Concert « Ozark Henry Closes Birthmarks »

0 Participations

Salle presque comble ce samedi 15 novembre 2003 à 20 h 40 au Centre Culturel d’Arlon, pour assister à un des 19 concerts d’un des représentants les plus cotés du rock belge. Aidé de Didier Deruytter, claviers, Nina Babet et Marie Ange Teuwen, voix, et son team Sound, Lights and Visuals, Piet Goddaer, chant, programmation et claviers, a donné ce soir un concert remarquable, justement apprécié du public.

Le concert débute par « Angels ». Des images abstraites sont projetées sur un écran géant. Les jeux de lumières sont parfaits et il n’y aura pas le moindre couac pendant tout le concert. D’emblée, dès la mise en train, on comprend que le concert sera plutôt intimiste et de qualité. La balance n’est pas parfaite cependant et la piano de Didier couvre un peu trop le reste, mais ce n’est pas trop gênant. Le très majestueux « Love Is Free To Interfere » fait aussi partie du rodage et est l’occasion pour Piet de nous dire : « Je suis fier de vous présenter Marie Ange, Nina et Didier. ». Ils reçoivent chacun les applaudissements qu’ils méritent. Piet ne parlera pas beaucoup (il est manifestement timide) mais il le fera chaque fois dans un français parfaitement correct.

Les choses sérieuses commencent avec l’irrésistible « Inhaling », bien connu du public. Ce titre a contribué à faire connaître Ozark Henry non seulement en Belgique mais aussi en France et en Allemagne. (D’autre part, David Bowie n’a jamais caché qu’il écoutait régulièrement le premier album d’Ozark Henry, « I’m Seeking Something That Has Already Found Me », 1996).

Suivent alors « Do You Love Me », « Alien », « Me & My Sister », tous plus beaux les uns que les autres. Quand la chanteuse claque des doigts dans l’intro, le public réagit au quart de tour ! Pas d’effets de manche ni de manifestation hystérique : on est entre gens sérieux. Les deux chanteuses sont assises sur un tabouret et, même si on devine leur envie de bouger, elles chantent très sobrement : on n’essaie pas d’en jeter plein la vue mais on joue de la musique de qualité et cela seul compte aux yeux du groupe.

La voix des chanteuses est très belle et elles se complètent parfaitement. Une impression de grande cohésion émane d’ailleurs du groupe dont chacun des membres comprend parfaitement les autres. C’est très professionnel, dans le bon sens du terme. Avec « Rescue », la tension monte d’un cran. Ce très beau titre remporte un beau succès. « Indian Summer », « Hurray Goodbye » et « Strange Lit Star » terminent la première partie.

Après un entracte de quarante minutes environ, qui casse un peu l’ambiance, le spectacle reprend avec le très beau « Seaside ». La balance semble avoir été bien corrigée. Suivent « Tattoo », puis « Radio », bien connu également et surtout « Ocean », chéri de Radio 21 il y a deux ans, dans une interprétation assez différente et moins « commerciale » que celle de l’album. C’est sans doute un peu dommage mais le groupe n’est pas là pour faire des concessions. « Entertainment », « Icon DJ » et « Word Up » terminent le concert dans l’enthousiasme général. Soudain, le public se lève comme un seul homme et applaudit à tout rompre.

Le groupe accorde alors un premier rappel : « Sweet Instigator », qui engendre une deuxième standing ovation et fait dire à Goddaer : « Vous êtes très chaleureux !». L’émotion passe … Les chanteuses n’en reviennent manifestement pas et semblent très satisfaites.

Au deuxième rappel, le groupe joue et chante « Cry », un magnifique morceau au tempo très lent et sans concession. Il nous a été donné d’assister à un concert de très grande qualité et le public en est sorti complètement conquis.

Set-list

Première partie

  • « Angels »
  • « Love Is Free To Interferec, This Last Warm Solitude, 1998
  • « Inhaling », This Last Warm Solitude, 1998
  • « Do You Love Me », Birthmarks, 2001
  • « Alien »
  • « Me & My Sister », This Last Warm Solitude, 1998
  • « Rescue », Birthmarks, 2001
  • « Indian Summer »
  • « Hurray Goodbye », This Last Warm Solitude, 1998
  • « Strange Lit Star »

Deuxième partie

  • « Seaside », Birthmarks, 2001
  • « Tattoo », Birthmarks, 2001
  • « Radio », This Last Warm Solitude, 1998
  • « Ocean », This Last Warm Solitude, 1998
  • « Entertainment »
  • « Icon DJ »
  • « Word Up », Birthmarks, 2001

Premier rappel

  • « Sweet Instigator », Birthmarks, 2001

Deuxième rappel

  • « Cry »

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :