Foggy Stuff + Scramjet au B52 music club

0 Participations

C’est une escapade routière et musicale plutôt rock’n’roll qui m’attendait ce vendredi soir puisque d’une part, la route fût assez compliquée pour arriver jusqu’au B52 music club situé à Eernegem au sud de Bruges et d’autre part, la partie musicale fût elle-aussi assez épique en regard des prouesses techniques assurées par les deux formations pour mettre en place une balance-son finalement efficace pour un rendu sonore très rock brossant un large panel de grands courants musicaux allant du blues-rock au rock-garage. Au final l’esprit rock’n’roll fût largement préservé ! Mais c’est aussi l’endroit qui fait que cet esprit est le fil conducteur d’une soirée hautes en couleurs, avec un petit club atypique niché dans une bourgade flamande où les bikers pourraient sans problème s’y retrouver pour une soirée métallique ! Un point de chute où les musiciens ont jonglé avec la technique, apportant finalement câbles, micros et table de mixage-son de scène, pour pouvoir offrir un son bien rock. En un mot un café-rock aux dominances noires (je parle des murs), bien en phase avec les eighties et une certaine scène londonienne (Batcave) et des groupes comme les Sex Gang Children !

B52 music club Le Facebook

Passons alors à la première formation de ce soir Scramjet, un groupe formé au départ par Piero (composition et guitare) d’origine française, et qui est venu s’installer à Liège depuis deux ans. Cherchant deux nouveaux comparses pour continuer son projet, notre bonhomme à l’attitude bien rock a finalement trouvé Salvatore (une vielle connaisance, ancien musicien de Foggy Stuff en 2006) pour la basse et, Sébastien pour la batterie. Un trio donc qui d’entrée de jeu propose une musique sulfureuse imprégnée de nombreux courants et références avec surtout, un son de guitare à faire tomber toutes vos dents. Une guitare qui voyage entre blues-rock, hard-rock, rock-psychédélique et surtout rock’nroll, parfaitement assistée par une section rythmique efficace. Les références sont diverses et vont de Black Sabbath aux Cramps, offrant un rock bien trempé et tonique, nous rappelant finalement la Grande époque. Ajoutons encore que l’attitude sur scène surtout celle du guitariste amplifie l’ambiance rock’n’roll, car les sons de guitare et le chant de notre ami renforcent l’atmosphère Garage de la musique. Perso j’ai bien kiffé !

Scramjet Le Facebook

Scramjet “Hanging on the phone”

Seconde salve avec nos amis liégeois de Foggy Stuff qui continuent de rôder leur set au fil des différents concerts donnés depuis quelques temps (et il y en aura d’autres…), avec une mise en route directe dans le vif du sujet avec leur musique alliant classic-rock, blues-rock, rock-progressif et finalement du rock tout simplement. Car c’est là le plus important, c’est d’écouter quelque chose qui vous parle à travers les instruments de base (guitare, basse et batterie), rehaussé par les séquences de synthés qui apportent l’aspect progressif à la musique. Si les traditionnelles passages au piano sont toujours là pour apaiser quelque peu l’atmosphère, c’est bel et bien le rock qui domine sur scène toujours coloré par les nombreux soli de guitares maitrisés par Thierry et Dany. La section rythmique reste fidèle à elle-même avec un Dylan toujours aussi efficace et précis (sacré batteur celui-là) et un Denis à la basse qui continue de s’affirmer et de progresser offrant un son encore plus groove il me semble. J’ajoute encore la belle prestation vocale de Thierry pour un set, qui finalement continue de se concrétiser avec de plus en plus de rondeurs et d’automatismes.

Foggy Stuff Le Facebook

Foggy Stuff “Dark Land”

Au final voilà bien une soirée assez rock’n’roll, un concert sympa proposé par des artistes vrais dans un endroit atypique. Des soirées comme je les aime !

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :