Concert de Pinski à Oberhausen

0 Participations

Premier compte-rendu concernant cette soirée du 18 octobre à Oberhausen en Allemagne et plus précisément, à l’Altenberg Zentrum où je m’étais déjà rendu il y a quelques années pour le Festival GAOM à l’époque, organisé par un certain Kalle Wallner (RPWL, Blind Ego) et un certain Yogi Lang (RPWL) tous deux chevilles ouvrières du dit label. Vu le programme annoncé avec d’une part la pétillante Pinski alias Insa Reichwein et une valeur sûr du néo-prog teuton Subsignal, je me devais d’être là et de faire les deux petites heures de route pour atteindre ma destination. Signalons en passant que l’Altenberg Zentrum a encore évolué dans sa rénovation avec une très chouette salle de concert où, l’on constate d’emblée l’effigie du nouvel opus de Subsignal ”La Muerta” mais aussi, les guitares acoustiques de la belle Insa qui devrait en toute logique nous faire bouger. Comme elle me l’avait dit via “Facebook”, le concert de la diablesse a démarré à 19h45 précise avec d’emblée, une pêche d’enfer délivrée par un quatuor de musiciens parfaitement en phase et donc efficace. Comme sur l’album studio ”Sound The Alarm” la musique de Pinski se fait tout de suite entraînante et bien cadencée, un rock à la fois folk et heavy qui pousse rapidement la foule à taper du pied. La chanteuse/guitariste prend d’assaut l’avant-scène pour montrer à tout un chacun son dynamisme et son engagement physique et mental dans ses chansons. Le reste de l’équipe n’est pas en reste avec d’une part un clapant guitariste (guitare électrique) pour l’accompagner et d’autre part, une section rythmique efficace emmenée par un batteur pointu. Ce dernier donnant la cadence pour un tempo soutenu où, la jeune artiste offre au public un rock enjoué et super sympa à suivre, transcendant le contenu studio de son album.

Et c’est bien là tout l’intérêt de pouvoir comparer les deux facettes pour y retrouver les points communs comme cette recette musicale faisant mouche grâce à un tempo toujours entraînant et le plus qui fait que l’aspect scénique offre la satisfaction au public de voir et d’écouter en même temps un groupe qui nous a déjà enchanté sur disque. Pinski nous a offert ce soir un chouette concert plein de rythme et de groove où de nombreux passages plus posés et plus mélodiques avec même de vrais moments acoustiques voir mélancoliques, ont permis de belles transitions dans un ensemble où dominait un heavy-rock parsemé d’effluves folk. Tout cela grâce à la belle complicité des deux guitares acoustique/électrique, qui ont donné le ton à une prestation scénique des plus réussies, présentant une artiste et un groupe ayant amplement mérités de jouer en première partie de Subsignal.

Comme je l’ai déjà dit lors de la sortie de la chronique de l’album ”Sound THe Alarm”, ce diable de petit bout de jolie femme aura mis le feu à la scène et au public, avec un rock entraînant et enjoué qui a manifestement fait mouche ce soir. Personnellement j’ai vraiment bien fait d’être là…la suite avec très prochainement le compte-rendu de Subsignal.

Pinski Le Facebook

Pinski “Letter of Regret”

Pinski “Butterflies”

Pinski “Live”

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :