FRANZ FERDINAND pour le téléchargement

0 Participations

La lutte contre le piratage s’intensifie. Elle a maintenant pris pied en Europe. En Angleterre, c’est la British Phonographic Industry (BPI) qui mène la danse. Les musiciens de Franz Ferninand ont pris la défense des gens qui téléchargent de la musique via internet. Leur chanteur Alex Kapranos a dit que le téléchargement était un des meilleurs moyens pour trouver de la musique et il ne veut pas critiquer ceux qui aiment la musique. Un de ses fans est venu le voir et lui a dit : “J’ai téléchargé votre album. Ensuite, je n’ai pas pu attendre et ai couru l’acheter.”

Tout cela mettra de l’eau au moulin de ceux qui prétendent que le téléchargement permet au contraire de promouvoir la musique et que ceux qui aiment achèteront ensuite. Entre les deux extrêmes, il y a sans doute une moyenne à trouver…

En attendant, la BPI fait campagne depuis le 25 mars en diffusant de nombreux avertissements afin de mettre en garde les pirates. Ensuite, ils passeront à l’attaque ! La RIAA le fait déjà aux Etats-Unis depuis septembre dernier en poursuivant les simples fans qui partagent leurs chansons via le net.

Et ce n’est pas tout ! L’Europe entière se met au diapason. Depuis ce 30 mars, des centaines de personnes font face à des actions légales. La première vague de poursuites touche 247 personnes tant au Danemark qu’en Allemagne et en Italie. C’est ici l’IFPI qui mène la danse en représentant l’industrie du disque.

Téléchargeurs méfiez-vous, vous risquez gros !

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :