Photos du NANDRIN ROCK 2003

0 Participations

Je reviens du Nandrin la tête pleine de souvenirs excellents…. Au rayon des bonnes surprises, je pointe sans hésiter Hooverphonic, qui à réussi à me filer la chair de poule (avec plus de 30° de température ambiante, fallait le faire). Une voix de très haut niveau, qui tient la comparaison avec les meilleures, un lineup de qualité internationale… Non vraiment pas de quoi faire la fine bouche.

Mass Hysteria, que je regardais -au début du set- mollement affalé à l’ombre de la tour technique, est parvenu à mettre le feu au site. Quelle énergie ! Un tout bon point pour ce groupe que je ne connaissais pas vraiment.

Deep Purple. Alors là, chapeau !
Ces mecs sont parvenus à me faire croire qu’ils s’amusaient super bien sur scène. Sourire “Pepsodent” pour le guitariste, mais aussi beaucoup plus naturel pour le chanteur qui semblait vraiment heureux d’être là (et peut-être aussi d’avoir survécu à tout le reste…).
Un claviériste qui nous à fait un solo sympa, avec un medley classique au milieu (comprenant Valeureux Liègeois !!!), suivi du medley des grands standards du rock par le guitariste, c’était vraiment cool.

Un cran au-dessous, malgré que je venais à Nandrin exprès pour eux, ZZ Top, l’a joué sans surprise et sans ce petit grain de folie que j’aurais espéré. Très bien malgé tout. Je suis indulgent car ces types m’ont quand même fait rêver une bonne partie de mon adolescence.

A noter que je regrette d’avoir été voir Les Gauff’ Au Suc’ juste après : ça cassait un peu la magie ! Même si je les aime beaucoup, je pense que je retournerai les voir ailleurs que dans un festival, après un groupe comme les ZZ Top. Gros succès de foule pour les GAUFF, il faut bien le reconnaître…

Clin d’oeil amical à la scène hutoise, à Vincent VENET, aux FUN LOVIN’ CRIMINALS, qui m’ont fait passer quelques bons moments.

Un petit bemol pour MACHIAVEL, qui malgré les qualités énormes du chanteur (très inspiré et très impressionnant sur la fin du set), me laisse toujours un peu sur ma faim. Malgré tout le respect que je lui dois, je voudrais dire à Marc YSAYE qu’il continue à jouer de la batterie et puis qu’il laisse tomber ses envies de chanter (de l’avis de pas mal de festivaliers, non vraiment, laissez tomber…).

Il y avait un fou furieux sur le NANDRIN.
C’est BOOGIE BOY. Ce type qui doit bien avoir la soixantaine, accompagné par une chouette section de cuivres, a réussi en quelques minutes à nous projeter dans l’univers de Ray CHARLES, de Steevie WONDER, de PRINCE…
Dans le Boogie, la Funk, le Groove, à faire des jongleries de cirque avec son micro (sans se le foutre sur le coin de la g…, à nous faire un mini strip-tease sans complexes, en hurlant (sans perdre ses dents !) et finalement, grâce aux stewards présents, à sauter de la scène pour un stage diving d’anthologie (le mec doit bien approcher les 110 – 120 kg…)

Qu’est-ce qu’on s’est bien amusés à Nandrin.
Organisation quasi irréprochable, une météo qui me réconcilie avec les festivals outdoor, et une affiche du tonnerre de dieu. Merde aux petits cons sans cervelle qui disent que Nandrin 2003 c’était Jurassic Parc. Y z’ont du caca dans les yeux, dans les oreilles et autour du petit pois qui leur tient lieu de cerveau !

Quelques photos seront en ligne sur ce site dans les heures qui viennent, en attendant celles que mon pote Jean-Marc “Bono U2” KOOS ne manquera pas de faire parvenir bientôt.

PEACE, LOVE, WOCK & WOLL,
Michel “FoxBoy” WIKET

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :