Machiavel: Early Years Tour à l’AB

0 Participations


En ce samedi 3 mars, quelques semaines à peine après le décès de son chanteur Mario Guccio (voir notre
article d’hommage
), le groupe belge Machiavel, respectant en cela la volonté de leur ami, repart en tournée pour une série de concerts intimistes consacrés à la discographie de ses débuts.

Sur la scène de l’AB où le public a répondu présent à l’appel, le groupe commence par installer un grand portrait de Mario à gauche de la scène, pour qu’il soit à leurs côtés comme avant… La soirée lui sera entièrement dédiée, avec beaucoup d’amour, de nostalgie et de sympathie, sans jamais tomber dans le mélo, même si l’on a pu sentir à certains moments le taux d’humidité grimper dans les yeux des personnes présentes…


Comme il s’agit des débuts de la carrière du groupe, il était normal que ce soit Marc Ysaye qui reprenne le micro, d’autant que c’était déjà lui qui était au chant sur le premier album du groupe. Voulant assurer un spectacle optimal pour cette série de concerts, les membres du groupe (Christophe Pons aux guitares, Roland De Greef à la basse, Marc Ysaye au chant, batterie et percussions, Hervé Borbé aux claviers) ont fait appel à des renforts de talent en la personne de Nicolas Scaillet à la batterie et de Lili Gin aux chœurs.


La soirée commence par trois extraits du premier album du groupe, sobrement intitulé «Machiavel» et sorti en 1976. Si l’on perçoit l’émotion dans la voix de Marc Ysaye, il faut reconnaître qu’il a su relever avec tous les honneurs le défi énorme que représentait la succession d’un chanteur de la stature de Mario Guccio.


Première surprise de la soirée avec un invité surprise, Jack Roskam, le guitariste originel qui jouait sur l’album et qui n’a manifestement rien perdu de son talent. Arrive ensuite le moment d’évoquer l’album «Jester» sorti en 1977, premier album avec Mario au chant. Cet album est largement mis à l’honneur puisque le groupe a choisi d’en interpréter pas moins de 6 extraits ce soir devant le public enthousiaste de l’AB. L’autre grand album largement évoqué ce soir est «Mechanical Moonbeams», sorti en 1978, dont le public bruxellois pourra apprécier également 6 extraits. Parmi les morceaux retenus, «After the Crop» est l’occasion d’accueillir le second invité de la soirée: Thierry Plas (Machiavel, Tailors of Panama).


Le programme s’achève par un moment d’émotion : une minute de silence à la mémoire de Mario, au terme de laquelle on revoit des images de Mario. La vidéo se poursuit avec le début du cultissime «Rope Dancer» dont le premier couplet est chanté par Mario avant que le groupe embraie pour la suite en live. Un moment très fort de la soirée!


Un concert digne de ce nom ne se conçoit pas sans rappels. Et pour ne pas finir sur une note triste, le groupe revient sur scène pour encore trois titres: «Over the Hill», extrait de l’album «Urban Games» de 1979 avec Jack Roskam, ainsi que le tube «Fly» (extrait de l’album «New Lines» de 1980) et «Lay Down» (extrait de l’album «Break Out» de 1981), tous les deux avec Thierry Plas.

Une magnifique soirée d’hommage se clôture ainsi devant un public conquis et ému d’avoir eu la chance d’assister à ce très grand moment musical.

Liste des morceaux :

  1. «Johan’s Brother Told Me» («Machiavel», 1976)
  2. «When Johan Died, Sirens Were Singing» (1976)
  3. «Cheerlessness» (1976)
  4. «Wisdom» («Jester», 1977)
  5. «Sparkling Jaw» (1977)
  6. «In the Reign of Queen Pollution» (1977)
  7. «The Jester» (1977)
  8. «Moments» (1977)
  9. «Mr. Street Fair» (1977)
  10. «Beyond the Silence» («Mechanical Moonbeams», 1978)
  11. «Summon Up Your Strength» (1978)
  12. «Rebirth» (1978)
  13. «After the Crop» (1978)
  14. «The Fifth Season» (1978)
  15. «Rope Dancer» (1978)
  16. «Over the Hill» («Urban Games», 1979)
  17. «Fly» («New Lines», 1980)
  18. «Lay Down» («Break Out», 1981)

Photos © 2018 Hugues Timmermans

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :