Premier EP pour The Artificial Harbour

0 Participations

The Artificial Harbour est un quintette autrichien qui nous vient du Tyrol. Sont-ils pour autant des neo-hippies, comme l’affirmait un magazine allemand ? On a pu les apercevoir à des grands festivals, comme le Reeperbahnfestival à Hambourg. Sur les trois titres de l’album, le groupe va à l’essentiel. Le premier titre “Don’t let me drown” est une douceur pop au refrain entêtant qui ne laisse pas indifférent. “Greenfields” prend un virage pop lyrique intéressant, avec un fameux mélange électro-acoustique. À vrai dire, on pense à une certaine parenté avec nos Girls in Hawaï. “Summer Yo!” rappelle fortement les hymnes à la foule de MGMT.

En bonus, “Somewhere in the Dark”, révèle, comme son nom l’indique, un morceau plus calme et mélancolique, porté par la voix de Julian Angerer. Au final, ces quatre titres donnent envie de voir ce ballon d’essai se transformer en un vrai album.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!