Post-rock et hardcore au Smile Café

0 Participations

Lieu inattendu pour votre serviteur, le Smile Café en plein ‘Carré’ de Liège fait donc office de lieu de rendez-vous ce dimanche 8 novembre, pour tous les amateurs de musiques branchées post-rock et métal. Au programme et si ma venue est motivée par le passage du groupe liégeois Sonny’s Heels, on compte également pour cette soirée, la présence des liégeois d’Undershelter, des Allemands de Die ! She Said et des Italiens de Dead Like Juliet. Un programme hautement sulfureux et détonnant, pour réveiller les petites ruelles de la Cité Ardente ! Trouvant facilement place au parking de la place Saint-Paul malgré la présence de la Foire, j’arrive assez tôt sur place croisant devant le café-concert les musiciens allemands et italiens. Pénétrant dans l’antre du diable métallique où résonnent déjà des relents d’hardcore via la diffusion des vidéos sur “you tube”, je retrouve rapidement mon ami Alex, qui me présente ses comparses de Sonny’s Heels. Lieu de rendez-vous inhabituel, je fais le tour du proprio situant la petite scène où, le matériel s’entasse déjà. 19h30, c’est l’heure des préparatifs pour le premier groupe liégeois, qui s’installe et règle lui-même la balance-son. Si le mixage des instruments semble correct voir puissant, les voix semblent rester en retrait, mais tout cela va s’arranger au cours des premières compositions jouées. 20 heures passé de quelques minutes, Sonny’s Heels qui démarre le premier set de la soirée, enchaine les compositions de sa première démo ainsi que celles de son récent EP sorti le 10 octobre (à télécharger en ligne).

Le style oscille entre post-rock et post-punk où, des passages plus mélodiques allègent l’ensemble. Etant aujourd’hui étoffé d’un musicien supplémentaire, le groupe permet ainsi aux deux guitaristes de mieux s’investir dans leurs accords. Quant au chanteur, il peut se concentrer sur son travail vocal pour moduler son chant allant du mélodique au plus pêchu. Si la musique parfois s’accélère et se rapproche du mouvement punk, les passages plus durs sont à cataloguer au rayon du hardcore. Voilà donc une première bonne demi-heure qui échauffe la petite salle où sont venus s’immiscer, les membres d’Undershelter et même les roadies du groupe allemand. Notons encore que le chanteur profite de l’occasion, pour me remettre la première démo (5 titres), qui me permettra d’apprécier le chemin parcouru par rapport au nouvel EP de cette année.

Pour les liens et le suivi :

Sonny’s Heels Leur bandcamp

Sonny’s Heels Leur Facebook

S’ensuit vers 21 heures le second groupe liégeois Undershelter, ajouté en dernière minute sur le programme. Programme entièrement commandé par le staff et le management des deux groupes étrangers, souhaitant la présence de groupes locaux lors de cette bouillante soirée. D’ailleurs les seconds locaux passent à la vitesse supérieure avec cette fois du post-hardcore où, le côté métal semble plus appuyé. Liège reste bel et bien une ville ardente, même au niveau de ses groupes de rock, qui portent puissance et volonté de faire du bruit (de faire parler d’eux).

Pour les liens et le suivi :

Undershelter

A partir de 22 heures et pour le reste de cette bouillante soirée, place au métalcore grâce tout d’abord aux Allemands de Die ! She Said, originaire de Speyer (Spire) ville portuaire. Perpétuant la tradition du hardcore et du trash-métal américain, les teutons atomisent le petit espace du café, pulvérisant les pavillons auditifs du public présent. S’ensuivra le passage destructeur des Italiens de Dead Like Juliet originaire de Merano où, les salves de guitares, les coups de butoir de batterie et les chants gutturaux, éliminent définitivement les derniers soupçons de quiétude. Voilà donc une fin de soirée qui aurait fait le bonheur de certains de mes confrères (ils se reconnaitront).

Pour les liens et le suivi :

Die ! She Said

Dead Like Juliet

NB : les vidéos sur “You tube” ne manquent pas non plus, sinon la tournée des deux derniers groupes se poursuit en Allemagne et en Italie. Pour Sonny’s Heels, prochain RDV en France où, le groupe jouera avec des groupes d’origine néo-zélandaise et américaine !

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :