No Compromise Metal Fest 3 : l’interview découverte d’Electric Shock

0 Participations


Quatrième interview découverte pour le No Compromise Metal Fest 3. Cette semaine nous partons pour la France afin d’y rencontrer Little Angus, la guitariste / compositrice du groupe Hard Rock grenoblois Electric Shock. MiB : Pouvez-vous présenter Electric Shock aux lecteurs de Music In Belgium ?

Little Angus : Electric Shock s’est formé en 2011. Nous venons de Grenoble, une ville située au milieu des montagnes dans la région du Dauphiné. Nous avons sorti une première démo intitulée “We Are Electric Shock” en 2012 et nous avons un EP à paraître dans les mois à venir.

MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Little Angus : Nous jouons du Hard Rock, avec quelques influences Heavy Metal.




MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Electric Shock ?

Little Angus : J’avais lu cette mention sur ma platine vinyle quand j’étais plus jeune et je me suis toujours dit qu’il fallait que mon groupe s’appelle Electric Shock, si jamais j’en montais un.

MiB : Quelles sont vos influences principales ? Quelle est la source d’inspiration de vos lyrics ?

Little Angus : Nos influences principales sont les groupes de Hard Rock et de Heavy Metal des années 80’s. Je pense que nous pourrions citer Accept, Saxon, Motörhead, Judas Priest, AC/DC, WASP, etc. Mais nous sommes aussi influencés par des groupes plus récents aussi comme Armour, Bullet ou Midnight.
Lorsque j’écris les paroles ou la musique d’Electric Shock, je m’inspire principalement des choses que nous vivons au quotidien : les galères, les soirées alcoolisées, les bons moments, les déceptions, le sexe, et bien sûr notre amour pour le Rock N’ Roll !

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Electric Shock n’aurait pas vraiment été la même ?

Little Angus :

  1. Motörhead : “Iron Fist”
  2. Accept : “Restless And Wild”
  3. AC/DC : “Powerage”
  4. WASP : “WASP”
  5. Saxon : “Wheels Of Steel”

MiB : Le No Compromise Metal Fest est un festival dédié au Métal Underground. Vous considérez-vous comme un groupe underground? Si oui, pensez-vous que le métal doit absolument rester une musique underground ?

Little Angus : L’underground veut tout et rien dire pour moi. Cela devient un nominatif utilisé à tort et à travers. Si ‘underground’ signifie supporter les petits groupes, acheter des tapes, des CD’s, des vinyles, faire du trade, échanger, vivre la musique en direct, sans grand intermédiaire et au sein d’une communauté de véritables passionnés, alors je dis oui !
Si ça signifie ne pas vouloir grossir et ne pas s’exporter exprès pour rester ‘True’, un peu moins.
Si le Métal était resté underground nous n’aurions jamais eu tous ces grands groupes qui nous influencent aujourd’hui, d’un autre coté la scène underground est également très riche, c’est un tout en fait.

MiB : Quel est, à votre avis, le plus grand groupe Français ?

Little Angus : C’est vraiment dur de choisir un seul groupe Français. Pour se limiter au Heavy Métal, je pense que l’on peut citer Sortilège, High Power, H-Bomb, Blasphème, Killers, Malédiction, etc. La liste est longue.

MiB : Sur quel support préférez vous écouter de la musique (Vinyle, CD, mp3) ? Lequel des trois recommandez vous pour la musique de Electric Shock ?

Little Angus : Je pense qu’un support physique est indispensable pour apprécier et assimiler un album dans son ensemble. Pour Electric Shock, nous aimerions pouvoir sortir un jour notre musique sur le format vinyle.

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Little Angus : Si on fait de la musique, c’est avant tout pour s’amuser alors autant garder les bons souvenirs. Il y en a beaucoup, mais si je devais évoquer un souvenir en particulier, ce serait notre concert à Dijon pour le Rising Fest. Nous avons eu un bon accueil et le public était à fond !

MiB : Si vous pouviez échanger votre vie contre celle de n’importe quel autre musiciens Métal, qui choisiriez vous d’être ? Pourquoi ?

Little Angus : Je ne suis pas du genre à vouer un culte aux musiciens mais plutôt à l’art qu’ils produisent. Je n’échangerais donc ma vie contre celle de personne, même si j’aurais aimé pouvoir rencontrer certains grands musiciens qui m’ont beaucoup influencé, comme Bon Scott, Ronnie James Dio ou Lemmy.

MiB : Quels sont vos projets pour 2015 et le futur proche ?

Little Angus : Nous enregistrons en ce moment-même un EP 6 titres. Pour le reste de l’année, nous comptons faire quelques concerts et continuer de composer.

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au No Compromise Metal Fest ?

Little Angus : Ce concert sera un moment particulier pour nous car il s’agira de notre première date à l’extérieur du territoire Français. Nous avons hâte de jouer en Belgique devant un public de véritables fans de Métal Old School !

MiB : Que peuvent attendre les fans de l’expérience Electric Shock live ?

Little Angus : Cinq lascars énervés, patchés et passionnés, qui délivreront un Hard Rock énergique, sincère et sans compromis !

La preuve, en images, avec le titre “Heavy Metal Resistance” filmé en live au au Dock de Grenoble :


MiB : Pour terminer : y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oublié ?

Little Angus : Non. Nous avons vraiment hâte de jouer au No Compromise, voir les autres groupes de cette très belle affiche, boire beaucoup de bières Belges et faire de belles rencontres.
See you in Hell my friend !

Tous les détails concernant la prestation de Electric Shock sont disponibles sur le
site officiel
du No Compromise Metal Fest

Electric Shock sur la toile :
Facebook

Retrouvez ici nos interviews découvertes de
Blizzen
(Allemagne),
Hellsword
(Slovénie) et
Trial
(Suède).




Important : Christine et David ont besoin de votre soutien afin de pouvoir assurer le bon fonctionnement de l’organisation du No Compromise Metal Fest. Le moyen le plus facile dont vous disposez pour les aider est d’acheter votre entrée en prévente ! Il suffit pour cela d’envoyer un e-mail à l’adresse suivante : perseverance@scarlet.be (NDR : tous les détails sont dans la section ‘infos pratiques’ du
site
.

Ceci a également quelques avantages non négligeables pour vous :
– Vous ne payez que 15,00 EUR au lieu des 18,00 EUR qui seront demandés le jour même à l’entrée.
– Vous avez l’assurance de pouvoir assister au festival (le nombre de places disponibles dans la Taverne du Théâtre est limité).

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :