Festival d’Art de Huy 2018, ”Carte Blanche” à Muziekpublique

0 Participations

Chaque année le Festival d’Art de Huy offre une Carte Blanche à un artiste, une manière de remercier celui-ci pour son importante implication dans le festival, un musicien ou une musicienne voir un chanteur ou une chanteuse qui a déjà plusieurs fois participé à l’événement et ce, à travers plusieurs projets. Cette année c’est l’A.S.B.L. associative Muziekpublique qui se voit offrir l’honneur d’être la carte blanche 2018, un organisme qui à travers diverses activités promotionne et valorise les cultures et musiques de diverses contrées. Muziekpublique qui fête aujourd’hui ses 15 ans, est à la fois un label (9 CDs déjà produits) mais surtout un lieu de rencontres et de partages…d’échanges, un tisseur de liens basé à Bruxelles (carrefour de toutes les cultures). C’est aussi une académie de musique et de danse (c’est elle qui sera mise en évidence à travers deux concerts donnés ce samedi 18 août) comportant près de 600 élèves pour 50 professeurs dont certains sont au départ des réfugiés. C’est donc des musiques et des danses d’ailleurs qui sont transmises pour préserver les traditions de nombreuses contrées du Monde, comme les Pays de l’Est, l’Orient, l’Afrique…

Deux concerts animent donc la seconde soirée du festival tous deux se déroulant dans l’atmosphère toute particulière de l’église Saint-Mengold, deux moments distincts mais proches à la fois puisqu’ils sont destinés à présenter le travail des professeurs de l’académie. C’est tout d’abord la musique du Moyen-Orient qui sera mise à l’honneur à travers le projet Nebras, qui comportent des musiciens belges mais surtout des artiste originaires de pays comme l’Irak, la Syrie ou la Turquie. C’est aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir des instruments moins connus et orientaux comme le saz, le oud ou le ganum. En un mot un voyage entre “montagnes turques et plateaux syriens jusqu’aux rivières irakiennes” (pour reprendre les mots du dossier de presse de festival) où selon les moments, on se retrouve face à un duo…un trio ou tous les musiciens réunis !

Second moment musical et culturel avec le projet City Blues où, l’on part vers d’autres contrées que sont l’Amérique du Sud, la Méditerranée ou encore l’Europe de l’Est, pour poursuivre notre voyage et permettre de conserver la culture urbaine ou populaire des villes et villages (traditions remontant au début du vingtième siècle). Ici on retrouve l’essence du tango, du flamenco…à travers des rencontres d’artistes, qui ont su créer un savant mélange entre répertoires revisités et compositions originales sur des thèmes comme la guerre ou les migrations.

N’hésitez pas à compulser les liens suivants pour découvrir cette association, véritable fourmilière musicale et culturelle portée de mains de maître par Peter Van Rompaey :

Muziekpublique Le Facebook

Muziekpublique Site officiel

Pour le festival où, il y a de très beaux extraits des répétitions du jour :

Festival d’Art de Huy Le Facebook

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :