Interview de Liv Kristine

0 Participations


En tournée solo durant le mois de décembre, la chanteuse Liv Kristine était de passage au Verlichte Geest à Roulers le 19 décembre dernier, avec un invité de marque en la personne de Raymond Rohonyi (Theater of Tragedy). À la fin de son concert très réussi, Liv a accordé une interview à Music In Belgium. Compte rendu de la rencontre.




MiB: Il y a quelques semaines à peine, tu étais en tournée avec Leaves’ Eyes. Aujourd’hui, c’est dans le cadre d’une tournée solo que tu as chanté devant une salle comble ici à Roulers. Bref, tu n’arrêtes jamais de te produire sur scène? Quel est ton secret ?

Liv Kristine: Beaucoup d’énergie et d’efforts. J’ai la chance d’être en bonne santé et de ne jamais tomber malade. Je prends soin de moi et de ma condition physique. Mais j’ai beaucoup de chance. Le public a répondu présent lors de notre tournée avec Leaves’ Eyes. J’ai enchaîné avec la seconde partie de ma tournée solo en Europe. Après avoir donné quelques spectacles à la sortie de mon album «Vervain», j’ai donné une série de concerts avec The Sirens (projet associant sur scène Liv Kristine, Anneke van Giersbergen et Kari Rueslåtten) qui m’ont donné l’occasion d’interpréter certains morceaux du nouvel album et de faire ainsi la promotion de cet album.

MiB: Qu’est-ce que cette tournée-ci a de particulier par rapport aux précédentes?

Liv Kristine: Pour cette tournée, j’ai un invité de marque: Raymond Rohonyi de Theater of Tragedy. J’ai eu envie de faire plaisir à mes plus fidèles fans en leur permettant de réentendre certains morceaux de Theater of Tragedy. Certains autres fans n’ont jamais eu l’occasion de voir mon ancien groupe sur scène. Je pense qu’il y avait une demande du côté du public et une envie de mon côté. Cela me touche beaucoup de voir que le public n’a pas oublié cette époque de ma carrière et qu’il se déplace pour venir entendre cette musique.


MiB: Qu’est-ce qui vous étonne le plus par rapport à cette fidélité du public?

Liv Kristine: Theater of Tragedy a cessé ses activités depuis plusieurs années. J’ai quitté le groupe en 2003. Pendant qu’il était en activité, le groupe n’a donné qu’une centaine de concerts, ce qui est peu. Nous n’avons jamais traversé l’Atlantique, ce qui veut dire que nous n’avons jamais joué aux States ni en Amérique du Sud ou au Mexique. Aujourd’hui, nous sommes de retour dans une nouvelle constellation, avec mes excellents musiciens. Vous aurez peut-être reconnu Ferry Duijsens qui m’accompagne à la basse et qui était à la guitare dans The Gentle Storm.

MiB: Quels sont tes projets dans un futur proche?

Liv Kristine: À mon retour à la maison, ce sera le moment des fêtes de Noël et de fin d’année. Ensuite, je compte me remettre à l’écriture d’un album solo. Pour cela, j’ai fait appel à Tommy Olsson qui s’est fait virer de Theater of Tragedy, juste comme moi. C’est un excellent compositeur et nous nous sommes retrouvés récemment. Je suis très heureuse de travailler avec lui.

MiB: Quels seront les thèmes qui seront abordés dans ce nouvel album?

Liv Kristine: Rien n’est encore décidé. J’aime beaucoup le thème du rapport entre la lumière et l’obscurité que nous avons abordé dans Vervain. J’aime aussi le thème de l’envers des choses, le contraste. C’était un des thèmes de Theater of Tragedy et du concept Beauty and the Beast. Ce sera sans doute notre point de départ. J’ai convenu avec le label que le prochain album s’inscrira dans le prolongement de Vervain.

MiB: Revenons aussi un instant sur l’album «King of Kings» avec lequel Leaves’ Eyes est vraiment passé à la vitesse supérieure. Qu’est-ce qui a permis cette montée en puissance?

Liv Kristine: Alex (Alexander Krull) dort très peu et passe ses nuits à travailler. Il se couche en général à l’heure où je me lève pour aller conduire notre fils à l’école. Il y a deux ans, un matin au petit déjeuner, nous étions en train de boire notre café quand Alex a lancé l’idée de «King of Kings» (le Roi des rois). Quand nous nous sommes remis au travail dans le courant de la journée, il est revenu sur son idée. Je lui ai dit que pour moi, il n’y avait qu’une seule personne qui mérite ce titre, c’est le premier roi de Norvège : Harald Hårfagre. Et c’est de là que tout est parti. Nous avons exploré le sujet au travers de livres et de toutes sortes de documents que j’avais réunis à l’époque où j’habitais en Norvège.


MiB: L’album a donc des vertus pédagogiques? Répond-il à une volonté de faire connaître l’histoire?

Liv Kristine: Les thématiques qui conviennent le mieux pour Leaves’ Eyes ne sont pas le « ici et maintenant ». C’est plutôt l’histoire. Notre musique incorpore beaucoup d’instruments folk et anciens qui, pour moi, évoquent le passé et donc l’histoire. Je me suis donc mise à lire et à réunir le plus possible d’informations sur ce roi. Nous avons ensuite divisé ces informations en 12 chapitres qui ont donné naissance chacun à une chanson. Parallèlement à cela, Thorsten et Alex ont composé les musiques. La conception de l’album aura duré deux ans au total.

MiB: Vous avez aussi eu l’excellente idée de sortir une version spéciale de cet album…

Liv Kristine: Oui et les musiques nous paraissaient tellement belles que nous avons voulu ajouter les versions instrumentales sur le second CD. Il y a eu un gros travail technique derrière l’écriture de la musique et nous sommes heureux du résultat que nous avons voulu partager avec le public.

MiB: Leaves’ Eyes est annoncé pour un grand concert en 2016 avec le vaisseau viking. Peux-tu nous en dire un peu plus?

Liv Kristine: Nous serons en effet tête d’affiche à la prochaine édition du Metal Female Voices Festival d’octobre 2016. Ce sera un concert grandiose. Le vaisseau est actuellement entreposé à Wacken et j’espère que les souris ne l’auront pas endommagé (rit). Non, je pense que l’équipe responsable en prend bien soin. Il devra être transporté sur un gros camion pour l’amener sur le site du festival. Peut-être amènerons-nous aussi les épées géantes. J’ai hâte d’y être.


MiB: Comptez-vous enregistrer ce concert en vue de la sortie d’un CD et/ou DVD/Blu-ray?

Liv Kristine: Je pense bien que oui. Tout s’y prête : le décor, le nouveau CD et le festival et son ambiance unique

MiB: D’autres concerts sont-ils encore prévus avant ce festival?

Liv Kristine: Des discussions sont en cours à propos d’une série de dates en avril et mai prochains. Nous pourrions faire une deuxième partie de la tournée «King of Kings», centrée cette fois sur le Nord de l’Europe avec des pays comme le Danemark. Il est aussi question d’un petit crochet par la Belgique. Mais tout est encore à confirmer.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :