Assauts sonores et vent de révolution à la Péniche !

0 Participations

Il s’en est passé des choses ce samedi 21 mai à la Péniche La Légia de Liège ! J’étais bien loin de me douter de ce que j’allais vivre lors de cette soirée où, trois formations wallonnes se devaient d’en découdre à coups de guitare ou de grosse caisse, au sein de ce lieu mythique du rock liégeois. C’était en fait une chouette occasion de découvrir ou de redécouvrir Black Strike (Verviers), Fitz (Braine Le Comte) et Waiting For (Liège). Une soirée qui a manifestement tenu toutes ses promesses, en offrant à son public son lot de décibels… Arrivant sur le coup de 19h45, ma première tâche est de filer un coup de mains à Juan et à Philippe (Waiting For), afin de monter le matos sur le bateau. S’ensuit la rencontre avec les membres de Black Strike et ceux de Fitz, pour leur préciser mon intention de rédiger un papier sur la futur soirée. Une sympathique rencontre, qui me permet de saluer au passage Dan et Didier, les deux autres membres de la formation liégeoise. Les derniers réglages son se faisant, c’est ensuite l’attente qui s’installe avant le premier set.

Premières salves sonores pour le groupe Black Strike originaire de Verviers, qui prend rapidement de force la petite scène dans un déluge heavy proche d’un stoner-rock. Marque de fabrique de la jeune formation, parler de stoner serait en fait profondément réducteur, car les musiciens puisent en fait leurs influences d’un bon nombre de courants musicaux. Si les groupes de référence sont bien évidemment Rage Against The Machine et les Red Hot Chili Peppers, la musique développée par Gauthier, Manu, Yannick, François et Régis, reprend aussi des éléments du blues-rock, du rock’n’roll ou du heavy-rock. Voilà donc un premier assaut sonore qui à l’image du chanteur qui s’égosille ou du batteur qui se retrouve rapidement torse nu, a bel et bien chauffé au rouge l’assistance du bateau. Notons d’ailleurs que la formation aligne les dates et prendra part à la finale du concours EMERGENZA.

Black Strike

S’ensuit un second épisode inattendu où, un étrange duo prend possession de la scène, nous délivrant un stoner-rock chanté en français ! Démarche ô combien originale et hors des sentiers battus, celle-ci nous vient de l’imagination de Damien Polfliet (guitare, basse et chœurs) et Pierre-Yves “Piwi” Leman (chant et batterie), qui ont décidé de faire perdurer la grande tradition du vrai rock français. Un rock endiablé et engagé traitant de sujets brûlants et dérangeants, sur fond d’un rock heavy et psyché. Nous rappelant à la fois Noir Désir, Trust ou Téléphone, le duo enivre le public de paroles bien trempées et de riffs de guitares accérés. Pierre-Yves maitrisant l’art du discours engagé, son acolyte Damien nous offre un véritable exercice de jonglerie grattant sa guitare via deux amplis (l’un de guitare et l’autre de basse) ! Voilà une chouette découverte, qui propose un concept un peu oublié, et qui remet les pendules à l’heure. Un vent de révolution en quelque sorte !

NB : Nouvel album 10 titres où, on trouve des morceaux comme “Mourir en héros”, “La pêche aux morts” ou “Monter au front”

Fitz

Second assaut sonore et non des moindres, puisque c’est le tour des Liégeois de Waiting For de plomber définitivement l’assemblée, au risque de voir la péniche couler ou larguer les amares ! Et c’est peu dire car dès les premières notes de ce nouveau set, la formation envoie du lourd avec une musique plus lente et plus grasse proche d’un post-métal. Ayant pris de la maturité et aussi au passage plus de mélancolie (la musique et les textes étant imprégnés par des évènements douloureux), Philippe, Juan, Didier et Dan proposent aujourd’hui un set où ils ont choisi de montrer une face plus oscure de leur rock. Si le son de basse reste parfaitement perceptible et puissant (moi j’aime bien ça), la guitare se fait plus grasse à la limite d’un grunge, et le chant est encore plus modulé se rapprochant plus d’un rock. Un choix stratégique qui porte manifestement ses fruits, car l’assemblée présante redemande au groupe un petit morceau supplémentaire. Waiting For a donc décidé de changer de cap, une décision assumée par chacun des membres du groupe, qui se prépare aussi à la finale d’EMERGENZA.

NB : Nouvel EP 5 titres avec “Sorrow, “You Feel Alone” ou “Don’t Choose Me”, présenté sous forme de clé USB (dans une belle petite boîte en bois), un second choix stratégique !

Waiting For

Au final et si La Péniche en a bien pris pour son grade grâce aux assauts sonores à répétitions, un vent de révolution a également soufflé le chaud et le froid sur ce si sympathique bateau. Voilà une soirée qu’il ne fallait pas rater !

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :