Des nouvelles du Nandrin Festival

0 Participations

Oui, Music in Belgium était au Nandrin Festival ces samedi 10 et dimanche 11 août. Nous avions un peu peur pour la météo, mais tout s’est finalement bien passé. Pas d’averse, si ce n’est sonore !
Un peu de retard à l’arrivée samedi nous a fait rater Mud Flow. Nous avons alors pu voir Froidebise sous la “Big Tent”. Du Blues, du bon ! Cet ancien guitariste de Such A Noise brille par la qualité du blues qu’il distille. C’est un peu notre John Lee Hoocker à nous. Ensuite, Jovanoti sur la grande scène. Un chanteur italien accompagné d’une multitude de musiciens (pas compté, y en avait vraiment trop!). Le style? Du funk. La sono était réglée bien trop fort et c’en était quasi insupportable. Mais, il savait y faire pour mettre de l’ambiance ce gars-là !

Le problème du Nandrin, c’est qu’il faut choisir entre les différents concerts vu qu’ils se déroulent parfois en même temps. Dilemme! Buttnaked ou Arno ? Le choix étant fait, un petit quart d’heure de Buttnaked avant de filer voir Arno. Un Arno égal à lui-même. Un grand concert. La grande tente était en trense !

Et puis, nous voici déjà arrivé à la tête d’affiche du jour, K’s Choice. C’était leur dernier concert de l’année. Pour la première fois que je voyais K’s Choice sur scène, c’était un bon concert sans plus. Je pense qu’ils peuvent mieux faire. Je veux dire pour l’ambiance car, pour le reste, ils étaient parfaits.

Enfin, pour clôturer la soirée, retour sous la grande tente. Voici la légende vivante, Canned Heat. En direct, de Woodstock à Nandrin. Une heure trente de boogie pour le plus grand plaisir de tous ceux qui étaient restés.

Le lendemain, début sous la petite tente avec un groupe local, Korange, avant de passer à la grande tente pour Daan. On reconnait les quelques hits du groupe. D’une manière générale, cela me fait penser à du post-new wave, moi qui n’aime pas les étiquettes… et le clavier est du plus pur style début 80’s, assez imbuvable.

Hop, direct grande scène pour une “erreur de programmation” avec Studio Pagol. Mais, bon sang, que faisaient-ils là ceux-là ? D’ailleurs le public n’était absolument pas intéressé et attendait sagement, et éparpillé, que le mal passe… Râlant ! Pour une fois, on aurait aimé qu’il y ait autre chose à se mettre sous l’oreille, mais rien ! Il fallu attendre la fin pour que Starflam enflamme (portent bien leur nom ceux-là) la grande tente. Pas du tout mon genre. Du rap, du bon rap ! Je trouve seulement dommage qu’il n’y ait aucun musicien. Juste un “boy’s band” avec un DJ. Mais, faut avouer qu’il savent y faire pour mettre l’ambiance.

Ensuite, retour sur la grande scène avec Arid. Les hits se succèdent. C’est du bon, du bon belge. Mais, un peu lassante à la longue cette voix ! Ca se prolonge un peu trop. Un choix était à nouveau à l’ordre du jour, Yel ou An pierlé. Je dois avouer que j’avais déjà porté mon choix sur l’étoile naissante An Pierlé. Mais, j’espérais voir un peu de Yel, qui devait commencer un quart d’heure plus tôt. Calcul : 1/4 d’heure + tôt – 1/4 d’heure de retard = 0. Pas de Yel, on passe à Pierlé.

Décidément, c’est sous cette grande tente que se passent les plus grands moments du festival. An Pierlé, la nana au ballon, nous offre un superbe concert. La musique de cette petite (mais sans aucun doute bientôt très grande !) étoile belge montante est absolument envoûtante. Passages très calme (dommage ce brouhaha du bar de fond de tente) alternent avec les plus violents. Une recherche sonore, un jeu de dissonances. Elle sait y faire, pas de doute ! De plus, elle a montré qu’elle pouvait faire face à tout, même les quelques coupures de courant dont l’organisation n’a pas à être fière… Mais, An a de la répartie. Elle mène son public même dans ces moments difficiles. Et ce public fut conquis par ce petit brin de fille aux influences à rechercher dans le Velvet Underground, Lou Reed ou John Cale.

Après, il y avait Simple Minds sur la grande scène. La vedette du jour, parait-il. Mais, je n’étais pas venu pour Simple Minds qui ne me “branche” pas du tout. J’avais un jour acheté un CD de ce groupe, sans doute attiré par un hit. L’album, “Real Life”, s’est avéré une énorme déception. Du pop, quoi ! Bon, cela n’engage que moi. Toujours est-il que j’avais décidé d’en rester là. Fatigue aidant, long trajet devant, temps que j’rentre chez moi, m’sieur, car y s’fait tard. J’aurais voulu voir Perry Rose et Téna. Mais, il fallait à nouveau choisir et de toute façon attendre deux heures de plus avant leurs concerts. Ce sera pour une prochaine fois.

Les meilleurs concerts du Nandrin 2002 : ARNO et AN PIERLE.

Des remarques sur l’organisation ? Ah oui alors ! Ne pas pouvoir rentrer avec son appareil photo, c’est déjà très frustrant. Mais, ne pas pouvoir emmener sa bouteille (en plastique pourtant) d’eau est tout simplement inadmissible. Tout cela, pour vous forcer à acheter sur place au prix fort ! Parlons prix : 3 euros le quartier d’une petite pizza, idem pour le paquet de frites !!! Franchement, qu’est-ce que cela peut leur faire si on vient avec son pique-nique… Par contre, vous pouvez amener votre “pétard”. Où est la logique ???

Voilà mon Nandrin. Vous y étiez ? Alors profitez des commentaires en pied d’article pour nous faire par de vos impressions. Peut-être avez-vous vu ceux que l’on n’a pu voir… ou avez-vous un autre avis. Dites-nous tout !

3 pensées sur “Des nouvelles du Nandrin Festival

  • août 12, 2002 à 19:41
    Permalink

    Bonjour,

    je suis allé a Nandrin le samedi,c’était surtout pour voir K’s Chocie,que je n’avais encore jamais vu en concert…Mais j’ai eu une bonne surprise en découvrant Mud Flow,c’était pas mal du tout.

    Pour ce qui est du concert de K’s Choice,j’ai adoré,et je pense pas que j’étais le seul.Ce qui était un peu dommage,c’est que le public ne mettait pas l’ambiance,j’était plus ou moins au milieu,et je ne voyais pas grand monde bouger autour de moi,j’était un des rares a cet endroit,seules les personnes des premiers rangs et quelques autres avaient l’air d’apprécier.

    Par contre comme il est dis dans l’article,à l’entrée j’ai été quelques peu dégouté car je suis rentré la première fois sans problèmes,ma copine est même rentré avec son appareil photo.Quand je suis revenu le soir pour voir k’s choice,ma copine ne pouvait plus rentré avec son appareil,et moi je ne pouvaois pas rentré avec une bouteille de coca que j’avais acheté a l’intérieur. Deux minutes apres moi,quelqu’un rentrait sans problème avec une bouteille…

    Il y avait un chtit problème la.

    Mais bon c’est pas grave.

    Je tiens a féliciter les organisateurs,c’était bien chouette.Et une bonne organisation pour les navettes gratuites aussi 🙂

  • août 13, 2002 à 20:23
    Permalink

    Moi aussi j’étais à Nandrin (prononcer ‘Nandrinne’, cf. le chanteur de Simple Minds). Voilà mes réactions, plutôt bonne, dans l’ensemble, sauf pour une chose: les horraires. Dans un festival ‘petit’ comme ça (c’est pas comme si c’était Dour – j’y étais aussi), je trouve ça con de superposer les groupes l’un sur l’autre et nous obliger à faire des choix… J’espère avoir fait les bons…

    Mud Flow. Dommage que vous les ayez ratés. C’est vraiment du bon. C’est assez ‘hard’ (d’accord, faut aimer), et ils ont des mélodies géniales et une deuxième guitare qui apporte vraiment un son spécial… Froidebise n’était pas mal non plus… Du bon blues… Par contre j’ai trouvé Jovanotti vraiment exécrable. Je déteste les ‘big bands’ dont la moitié des musiciens sont inutiles (moi, je les ai comptés, ils sont 17!), en plus, le funk (du moins ce genre de funk), c’est pas vraiment mon truc…

    J’ai pas mal aimé Buttnaked… Leur blues (cette première journée était décidément blues) était assez sympa – très calme pour du blues (le batteur avait d’ailleurs l’air de s’emmerder, le pauvre). Je suis sûr que les fans d’Arno ont bien aimé son show, mais je n’en suis pas, sorry, je ne suis donc pas resté longtemps, je suis venu ‘en touriste’, mais bon, je l’ai vu faire ‘les filles du bord de mer’ (choueeeeette!).

    Que dire de K’s Choice? Ca, c’est vraiment un concert comme je les aime! Des chansons splendides, et de la pêche quand il en faut (moi aussi, je sautais!). Mais (snif), à ce que j’ai entendu, ce serait fini? Leur ‘dernier concert de l’année’ serait en fait leur dernier concert tout court, j’ai entendu l’annonce de leur séparation le lendemain sur Radio 21 (mais… ai-je bien compris? j’espère que non…)

    Ensuite Canned Heat. Je les avais déjà vu au Boogie Town, je savais donc à quoi m’attendre, et ils ne m’ont évidemment pas déçu…

    Le lendemain, je suis arrivé un peu à la bourre (je n’étais pas au camping) et j’ai courru pour arriver voir Daan. Je trouve, contrairement à ce qui est dit ci-dessus, que le clavier est vraiment un bon ajout au groupe. Ensuite, j’ai pu voir 2 chansons de Korange, et ce que j’ai pu en voir était franchement pas mal… (tiens, encore un groupe de mecs avec une fille à la basse – on dirait que c’est à la mode, ce genre de groupes…)

    Ensuite, ça a vraiment été un long (trop long, je répugne les gens responsables de la programmation) moment de musique chiante. Non, non, je n’exagère pas! La musique dite ‘du monde’ de Studio Pagol m’emmerde royalement (ça n’amuse pas grand monde, d’ailleurs), et je n’ai vraiment pas envie d’aller voir le concert rap de Starflam. J’aime encore bien certains raps, mais de là à aller voir un concert, il y a encore un fameux pas à franchir!

    Mais j’ai quand même été voir Greetings from Mercury… Malgré que le chant soit décidément rap (beuuh), la musique, et surtout la rythmique (basse et batterie) est vraiment bonne, dans l’ensemble, le son est fort jazz (et le chanteur ne prend pas très souvent son micro en main – ouf!). Ca sonne très expérimental. Certaines chansons sont géniales tandis que d’autres sont plutôt emmerdantes… Ah! oui! j’oubliais (normal…): je ne comprends vraiment pas l’utilité de la sitar dans le groupe (le solo était particulièrement chiant – surtout après avoir subi Studio Pagol).

    J’ai pas mal aimé Arid. Mais c’est vrai que la voix est lassante à la longue… Après, je n’ai pas fait le même choix: ayant déjà vu Yel et An Pierlé, j’ai choisi de revoir Yel, que j’aime vraiment bien (il faudrait que j’achète le CD, un de ces 4). Leur brit-pop en français (ça, ça vient pas de moi, je n’aime pas non plus classer la musique) sonne très bien. J’irai quand même voir la fin d’An Pierlé. Arrivé à temps pour la coupure de courant, qu’elle est arrivé à maitriser – tenir le public dans le rythme, bravo, Mr. batteur et Mrs. An! (Je me souviens d’une coupure de courant aux Francos pendant les Disjoncteurs de plus de 20 min. qui étaient plus difficilent pour le groupe – mais il n’est cas ici que de même pas une minute…).

    Dommage que vous n’ayez pas pu voir Jéronimo… Pour ma part, j’ai quitté le concert d’An Pierlé (je n’en aurai vu qu’1/2 h) pour aller le voir. Il est vraiment bon… Les paroles sont géniales (pour une fois qu’on les comprend…), et la musique (c’est vrai, fort bruyante…) ne l’est pas moins… les versions de ‘Sarah’ électrique et ‘A Monaco’ acappella (en guise de premier rappel) étaient particulièrement bonnes…

    Je ne venais pas non plus pour voir Simple Minds, mais ça ne me dérangeait pas du tout, je dois dire (quoi qu’au début je n’étais pas vraiment enthousiaste, leur pop n’ayant pas vraiment grand chose de spécial… Mais les chansons où il fallait participer m’ont mis dans l’ambiance et j’ai passé un bon concert)

    Ensuite, je me suis de nouveau trouvé face à un choix embarrassant: Téna et Perry Rose. Le concert de Perry Rose étant plus long, je décide d’aller voir Téna en premier, puis d’aller voir Perry. Le groupe a apparemment été amputé de son ancien bassiste, le 2ème guitariste a repris sa place (je les avais déjà vu l’année passée). Leur musique est vraiment bonne, seul hic: on n’entend quasiment pas la chanteuse… Ensuite, Perry Rose, c’était vraiment du bon, du comme je connais (je suis les quelques membres de la scène folk belge depuis un moment. De Coïncidence qui est devenu Urban Trad, dont Perry Rose et Yves Barbieux ont subsisté, mais j’ai été étonné de ne pas voir Y.B. accompagner Perry Rose comme il le faisait dans le concert dont j’ai vu un extrait à la télé) (whaw, longue, la parenthèse, je crois que je n’ai plus grand chose à dire…)

    Mes meilleurs concerts: K’s Choice, Jéronimo et Mud Flow

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :