Dour Festival 2018 : en route vers la trentième !

0 Participations


Le compte à rebours de la trentième édition du Dour Festival vient de passer sous la barre des trente jours. L’occasion de faire le point sur les dernières infos en provenance de la plaine de la machine à feu… Bouclée depuis bien longtemps, l’affiche réserve encore une inconnue via un dernier créneau à attribuer pour le jeudi 12 juillet. Il sera occupé par le vainqueur du Tremplin dont la finale aura lieu à
l’Atelier 210
à Bruxelles ce jeudi 21 juin. Sur le ring : Endless Dive, JakBrol, Nariel et The Terminal. Venez les encourager, c’est gratuit et les gaillards de YellowStraps se produiront en clôture de la soirée.

Il ne sera toutefois pas nécessaire d’attendre le nom du successeur d’Orage Plastique pour se pencher sur les horaires et les inévitables dilemmes qu’ils génèrent (difficile de faire autrement avec sept scènes…). On a longuement parlé de ceux du mercredi lors de notre récente
interview
avec les programmateurs du festival, attardons-nous un instant sur ceux qui émailleront les autres jours.

Bonne nouvelle, ils seront cette année moins nombreux que prévu, même s’il faudra de temps à autre jongler entre les scènes pour les sets qui se juxtaposent ou se déroulent exactement au même moment. Pointons notamment la dernière apparition de Soldout en festival ou Badbadnotgood le jeudi, la pop colorée de Parcels ou la vision glaciale de Preoccupations le vendredi alors que le lendemain, il faudra trancher entre la coolitude du dandy Baxter Dury et la psyché orientale d’Altin Gün.

En revanche, le dimanche, ils seront légion et les choix drastiquement opposés. Autrement dit, trois matches explosifs le jour de la finale de la Coupe du Monde : Beth Ditto vs Ministry, Flavier Berger vs Lysistrata et Girls In Hawaii vs Thee Oh Sees. Pour avoir une vision globale, on vous conseille de télécharger l’application, mine d’or et incontournable compagnon de virée avant, pendant et après l’événement.



Ceci dit, ne perdons pas de vue les incontournables de cette édition anniversaire. Parmi la sélection de Music in Belgium, retenons
Shame
qui viennent de détruire la Rotonde du Botanique (La Petite Maison dans la Prairie, vendredi),
Slowdive
dont l’album éponyme, sorti plus de vingt ans après le précédent, est sans doute le meilleur de leur carrière (même endroit, même jour), Alt-J et leur époustouflant light show (Last Arena, samedi), l’incroyable jongleur de synthés Nils Frahm (Petite Maison, samedi) et les frappadingues Ho99o9 qui avaient déjà déglingué un chapiteau en 2016 (Le Labo, samedi).

Par ailleurs, après “In The Mud For Love” d’Alexis Magand en 2013, un nouveau documentaire sur le Dour Festival a germé dans la tête de Vincent Philippart. Tourné sur une période de deux ans, “From Toilets To Stages”, capture non sans humour (et sans tabou) le quotidien d’un festival dont les cinq jours accessibles au public ne sont que la face visible de l’iceberg. Un must pour les inconditionnels de l’événement mais pas que.

Le Dour Festival se déroulera du 11 au 15 juillet. Le lien vers le ticketing ainsi que les infos complètes concernant les transports, le logement et la vie sur place se trouvent sur le site officiel du festival. Et pour trinquer à notre santé ou se restaurer à l’œil, n’oubliez pas notre
concours
qui vous permet de gagner des tickets food ou drink.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :