Adieu au batteur de l’Allman Brothers Band

0 Participations

La Faucheuse continue son travail chez les rockers avec la disparition de « Butch » Trucks, batteur historique du célèbre Allman Brothers Band, décédé le 24 janvier. Avec lui, c’est un autre membre fondateur de ce groupe mythique qui disparaît. C’est aussi une nouvelle soustraction opérée sur un groupe dont le taux de pertes va bientôt avoisiner celui du débarquement de Normandie. Des créateurs du groupe, le guitariste Duane Allman a été rappelé au Très-Haut en 1971, suivi par le bassiste Berry Oakley en 1972, tué en moto sur la même route de Macon en Géorgie que Duane Allman. Quarante-cinq ans plus tard, c’est Butch Trucks qui tire sa révérence, laissant trois autres membres fondateurs survivants (Gregg Allman, Jai Johanny Johanson et Richard « Dickey » Betts). Butch Trucks nous quitte à 69 ans, un âge de décès qui commence à devenir assez populaire chez les rockers, au point de concurrencer le célèbre club des 27 ans. David Bowie, Mike Kellie (batteur de Spooky Tooth et des Only Ones, Peter « Overend » Watts (Mott The Hoople), Greg Lake, Clarence Clemons (saxo de Bruce Springsteen), Ian McLagan (Faces), Captain Beefheart ou Mick Farren (The Deviants) ont tous tiré leur révérence à cet âge pas encore tout à fait vénérable selon nos critères modernes d’espérance de vie.

Butch Trucks est resté fidèle aux Allmann Brothers toute sa vie, rejoignant les frères Duane et Gregg dès la formation de leur groupe en 1969. L’Allman Brothers Band, lors de son âge d’or en 1969-72, va forger les bases du rock sudiste, servant de liant entre les racines blues et la nouvelle génération des groupes sudistes des Seventies comme ZZ Top, Molly Hatchet, les Outlaws ou Blackfoot. Ce groupe a possédé en ses rangs l’un des plus brillants guitaristes de l’histoire du rock, Duane Allman. Il faut revenir régulièrement sur les albums « The Allman Brothers Band » (1969), « Idlewild South » (1970) et surtout le fabuleux « Live at the Fillmore East » de 1971 pour saisir toute la portée du talent de Duane Allman et son impeccable osmose avec ses autres camarades musiciens. On peut aussi écouter avec plaisir les deux albums suivants de l’ère post-Duane Allman, « Eat a peach » (1972) et « Brothers and sisters », lequel contient les deux titres les plus populaires de l’Allman Brothers Band, « Ramblin’ man » et « Jessica ».

Ensuite, l’Allman Brothers Band a duré, renaissant régulièrement de ses cendres et trouvant un sang renouvelé avec l’arrivée de musiciens plus jeunes et surdoués, Warren Haynes (leader de Gov’t’ Mule) et Derek Trucks, le propre fils de Butch Trucks. L’Allman Brothers Band s’est officiellement dissous en 2014, à l’annonce du départ de ces derniers. Aujourd’hui, il reste le souvenir et le plaisir d’écouter de grands albums de rock sudiste et de blues, en étant conscient que Gregg Allman (69 ans), Dickey Betts (73 ans) et Jai Johanny Johanson (72 ans) ont déjà réservé leur billet pour le grand voyage. Sic transit gloria mundi.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!