FOCUS était au festival Crescendo en France

0 Participations

Focus se produira le 5 septembre au Spirit of 66. Je viens de les voir au festival de rock progressif CRESCENDO, cinquième du nom, où participaient aussi Lord of Mushrooms, Nemo, Anglagard, Taal et Cast. Tout était gratuit et de haute qualité. Le nouveau line-up de FOCUS vaut les premiers, ceux des années 70. Le guitariste, Jan Dumée est exceptionnel et en parfaite symbiose avec Thijs Van Leer. Thijs Van Leer est vraiment super avec ses qualités à entraîner ses musicos dans cette ambiance où se mêlent émotion, admiration, délire, étonnement. Il sait aussi remuer le public qui reste scotché devant tant de virtuosité et de pêche !

Concernant le programme, tous les classiques y sont passés : “Eruption”, “Focus 2” et “Focus 3”, “Sylvia”, “Harem Scarem”, “La cathédrale de Strasbourg”, “House of the King”, etc.
En plus quelques nouveaux morceaux (“Rock in Rio” et “De ti o de mi”) sont vraiment bienvenus.

Bien entendu, on a eu “Hocus Pocus” 2 fois et 2 rappels à rallonge car Thijs ne pouvait plus s’arrêter.

Ne loupez pas le Crescendo 2004 !
En attendant, allez voir FOCUS à VERVIERS au Spirit, sinon vous le regretterez.

2 pensées sur “FOCUS était au festival Crescendo en France

  • août 27, 2003 à 20:47
    Permalink

    Dommage que le dernier album “Focus 8” soit aussi moyen.

    J’ai découvert FOCUS, à l’époque, par le fantastique morceau “House of the King” de Jan AKKERMAN ; ce morceau m’avait ébloui.

    La version du morceau “Anonymous” (justement) sur le premier album, avec ce mélange d’influences étonnantes, m’avait également surpris.

    La suite fut tout aussi brillante avec le sommet, l’album “Hamburger Concerto”.

    A noter, qu’outre Thijs van LEER et Jan AKKERMAN, les deux leaders incontestables et incontestés, les musiciens jouant dans FOCUS ont toujours été impressionnants avec une étoile supplémentaire pour le bassiste Bert RUITER qui avait succédé à Cyril HAVERMANS.

    JPS1er

  • août 27, 2003 à 23:13
    Permalink

    C’est vrai. Aujourd’hui, le bassiste dont j’ai oublié le nom reste discret dans ses prestations scéniques, à l’image de beaucoup de bassistes, mais au festival Crescendo, il nous a fait un solo décapant. Ce mec est très bien. Je suis bien sûr un peu partial car Focus est pour moi l’archétype de ce que doit être un groupe rock : subversif sur le plan culturel et intemporel.
    Focus a traversé plus de 30 ans en “stagnant”, mais reste novateur sans être chiant.
    Ceci dit, on ne peut pas écouter ça tous les jours;

    Salut

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :