Sylvan à De Pul, du grand art !

0 Participations

Et oui il fallait encore faire de la route (un peu moins de deux heures) pour relier le complexe culturel de De Pul situé à Uden en Hollande. Un point de chute qui accueille malheureusement pour moi, toute une série de formations emblématiques du monde progressif, qui ne viennent plus chez nous ! C’est le cas des Allemands de Sylvan formation bien connue de nos lecteurs, puisque presque toute la discographie de la formation allemande a été exposée sur notre site. Une formation que je n’avais plus vu depuis plusieurs années ! En effet et si mes souvenirs sont bons, je me souviens d’un passage au Spirit of 66 il y a bien longtemps. Puisque Sylvan ne vient pas à nous, je vais donc vers nos amis allemands afin d’également découvrir cette salle située à Uden (dans le Brabant Septentrional pas loin de Tilburg et Eindhoven). Un endroit que je devrais revoir bientôt puisque j’y retourne dès janvier pour Pineapple Thief. Sur ce trêve de bavardages et découvrons cet endroit qui présente une très belle salle de spectacle (capacité d’environ 300 personnes), une scène spacieuse et un très chouette balcon. Comme en Allemagne, on reconnaît la qualité des salles de concerts que ces deux pays exploitent.

Dernière chose et non des moindres avant d’entrer dans le vif du sujet, la proximité du public avec la scène, ce qui permet d’admirer de très près les artistes. Finalement c’est sur le coup de 20h45 que le groupe apparaît sur scène, avec tout d’abord les quatre musiciens suivi de près par leur emblématique chanteur Marco Glühmann. En un rien de temps l’ambiance made in Sylvan est sur scène, avec ce fameux rock-progressif à la fois pêchu, mais aussi atmosphérique et mélodique. Les quatre musiciens sont manifestement en forme quant au timbre de voix si particulier de Marco, il reste unique et splendide à entendre. Intelligemment le groupe alterne les compos atmosphériques et néo-classiques des albums concepts (“Posthumous Silence” et “Home”), avec des morceaux plus rock tiré de “Force of Gravity”. Ajoutons encore que le groupe va également chercher des compositions très mélodiques issues du “Sceneries”, offrant un concert très varié qui brosse une grande partie de leur discographie et de leur savoir-faire. Le groupe est en forme et il le montre de la plus belle des façons, car les musiciens arborent de larges sourires et d’ailleurs il règne une grande complicité sur scène. De plus Marco voyage d’un musicien à l’autre, mettant en évidence l’excellent travail de chaque protagoniste.

Lorsque que l’on se retrouve face à des compositions aériennes, Volker Söhl et Jonathan Beck illuminent la scène et la salle de très belles nappes de claviers et de très somptueux soli de guitare. Précisons aussi que Volker nous gratifie également de très beaux passages au piano, moments où Marco pose sa voix pour nous porter au ciel. Marco Glühmann qui a toujours cette voix sensible et émotive, transporte comme à chaque fois son assistance, démontrant qu’il est un grand chanteur. Parlons aussi de la section rythmique où Matthias Harder offre un jeu de fûts et de cuivres tout en souplesse et précision, épaulé avec efficacité par un Sebastian Harnack (basse) très en verve ce soir.

Concernant le contenu sonore et s’il est bien sûr excellent, on voyage entre rock-progressif pêchu et rock-atmosphérique très aérien où, s’immiscent de nombreux passages funky où Jonathan (guitare) et Sebastian (basse) nous font dandiner du chef. L’ambiance dans la salle est surchauffée, et les fans qui accompagnent le groupe depuis 4 jours (le Christmas Tour 2016 allant du 8 au 11/12) reprennent en cœur tous les refrains emblématiques du groupe. Au final Sylvan nous offre un concert de près de deux heures de concerts avec près de trois rappels !!! Et pas des rappels d’un seul morceau non, 6 compositions supplémentaires au total, pour un show qui nous a permet de redécouvrir toutes les plus belles compositions du groupe. Le groupe allemand a offert ce soir un tout grand concert de rock-progressif, de la grande musique comme on aimerait en avoir plus souvent. C’était du tout grand art, point de regret à avoir fait de la route pour voir et écouter une telle formation !

Pour les liens :

Sylvan

Sylvan Le Facebook

Salle De Pul

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :