Découverte d’une voix : Géraldine Cozier alias Ilia

0 Participations

On parle souvent des musiciens, mais il n’empêche que les chanteuses ou chanteurs font bel et bien partie intégrante du succès d’un projet musical. D’ailleurs dans le cadre des chroniques, je mets souvent en évidence la qualité du chant et celle des harmonies vocales. Voilà donc l’occasion idéale qui s’offre à moi, pour parler de tous ces artistes qui savent mettre en valeur leur organe vocal. S’ouvre donc à moi une nouvelle série d’articles, traitant d’artistes anglophones et francophones, présentant des qualités vocales intéressantes. Jeune artiste originaire de la région de Châtelet mais liégeoise d’adoption, Géraldine Cozier se lance depuis peu dans un nouveau projet orienté vers une pop-ethnique où, elle écrit ses textes et compose sa propre musique. Projet donc fort personnel où, la chanteuse et compositrice a créé un univers construit à travers de nombreuses rencontres, comme celle avec le chanteur Francis Cabrel.

Révélation des dernières Francos (lauréate des FranOff 2015 décrochant deux prix), Ilia a d’ores et déjà reçu de nombreux messages élogieux de la part de bon nombre de spécialistes du monde de la musique (Ca Balance, La Meuse, Scènes Belges…).

Dans l’univers musical depuis de nombreuses années, Géraldine Cozier a donc pour la première fois foulé les planches d’une grande scène, accompagnée de ses propres textes et de sa propre musique ! Etape ô combien crucial pour un artiste, lors d’un évènement incontournable en Wallonie. Se lancer dans l’arène lors des prestigieuses Francofolies de Spa, il fallait oser ! Depuis cet important évènement, l’artiste Ilia a continué sa course à travers d’autres prestations scéniques d’importance (des premières parties au Cirque Royal et des passages au Théâtre de Namur ou au Forum de Liège).

Prochaine étape cruciale, c’est la sortie de l’album avec toujours cette question de savoir comment réunir l’argent, pour offrir à son public un objet de qualité (mixage son, enregistrement, graphisme et rendu visuel de la pochette, distribution…). Le choix de stratégie s’est donc porté sur un financement participatif (qui se clôture le 2 juin) où, tout un chacun peut investir dans le projet de l’album à venir. Une démarche qu’un bon nombre d’artistes (surtout ceux qui débutent et j’en connais) a choisi pour mener à termes, la réalisation de son futur opus.

Au-delà de ces considérations purement matérielles et pratiques, revenons un peu à l’univers musical d’Ilia qui offre à l’auditeur une chanson française sincère à la fois poétique et direct, chargée d’émotions et de sensibilité. A la fois légère, porteuse d’espoir et souvent enivrante, la musique de l’artiste sert surtout à porter une voix particulière, qui ne laisse personne indifférent. Accompagnée sur scène par Nicolas Dechêne (guitares et basse) et Didier Fontaine (batterie et percussions), Géraldine Cozier alias Ilia devrait continuer sa route, à l’image des vidéo-clips qui se diffusent sur le net. Des clips plutôt sincères et dénués de chichis, qui me rappellent au niveau du rendu visuel, un certain cinéma belge réalisé par de vrais puristes comme Jaco Van Dormael ou les frères Dardenne.

Pour suivre cette singulière artiste et en attendant son album :

Ilia Site officiel

Ilia Son Facebook

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :