SPH-Bandcontest, Foggy Stuff en terres allemandes

0 Participations

Une véritable aubaine pour le groupe liégeois Foggy Stuff, qui décroche grâce à sa persévérance mais aussi grâce à son manager maitrisant la langue de Goethe, le droit de concourir à Cologne contre plusieurs groupes teutons ! Une étape décisive car l’Allemagne reste un pays porteur pour le rock, un pays qui regorge de clubs où la vie ne s’arrête jamais entrainée par les multitudes de décibels musicales. Les labels allemands d’importance ne manquant pas non plus, le groupe se devait d’y mettre les pieds, pour poser un premier jalon qui je l’espère, ne sera pas le dernier. Mais avant cela c’est un départ tambours battants vers 14h30, qui nous emporte en ce samedi 14 novembre vers la ville de Cologne, à la rencontre du destin des comparses de Thierry Dubois. Après environ 1h30 de trajet par autoroute, nous parvenons à bon bord dans la Zülpicher Strasse au sud-ouest de la ville allemande où, il y a déjà pas mal d’animation en rue. Trouvant des places de parking face à la salle de concert/boîte de nuit, le groupe part à la rencontre de l’organisateur, pour s’enquérir du déroulement de la soirée. Cinq groupes et non six sont présents à l’appel, pour comptabiliser les préventes et organiser l’ordre de passage. Foggy Stuff décide finalement de prendre les devants, choisissant de jouer en premier pour bénéficier du sound-check de base, choix judicieux qui s’avérera payant par la suite !

La batterie étant apportée et mise en place par l’un des groupes allemands, le groupe belge démarre son installation dès 17 heures, assisté par un staff technique professionnel ainsi que par les musiciens de Krankenkasse. Le montage qui se fait dans l’ordre, les premiers tests son me paraissent des plus prometteurs, car le rendu sonore est à la fois limpide et puisant. Un travail minutieux qu’il faut attribuer au responsable technique des lieux, l’homme qui dirige de mains de maître la table de mixage. Le sound-check est d’ailleurs impeccable, avec un résultat au-delà de mes espérances, le son de la batterie étant ici extraordinaire ! Notons aussi que les tests sur “Drone of the Empire” vont impressionner à la fois le responsable technique et les membres présents des autres groupes !

Sur ce je profite de l’occasion pour vous parler en quelques lignes de cette salle bien connue en Allemagne, qui organise près de 20 concerts sur le mois de novembre ! Le MTC Club est connu pour ses soirées rock où, il reçoit aussi bien des valeurs montantes du rock teuton, que des mythes comme les fabuleux The Meteors (Les rois du psychobilly) ce 27 novembre. Le club a tout pour favoriser un accueil de qualité, avec ses deux bars dont un à cocktails, une salle pouvant accueillir au moins 150 personnes, une scène de bonne taille où, tout le câblage technique est incrusté dans les murs ! Un club qui est aussi une boîte de nuit branchée où, les Kölner se réunissent en masse lors des soirées chaudes du weekend. Un club où l’on retrouve de nombreuses similitudes avec le Spirit of 66, au niveau des locaux et du pittoresque des toilettes et des loges. Ajoutons enfin que les hôtes de ce soir, nous ont reçu avec une grande gentillesse.

Si l’ouverture officielle des portes s’effectue vers 19 heures, c’est à 19h40 précises que Foggy Stuff monte sur scène sous la forme d’un trio. Exit le sympathique et talentueux Maxime Lambert, qui a quitté le groupe pour raisons personnelles, laissant au trio Thierry/Denis/Dylan la possibilité de poursuivre l’aventure. Répétitions et changements techniques se faisant, le trio en question prend d’assaut la scène du club, en démarrant le set d’une petite demi-heure par “Revenge”. D’emblée le rendu est impeccable et au-delà de toute attente, avec un son limpide qui amplifie la qualité de jeu de chaque protagoniste. Le set qui est dans l’ensemble d’un excellent tonneau, plait manifestement au public allemand, qui a répondu en nombre à l’appel du concours. Les compositions “Crazy”, “Hurricane” et “Earth on fire”, continuent d’offrir un classic-rock de belle facture avec en plus des séquences synthé/piano qui renforcent le côté progressif des morceaux. Des morceaux qui ont été à nouveau retravaillés, allongés pour pousser les soli de guitare, ici assistés par une section rythmique irréprochable et grandement efficace.

L’apothéose arrive enfin avec “Oppression”, qui clôture un set par un triple solo endiablé ardemment félicité et applaudi par le public présent. Outre le fait que la balance-son soit ce soir au top-niveau, les trois protagonistes se sont montrés sous leurs meilleurs jours proposant un set très “pro” où, les instruments et le chant se sont positionnés sur un très haut niveau. Thierry a décoché des soli hors du commun et proposé un chant haut en couleurs montrant tout son savoir-faire, Denis progresse encore et semble plus mâture sur scène. Quant à Dylan, le responsable technique l’a tout simplement classé comme le meilleur batteur de la soirée ! D’ailleurs même l’organisateur et le staff technique se sont rendus à l’évidence, que le groupe belge avait livré une prestation de haut niveau où, finesse de jeu et puissance ont faits bon ménage (la suite nous le prouvera lors de la proclamation des résultats). Il y a déjà de superbes photos à découvrir sur le Facebook !

Foggy Stuff

Suite au changement de matos et au réglage d’une nouvelle balance-son, c’est les allemands de Crackerjack qui prennent le relais, avec cette fois du heavy-rock tonitruant qui part dans les tours. L’efficacité est ici de mise, avec une musique qui percute de front l’auditoire, qui doit d’emblée se préparer à un second assaut sonore de la part des musiciens de Sonz. Dans un même registre heavy-rock teinté métal, le troisième candidat maintient l’assemblée sous une chape de plomb, avec un rendu similaire au bon vieux post-punk et hardcore.

Crackerjack

Sonz

S’ensuit la performance scénique destructrice d’Averblack, qui perpétue la tradition du heavy-métal et du speed-métal allemand, en construisant un véritable mur de son ! Constitué de tout jeune musicien, le quatuor plombe rapidement l’atmosphère ambiante, avec un heavy-métal présentant une patate d’enfer !

Averblack

La soirée se termine par la prestation de Krankenkasse, qui propose au final un post-punk sautillant où, le jeu de scène est manifestement bien rôdé pour attiser le public à bouger. Un dernier set coup de poing, qui termine une soirée rock organisée par un staff rompu à son job, une soirée des plus animées où tous les groupes ont donnés le meilleur.

Krankenkasse

Sur le coup de 23h30 vient enfin l’heure des résultats, résultant des votes du public et de l’appréciation technique du jury (staff technique et organisateur). Sans surprise, trois groupes teutons sont bien sûr repris, puis l’organisateur reçoit un SMS de l’organisation, lui demandant de reprendre un quatrième groupe ! Et devinez quoi, c’est Foggy Stuff qui poursuit l’aventure allemande suite au vote unanime du jury, estimant que la prestation du groupe belge mérite que ce dernier reste dans le coup pour la suite du concours. La preuve est d’ailleurs faites, avec les nombreux contacts pris (merci Philippe), avec des possibilités de concerts en Allemagne, et le fait d’engranger des adresses de clubs et de labels teutons.

Un tout grand merci au MTC Club de Cologne pour son accueil, un endroit assurément à découvrir !

MTC Club

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :