourné, notamment avec Emmanuel Moire et Louis Bertignac, et elles ont même assuré la première partie d’un concert de Laurent Voulzy à Lille.

Leur premier album, qui s’intitulera «Dog River Sessions» (sortie prévue en septembre prochain), c’est aux States qu’elles sont parties l’enregistrer. Pour vous faire une petite idée du résultat, vous pouvez déjà découvrir le clip officiel de leur premier single intitulé «Du Rose Dans Les Veines».


Sur scène, c’est d’ailleurs par ce morceau que les Sirius Plan entament la soirée. D’entrée de jeu, le ton est donné avec un groove exceptionnel qui est le fil conducteur de la musique du groupe. Il est frappant de constater combien tout est parfaitement en place. Il existe une complicité naturelle entre ces trois-là qui sont capables de briller avec des compositions nouvelles, comme ce premier morceau, ou de reprendre avec génie des grands standards comme le «Come Together» des Beatles. En entendant cette reprise, on comprend pourquoi la presse qualifie Sirius Plan de « girls band Old School qui casse les codes avec grâce ». De fait, cette définition lui va comme un gant.

Sur scène l’ambiance est excellente, les artistes n’hésitant pas à se vanner gentiment. La symbiose avec le public est très forte aussi, sans doute parce que les trois artistes n’ont pour seul désir que de nous faire passer un excellent moment en musique. Parmi les grands moments de cette soirée : «Moi l’animal», le «Come Together» revisité et, en rappel, une superbe version de la «Complainte de la butte». Un petit mot aussi pour le son qui était parfait. Il faut dire que l’ingénieur du son passait son examen pour l’INSAS.

Bref, comme vous l’aurez compris, une très belle soirée riche en belles émotions et l’envie déjà de retrouver Sirius Plan en concert très vite pour la sortie du nouvel album !

Les autres photos de

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :