TIM ELLIOTT & BLUES ‘N’ TROUBLE au 66

0 Participations

Super concert samedi au 66.
C’est la seconde fois que BLUES ‘N’ TROUBLE nous rend visite chez Francis GERON, mais je remarque que le public, cette fois, est composé de beaucoup d’inités. Des gens que je remarque souvent lors des différents concerts de Blues de ce temple verviétois. Il est 22h30 lorsque le groupe monte sur scène. Dès le premier morceau, le public est “dans le coup”, preuve que maintenant B ‘N’ T… c’est du bon, et que ce soir on ne découvre plus mais on vient pour les retrouver, les apprécier à leur juste valeur. La salle est relativement bien remplie: c’est tant mieux pour le futur de ce genre de concerts !

Un premier set de 9 morceaux, 45 minutes de bonheur, de bonne humeur que Tim (super sympa et communicatif) distille sans ménagement. Fin de la première partie sur “DOWNTOWN SATURDAY NIGHT”. Juste le temps de changer mon MD (à 10m de moi, Walter “Dr. BOOGIE” fait de même avec son légendaire K7).
Vite, le bar, un “Blanche”, juste le temps de l’engloutir et c’est reparti.

Crescendo, cette fois plus d’une heure. Mike Park, le guitariste, plusieurs fois copieusement applaudi par les vrais amateurs (surtout pour ses démos genre Slide). Tim saisi sa fameuse guitare EKO (un son digne de HOUND DOG TAYLOR), ovation, je lorgne vers Walter: lui aussi est pris par le jeu de Tim !

Ooooh, déjà la fin… le temps passe vite quand on s’amuse bien. Le fameux “eh Kwweeee”, un “we want more”, et hop un super rappel pour “achever” la salle.

Génial, Tim…
Dommage que les albums soient quasi introuvables (probablement épuisés) sauf le dernier “DEVIL’S TRICKS”. Reste la Médiathèque, fort heureusement car leur discographie vaut la peine que l’on s’y attarde.

A la prochaine, car si BLUES ‘N’ TROUBLE revient, et bien moi aussi je reviendrai.

Merci, Francis, pour ces moments privilégiés.

Let’s Boogie

DOMY
(Dominique LEBON)

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :