No Compromise Metal Fest 6 : l’interview découverte de Denial Of God

0 Participations


Nous partons à Sønderborg, au Danemark afin de poser à Ustu Mallagam, le terrifiant vocaliste du groupe Denial Of God, les questions standardisées de notre interview découverte !

MiB : Pouvez-vous présenter Denial Of God aux lecteurs de Music In Belgium ?

Denial Of God : Nous avons formé Denial Of God en 1991. Depuis lors, nous avons publié deux albums ainsi que plusieurs EPs et mini albums. En octobre 2018, nous entrerons en studio pour enregistrer un troisième opus qui s’intitulera “The Hallow Mass”.

MiB : Quel est, à votre avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir votre style musical ?

Denial Of God : « Black Horror Metal » est le terme approprié, puisque nous dépassons les limites du Black Metal pur et simple. Nos influences vont du Black Metal au Heavy Metal en passant par le Doom, le Speed, le Thrash, la NWOBHM, le Prog, etc. De ce fait, il y a de nombreuses variations à découvrir dans notre style musical.

MiB : Pourquoi avez-vous choisi de vous appeler Denial Of God ?

Denial Of God : Nous voulions quelque chose de simple et primitif qui soit capable de véhiculer un message. Comme nous pissons sur tous les dogmes religieux, cela semblait être un bon choix. Aujourd’hui, le nom peut sembler un peu primaire, mais il fonctionne encore plutôt bien en ce qui me concerne, et puis, c’est par ce nom que les gens nous connaissent !

MiB : Quelles sont vos influences principales ? Quelle est la source d’inspiration de vos lyrics ?

Denial Of God : Nos influences musicales viennent de groupes tels que Venom, Mayhem (les anciens), Mercyful Fate, Infernäl Mäjesty, Ripper, Hellhammer, Bathory, etc. L’inspiration pour les lyrics provient de nombreuses sources différentes, comme les livres, les films, les superstitions, les cauchemars, etc.

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Denial Of God n’aurait pas vraiment été la même ?

Denial Of God : Je dirais

  1. Venom : “Welcome To Hell”
  2. Mercyful Fate : “Don’t Break The Oath”
  3. Bathory : “The Return”
  4. Mayhem : “De Mysteriis Dom Sathanas”
  5. Infernäl Mäjesty : “None Shall Defy”

Cependant, ce n’est pas vraiment une question à laquelle il est facile de répondre !

MiB : Le No Compromise Metal Fest est un festival dédié au Métal Underground. Vous considérez-vous comme un groupe underground? Si oui, pensez-vous que le métal doit absolument rester une musique underground ?

Denial Of God : Oui, je considère que nous sommes un groupe underground, c’est sûr ! Est-ce que le Metal doit rester underground ou non ? On peut en débattre. J’aime l’underground et l’esprit qui s’en dégage, mais j’irai jusqu’au niveau où le groupe me portera, sans me fixer de limites. Le problème avec les groupes qui réussissent, c’est qu’ils attirent souvent public énervant et qu’ils en arrivent parfois à en oublier leurs racines ou à changeur leur son. C’est quelque chose que je déteste. Nous faisons cette musique depuis 1991 et je sais parfaitement que nous ne changerons pas de style… Mais bien sûr, des chiffres de vente plus importants seraient les bienvenus. Sinon, nous pouvons tout aussi bien rester dans notre salle de répétition et y pourrir. Mais bon, je ne vois pas Denial Of God devenir plus gros qu’il ne l’est aujourd’hui. Nous ne sommes pas assez ‘tendance’ pour cela. Mais cela me va aussi. Si tu veux gagner ta vie en faisant ce que nous faisons, tu ferais mieux de jouer un autre style de musique !

MiB : Quel est, à votre avis, le plus grand groupe Danois ?

Denial Of God : Mercyful Fate, sans aucun doute possible ! Leurs deux premiers albums sont là-haut, au même niveau que ceux de Slayer, Venom, etc. Ces deux albums intemporels sont la fierté de notre petit pays !

MiB : Sur quel support préférez-vous écouter de la musique (Vinyle, CD, mp3) ? Lequel des trois recommandez-vous pour la musique de Denial Of God ?

Denial Of God : Ma préférence personnelle va au vinyle, sans aucun doute. Pour Denial Of God, je dirais le vinyle également. Car lorsque nous enregistrons nos albums, nous nous contraignons à le faire en analogique uniquement ; jamais en digital. Bien sûr, nous nous assurons toujours que nos sorties soient disponibles en versions vinyle CD, et même au format K7 ou en téléchargement digital, comme cela, il y en a un peu pour tout le monde !

MiB : “Death And The Beyond”, le dernier album en date de Denial Of God, paru en 2012 chez
Hells Headbangers Records
se découvre, en streaming intégral, via Youtube :

MiB : Quel est votre meilleur ou votre pire souvenir (au choix) concernant le groupe ?

Denial Of God : Les meilleurs : avoir joué d’excellents concerts, avec un bon son devant des publics complètements déjantés, avoir passé des nuits d’hôtel complètement folles et recevoir une certaine reconnaissance pour notre travail. Les pires : ce booker sud-américain qui avait planifié une tournée pour nous et qui s’est tiré avec l’argent, avoir perdu l’un des membres du groupe, avoir été bloqué dans un aéroport, etc.

MiB : Le No Compromise Metal Fest sera-t-il votre premier concert en Belgique ou avez-vous déjà joué chez nous ?

Denial Of God : En fait, ce sera déjà la neuvième fois que nous jouons en Belgique. Cependant, nous n’y avons plus joué depuis Halloween 2014 !

MiB : Quels sont vos projets pour le futur ?

Denial Of God : Comme je l’ai mentionné plus haut, nous allons entrer en studio, en Suède, vers la mi-octobre pour enregistrer notre troisième album qui s’intitulera “The Hallow Mass”. À part cela, je suppose que nous allons enfiler d’autres dates et propager notre musique comme la peste !

MiB : Qu’attendez-vous de votre prestation au No Compromise Metal Fest ?

Denial Of God : De la folie pure ! Si le public fait preuve de la même folie que celle à laquelle j’ai assisté lors de la troisième édition, à laquelle j’ai eu la chance d’être présent, alors nous allons nous régaler. Partager la scène avec nos amis de Solstice est aussi un gros plus !

MiB : Que peuvent attendre les fans de l’expérience Denial Of God live ?

Denial Of God : De l’horreur pure ! Du headbanging non-stop, de la musique tonitruante et une atmosphère sépulcrale. Un concert de Denial Of God n’est pas un endroit pour les faibles. Attendez-vous à la subir la malédiction d’un autre monde !

MiB : Pour terminer : Y a-t-il une question spécifique que vous auriez aimé que je vous pose et que j’ai oublié ?

Denial Of God : Tu aurais pu me demander à quand remonte la dernière fois où j’ai lessivé mes vêtements de scène. Et j’aurais pu te répondre que je n’en ai pas la moindre idée (rires) !

Tous les détails concernant la prestation de Denial Of God sont disponibles sur le
site officiel
et sur l’
Event Facebook

du No Compromise Metal Fest
.

Denial Of God sur la toile :
Site Officiel
,
Facebook

Retrouvez ici nos interviews découvertes de
Naked Evil
(Belgique),
Turbocharger
(Suède),
Hellripper
(Écosse),
Sacrifizer
(France),
Tyrant’s Kall
(Belgique) et
Destrukt
(France).

La sixième édition du No Compromise Metal Fest se déroulera le samedi 29 septembre 2018 à Chapelle-lez-Herlaimont (Le Cercle, Rue du Monument 4, 7160 Chapelle-Lez-Herlaimont)

Le prix des tickets a été fixé à 25,00 EUR en prévente et à 30,00 EUR à l’entrée le jour même.

Pour toute information ou précommande, contactez l’organisation à l’adresse suivante :
perseverance@scarlet.be
ou consultez sa page
Facebook
!

Les groupes à l’affiche sont :

Denial Of God


Solstice


Turbocharged


Rust


Hellripper


Maligno


Destrukt


Vultures Vengeance


Tyrants Kall


Sacral Night


Naked Evil


Sacrifizer


Nekkromaniac

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :